JACQUES HENRY : UN ‘GENTLEMAN DRIVER’ DE GRAND TALENT.

JACQUES-HENRY-et-JEAN-LUC-THERIER

 

 Détails du fichier joint JACQUES-HENRY-et-PATRICK-HENRY.jpg 23 novembre 2016 72 KB 950 × 712 Modifier l’image Adresse web

JACQUES-HENRY-et-PATRICK-HENRY.

 

C’est avec beaucoup de tristesse que le monde du Sport Automobile, du Rallye en particulier, ont appris la disparition de Jacques Henry.

Jacques Henry avait une forte personnalité, dotée d’une gentillesse sans faille. Ses talents de pilote sont reconnus par tous. Il a fait partie de ces «Gentlemen-Drivers» qui tenaient la dragée haute aux «Professionnels».

Originaire de Lure, en Haute Saône, il débute en compétition en 1963. Très vite il montre sa pointe de vitesse, s’illustrant au volant de la mythique Berlinette Alpine. En 1968, il emporte le Challenge Alpine réservé aux pilotes privés. L’année suivante, il s’octroie la 3ème place du Championnat de France des Rallyes, année du sacre de Jean Vinatier.

Le pilote de Lure connaît son plus grand moment de gloire international en remportant le Marathon de la Route en compagnie de ses amis Jean-Luc Thérier et Maurice Nusbaumer au volant de l’A110 de ce dernier. Cette victoire est plus qu’emblématique, étant acquise sur le célébrissime circuit Allemand du Nürburgring, après un temps d’épreuve non stop de 96 Heures ! Cela est encore de nos jours la plus longue course sur circuit au monde. De plus, ce succès est celui d’une bande de copains, l’intendance étant assuré par des amis et l’assistance par trois mécaniciens d’Alpine comme par hasard… en vacances au… Nürburgring ! L’anecdote veut que les organisateurs n’avaient pas du tout prévu la victoire du seul équipage engagé et de ce fait n’ayant pas la «Marseillaise» pour la remise des prix! Jacques, Jean-Luc et Maurice ainsi que l’assistance la chantèrent alors sur le podium !

Jacques Henry est au sommet au niveau national en 1974 et 1975 avec deux titres de Champion de France des Rallyes consécutifs sur son Alpine A110 1800 préparée dans son garage. Parmi ses nombreuses victoires, il emporte entre autres des épreuves prestigieuses comme la Ronde Cévenole (1974), Rallye Mont-Blanc (1974), le Rallye du Var (1974) ou le Tour de France Automobile (1976). En prime, il termine en 1975, 6ème du Rallye Monte Carlo (ayant été le premier leader) et 5ème du Tour de Corse.

Si le rallye est sa discipline de prédilection, il s’illustre aussi en circuit, participant à quatre reprises aux mythiques 24 Heures du Mans entre 1973 et 1978.

En plus d’être un pilote de talent, Jacques Henry s’engage aussi activement dans la vie du Sport Auto en créant en 1972, l’Association Sportive Automobile Luronne dont il fut le Président.

Jacques était aussi très fier de son fils Patrick qui est lui aussi un pilote rapide, reconnu, étant sacré Champion de France des Rallyes 2007 au volant d’une 307 WRC. Il y a peu de temps, les deux hommes avaient pris part à un rallye de régularité dans leur région aux commandes d’une Berlinette Alpine ; un moment fort et plus que symbolique.

Homme de défi au volant d’une voiture, Jacques Henry l’a aussi été contre la maladie qui a malheureusement l’a emporté le 19 novembre dernier

Salut l’ami Jacquot, on ne t’oubliera pas….

 

Nicolas  THÉRIER

 

JACQUES-HENRY-et-JEAN-LUC-THERIER

JACQUES-HENRY-et-JEAN-LUC-THÉRIER

Témoignage… Jean-Luc Thérier

 

Plus qu’un ami, un frère !

La disparition de Jacques est une grande douleur pour moi. On a tellement connu de bons moments ensemble. Comme «Nus» (Maurice Nusbaumer), Jacques n’était pas un ami mais un frère. En premier, ce sont les 96 Heures du Nürburgring que je me remémore. Une course incroyable. Entourés
et assistés par une bande d’ami(e)s, nous avons eu le bonheur de l’emporter  avec une Berlinette Alpine A110 ! Les Allemands n’avaient pas prévu la victoire du seul équipage tricolore au départ (sur la seule voiture française) ; nous avons alors tous ensemble chanté la «Marseillaise». Je ne peux oublier non plus les souvenirs vécus en Courses de Côte. Jacques était un pilote très rapide ; ses deux titres de Champion de France en sont aussi la preuve.

Nous avons eu le bonheur de nous revoir à «La Remise» à Antraigues, en compagnie de Michèle Mouton et beaucoup d’autres amis.
Des réunions conviviales, amicales, dans une super ambiance, qui seront toujours mémorables.

 

 À Patrick, sa famille et ses proches, AutoNewsInfo présente ses très sincères condoléances.

 

 JACQUES HENRY au volant de sa BERLINETTE ALPINE


JACQUES HENRY au volant de sa BERLINETTE ALPINE

 

Photos :
Collection Archives Famille THÉRIER et DR

 

Nécrologie Personnalités Rallyes divers

About Author

gilles