ÉRIC VAN DE VYVER : 2016 ? UNE SAISON EXCEPTIONNELLE EN ‘VdeV ENDURANCE SERIES’

vdev-2016-finale-a-estoril-eric-van-de-vyver-en-compagniev-dalain-ferte-lun-des-champions-protos-du-team-tft

 

logo-vdev-2016-600x134

VdeV-2016-Eric-VAN-de-VYVER-

VdeV-2016-Éric-VAN-de-VYVER-

 

Alors que la saison des VdeV Endurance Séries s’est terminée tout récemment avec la manche Portugaise disputée sur le circuit d’Estoril aux portes de Lisbonne, son dynamique et infatigable promoteur, Éric van de Vyver, nous dresse le bilan et nous résume ce que fut, la Saison 2016 :

« Une année plutôt favorable, avec des plateaux bien garnis dans les cinq catégories que nous proosons : Protos, GT – LMP3, Monoplace, Funyo et VHC. La venue de nouvelles écuries de renom, telles IMSA, Duqueine, CMR Sport Garage, Almeras, IDEC et Graff et la présence de très nombreux Teams étrangers venant d’Italie de Grande Bretagne, de Pologne, d’Allemagne, d’Espagne, d’Italie, de Suisse, de Belgique et même de Russie, des USA et des lointaines Australie et Chine, est un gage de réussite pour notre discipline du VdeV !

Et, Éric poursuit :

« Le succès des VdeV tient naturellement à la qualité des circuits européens proposés, de magnifiques pistes, comme Mugello, Barcelone, Estoril, Le Mans, le Paul Ricard, Magny cours et Motorland, c’est évident mais également aussi à la formidable ambiance et à la convivialité qui restent notre marque de fabrique, car tour le monde se retrouve en permanence sous notre structure de restauration, trois jours durant et chacun peut se croiser et échanger sans frontière.

Avant de préciser :

« Sur le plan sportif, on assiste toujours, année après année, au fil des ans, à des courses très animées, avec de nombreux rebondissements, de beaux affrontements dans toutes les catégories et en fin d’année de beaux champions, avec des plateaux allant jusqu’à 40 concurrents parfois!Ce qui n’est pas le cas dans tous les autres Championnats…

Alors, quel avenir pour le VdeV en 2017 ? Quoi de neuf?

« Il y aura le nouveau moteur Peugeot turbo 1,6l, préparé par RDM à Annecy par Jean Pierre Gatti et Daniel Fazano pour les protos qui viendra compléter le moteur actuel, le Honda 2l. Également le développement du LMP3 qui comptait déjà cette année, une petite dizaine de concurrents et selon ce qui se prépare, j’estime qu’en 2017, on devrait avoir un sacré plateau avec prés de vingt LMP3. Idem en GT, sans oublier la venue des très performantes Renault RS 01. Cette année, il y en avait déjà deux mais selon les rumeurs vérifiées, on devrait tabler et parvenir à une petite douzaine de ces fabuleuses voitures.

Et côté circuits ?

Le VdeV visitera deux nouveaux circuits. Deux superbes pistes, celle de Portimao en Algarve au sud du Portugal et celle aussi de Jarama à côté de Madrid et totalement  rénovée, lesquels en 2017,  remplacent Motorland et Mugello. Et comment ne pas évoquer aussi notre retour à Dijon-Prenois, à la place de la manche du Mans.

Et sur le plan des équipes et écuries ?

Selon mes conversations et entretiens, je table sur la venue et l’arrivée d’une dizaine de nouvelles équipes, essentiellement en protos et LMP3,  sachant qu’en Funyo c’est déjà le plein avec 40 voitures.

Enfin, Éric Van de Vyver, a gardé une grande nouvelle pour la fin de notre entretien !

Effectivement, grande nouvelle avec les retransmissions TV sur le Web et chaînes locales avec 25 cameras en qualité 4K très haute définition !

 

Propos recueillis par :
Gilles GAIGNAULT

Photos :
Maurice CAMUS et Hugues LAROCHE

 VdeV-2016-Finale-a-ESTORIL-Eric-Van-de-VYVER-en-compagniev-dAlain-FERTE-lun-des-CHAMPIONS-protos-du-Team-TFT.


VdeV-2016-Finale à ESTORIL- Éric Van de VYVER, en compagnie d’Alain-FERTÉ, l’un des CHAMPIONS protos du Team TFT.

V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles