DAKAR 2017 : PLUS LONG, PLUS HAUT, PLUS DUR ! MAIS LE PLATEAU AUTO DEVIENT ‘MAIGRICHON’… AVEC 83 VOITURES !

dakar-2017-le-favoris-en-autos-mini-x-raid-peugeot-3008-dkr-et-toyota

dakar-2017-le-parcours-768x1086

 

«Nous avons voulu une édition relevée en termes d’altitude mais aussi de difficulté et de kilométrage.» a résumé Étienne Lavigne, le Directeur du Dakar en présentant ce mercredi la 39ème édition du rallye qui jusqu’alors se voulait le plus célèbre et le plus difficile au monde.

Mais dorénavant, l’épreuve Sud-Américaine doit faire face à la montée en puissance du Silk Way, entre Moscou et Pékin et dont la dernière édition en juillet dernier, a connu un formidable succès sportif et populaire !

Sans oublier naturellement l’Africa Race qui se déroule sur les pistes d’Afrique simultanément en janvier et qui année après année au fil des ans, ne cède d’attirer de plus en plus de concurrents sur la terre d’Afrique, théâtre des vrais Dakar d’antan…

 

DAKAR-2017-Etiebne-LAVIGNE-ASO

DAKAR-2017-Étienne-LAVIGNE-ASO

 

Étienne Lavigne qui poursuit :

«Pour la première fois, nous relierons en douze jours de course trois capitales : Asuncion au Paraguay, La Paz en Bolivie et Buenos Aires en Argentine, en près de 9.000 km dont plus de 4.000 de secteurs sélectifs. Et la moitié des étapes fera monter les concurrents à plus de 4.000 mètres ! »

Seule réelle nouveauté car le réel intérêt de cette épreuve, c’était les fabuleuses pistes du dessert de l’Atacama au Chili, désormais désertées par ASO, les Chiliens ne voulant plus financer ce passage sur leur territoire…

 

 DAKAR-2017-Victor-Pecci-ancien-tennisman-victoeux-a-ROLAND-GARROS-et-devenu-ministre-des-sportsde-son-pays-le-PARAGUAY.

DAKAR-2017-Victor-Pecci-ancien-tennisman-victorieux-à-ROLAND-GARROS-et-devenu-Ministre-des-Sports de-son-pays-le-PARAGUAY.

 

Le départ de l’édition 2017 sera donné le 2 janvier d’Asunción, au Paraguay, et l’arrivée se jugera le 14 à Buenos Aires en Argentine. Une étape se déroulera au Paraguay, cinq en Bolivie, et sept en Argentine, sachant que certaines se courront sur deux territoires.

« Près de 50 % du parcours de ce ‘Dakar’ sont inédits, notamment la partie Bolivienne. Les étapes sont plus longues et plus dures, avec deux journées marathon de près de 1.000 km, du hors-piste, de la navigation ou de la piste unique.» a tenu à ajouter et détailler Étienne Lavigne avant de préciser :

« Nous avons voulu éviter que les journées se suivent et se ressemblent, on passera ainsi du cassant à du plus roulant, puis du sable à la rocaille. Les conditions météorologiques seront très changeantes, avec des températures négatives en Bolivie et torrides en Argentine… L’intérêt de cette édition est d’alterner d’une journée à l’autre les schémas sportifs pour que les concurrents sortent de leur zone de confort et découvrent toujours des difficultés. C’est un peu l’ADN de cette épreuve.»

Peterhansel à la hauteur

 DAKAR-2017-STEPHANE-PETERHANSEL


DAKAR-2017-STÉPHANE-PETERHANSEL

 

Un retour aux sources qui ne déplaît pas à Stéphane Peterhansel, héros du Dakar depuis 25 ans avec douze victoires (six en moto sur Yamaha en Afrique au siècle dernier et six autres depuis sur quatre roues dont la dernière en janvier 2016 sur Peugeot après trois succès sur Mitsubishi et deux sur Mini), lequel lâche :

« Avec l’arrivée sur le Dakar de pilotes issus du WRC comme Loeb, Sainz, ou encore Hirvonen, c’était plus compliqué pour les spécialistes de rallyes raids comme nous de rivaliser en vitesse pure. Je crois que la nouvelle formule va rééquilibrer les chances en rendant plus d’importance à l’endurance et à la navigation. »

L’endurance des mécaniques mais surtout celle de leurs pilotes, qui pourraient bien faire la différence dans ces conditions de course à des altitudes et températures extrêmes.

« En haute montagne, le cerveau fonctionne moins vite et les gestes du pilote peuvent se dérégler : les freinages et les trajectoires perdent de leur précision. La fatigue se fait sentir plus vite. Certains pilotes résistent moins bien que d’autres et cela pourrait faire la différence cette année » estime le vainqueur 2016 qui retrouvera Sébastien Loeb, Carlos Sainz et Cyril Despres sous les couleurs Peugeot au volant de l’une des quatre 3008 DKR.

La voiture victorieuse l’an dernier en s’adjugeant neuf des treize étapes qui a bénéficié de quelques retouches de détail d’où… 3008 au lieu de 2008 !

« Je la vois aussi performante, mieux utilisable et moins fatigante que l’an dernier » juge Peter avant de conclure :

« Je prendrai le départ avec la même motivation et le même plaisir, mais sans me mettre la pression comme l’an dernier où il fallait absolument décrocher cette victoire pour Peugeot. »

Peugeot à la défense  de son titre

 DAKAR 2017 Nasser AL ATTYAH et son TOYOTA.j


DAKAR 2017 Nasser AL ATTYAH et son TOYOTA

 

Si les «lionnes» de Sochaux restent favorites, leurs concurrents ont les moyens de ne pas se faire dévorer. Le Qatarien Nasser Al Attiyah, vainqueur en 2011 et 2015 et second en 2016 et tout récemment victorieux du Rallye Oilybia du Maroc, rejoint cette année Giniel de Villiers et l’Espagnol Nani Roma, vainqueur en 2014, au volant des nouveaux Toyota Hi Lux officiels.

Quant à Mini, c’est une armada internationale que l’équipe X Raid aligne cette année avec entre autres le Finlandais Mikko Hirvonen, le Saoudien Yazeed Al Rajhi, le Qatarien Mohamed Abu Issa et l’Américain Bryce Menzies, vainqueur de la Baja 500, sans oublier un Chilien et un Polonais.

Participation en nette baisse en autos !

DAKAR-2017-Présentation-de-la-nouvelle-3008-DKR-PEUGEO

DAKAR-2017-Présentation-de-la-nouvelle-3008-DKR-PEUGEOT

 

Si la qualité est bien au rendez-vous, et que 25 % des engagés sont nouveaux, le nombre n’y est plus vraiment. Avec 83 véhicules, soit moins qu’au SilkWay, le plateau «voitures» est nettement en baisse, ce qui a conduit l’organisation à ouvrir une catégorie dénommée «SSV» de poids, cylindrée et coût réduits pour faciliter la participation de concurrents Sud Américains.

 

Sport et spectacle multiformes

 DAKAR-2017-Le-RENAULT-TRUCKS-qui-a-deja-brillè-sur-le-SILK-WAY-en-juillet-dernier


DAKAR-2017-Le-RENAULT-TRUCKS-qui-a-déjà-brillé-sur-le-SILK-WAY-en-juillet-dernier

 

Sur un total de 316 véhicules – bien loin des records d’autrefois avec plus de 550 concurrents – engagés cette année, les 146 motos et 37 quads sont largement majoritaires.
Les deux-roues restent très dynamiques avec pas moins de huit marques officiellement engagées dont deux nouvelles originaires d’Inde et de Chine.

Les favoris eux sont de nouveau à chercher chez KTM avec l’Australien Price et le Slovaque Svitko, Honda avec l’Argentin Benavides, Yamaha avec le Portugais Rodrigues
et le Français Adrien Van Beveren, et Husqvarna avec le Chilien Quintanilla.

Enfin, parmi les 50 camions, qui feront comme d’habitude, la part belle au spectacle, le double vainqueur Gérard de Rooy tentera de passer la troisième sur son Iveco face à l’armada Russe des Kamaz et aussi des Tatra tchèques, sans oublier la première participation d’un Renault Trucks aux mains du Néerlandais Martin Van Den Brink.

 

Jean Paul CALMUS

Photos :
AutoNewsInfo

DAKAR-2017-CYRIL-DESPREZ le vcainqueur du SILK WAY entre Moscou et Pékin en juillet detnier avec Davbid CASTERA et leur 0008 DKR PEUGEOT

DAKAR-2017-CYRIL-DESPREZ le vainqueur du SILK WAY entre Moscou et Pékin en juillet dernier avec David CASTERA et leur 2008 DKR PEUGEOT

Dakar Rallye Raid Tout Terrain

About Author

gilles