MOTO LÉGENDE 2016 ! L’ÎLE AUX TRÉSORS ET LES COUPS DE CŒUR D’AUTONEWSINFO

 

 

L'NTRÉE: LA RUÉE VERS L'OR!

L’ENTRÉE: LA RUÉE VERS L’OR!

 

A vrai dire, je ne sais pas comment commencer ce papier, tellement il ya eu de frissons.

Chaque stand est un émoi,  même si au demeurant je ne cherche pas de pot pour une Honda 750 que je n’ai jamais pu m’offrir, ou un phare de Velocette, l’air totalement ébloui de ceux qui ont trouvé la pièce rare est un bonheur…

Je ne donne ici que mes coups de cœur, tout le salon est un bonheur mais là ce sont  même des coups de foudre… !

Et merci à Bruno Laurent, photographe qui connaît tout le monde, de m’avoir suivi dans ces émotions très fortes…

Alors on va commencer par le début, quand vous arriverez dans le grand hall, et vous irez forcément, louper ce salon est limite une faute de savoir (bien) vivre, vous tomberez en principe sur la collection Guzzi.

GUZZI, TU VAS VRAIMENT SAVOIR CHARLES !

J’ai mis en ouverture de ce reportage la 500 Otto Cilindri de 1957, réplique de la  500 V8 qui a été dit le carton une des plus belles machines de tous les temps, il est vrai que l’on revoit alors en un instant le bruit et la fureur de l’époque, les casques en carton bouilli, les pneus de vélo, bref le danger démentiel que pouvaient être les courses à cette époque, la bordure du circuit c’était le fossé.

Côté émoi, il ya dans cette présentation Guzzi plusieurs motos appartenant à Charles Krajka, spécialiste absolu de la marque, qui m’a présenté une de ses motos sur laquelle il a été champion de France, ce mec là à la barbe de père Noël est en fait Noël tous les jours, profitez en.

Tout au long de ces coups de cœur, j’essaierai de vous donner le no des stands mais je vous préviens c’est ordonné comme l’armée allemande en déroute à Stalingrad, demandez le plan à l’entrée sinon, il y en a au sol près des murs sur les cotés du salon.

 

LES BOTTES SECRETES D’ALAIN CHEVALLIER

GUY COULON ET ALAIN CHEVALLIER A ASSEN

GUY COULON ET ALAIN CHEVALLIER A ASSEN

 

En virant à droite en entrant, vous trouverez un stand consacré à Alain Chevallier, qui vient de nous quitter, avec des photos des prototypes secrets qu’il développait avec François Marie Dumas pour Yamaha, entre autres un projet de Super Ténéré assez émouvant.

François Marie est sur le stand, il ya d’autres motos qui proviennent de cet atelier de préparation de motos de GP très prestigieux, une vraie plongée dans l’histoire de la moto sportive.

RSC : GÉNÉRATION TZ, L’IDÉE DE L’ANNÉE

 

 

Au A40, un des stands les plus émouvants du salon, avec des copains d’abord, les créateurs de la Sunday Ride Classic et une seule moto, une Yamaha TZ 750, dont Jean Pierre Bonato me dit que c’était la plus extraordinaire moto d’initiation à la course, on la sortait de caisse et elle pouvait déjà faire des chronos, sans préparation.

 

GÂTEAU D'ANNIVERSAIRE POUR LA TZ 750

GÂTEAU D’ANNIVERSAIRE POUR LA TZ 750

 

C’était il ya quarante ans, la SRC organisera à Pâques au Paul Ricard la Génération TZ, une centaine de ces motos sont attendues de toute l’Europe pour défiler sur le circuit avec Agostini, qui a terminé sa brillante carrière chez Yamaha avec deux titres mondiaux et la Daytona 200 !

J’en pleure d’avance !

RCB 1000: CHEMARIN/ LEON REVIVAL

 

Au A 49, le superbe projet RCB 1000, commencé il ya quatre ans.

L’idée est de refabriquer, pas restaurer, refabriquer une Honda RA 80 941cc d’usine, qui a donc commencé à rouler en 1976, qui a gagné le Bol d’Or avec Jean Claude Chemarin  (et Spa avec Christian Léon associé à Jean Claude).

Refabriquer cela veut dire de vraies pièces d’usine, existantes ou … refabriquées !

Ce projet excite beaucoup de beau monde, à commencer par Jean Claude Chemarin, qui aimerait bien faire rouler cette moto au Mans, à l’occasion du Mans Moto Classic Moto les 7,8 et 9 juillet dont AUTONEWSINFO vous a déjà parlé.

Guy Coulon s’est intéressé au projet, le magicien des GP leur donne un sacré coup de main.

Mais on arrive à un moment crucial, la refabrication du haut moteur, culasse et couvre culasse, pièces impossibles à trouver aujourd’hui.

Il faudra aussi trouver les soupapes, les coussinets de bielle…

Le couvre culasse sera en alu et pas en magnésium comme à l’époque, pour des raisons évidentes de coût.

Cela dit, l’opération est budgétée à 60 000 euro !

L’association qui gère le projet fait donc appel au crowfunding, on tape une adresse sur le net, on donne la somme que l’on veut et l’on devient membre de l’opération, quel que soit le montant versé.

L’adresse ? www.leetchi.com/c/projets-de-team-rcb

L’enthousiasme de ceux que j’ai vu sur le stand m’a doné envie de leur donner un coup de main.

A vous de jouer !

ITALIA,  AMORE…

 

Près du restau (plus facile à trouver qu’un stand) voyez l’expo fabuleuse concoctée par le Club Vespa France, avec deux modèles parmi les premiers de la marque e,, ils sont de 1947 et la production a commencé en 1946,  dans leur jus, leur propriétaire me dit que ce serait une offense de les restaurer, ce n’est pas faux.

Une très belle façon de fêter les 70 ans de l’engin le plus mythique du monde, parce qu’il représente toute l’Italie, de la plus laborieuse à la plus huppée, avant de devenir objet de séduction dans le film « Vacances Romaines » de  William Wyler, avec Audrey Hepburn et Gregory Peck en 1953.

 

 

Il ya aussi une Vespa incroyable, préparée pour être parachutée en opérations de l’armée, avec canon 75 sans recul et obus, le truc incompréhensible, impossible à faire rouler et qui a pourtant été fabriqué en 1956, l’année de l’assaut le plus ridicule de l’armée française à Suez, enfin le plus ridicule depuis Azincourt, fussent-ils tous faits deux de bravoure…

 

TONTONS SCOOT TOUJOURS ….

 

Tout près, au C 33,  le stand des Tontons Scooteurs est multimarque, et la Vespa attelée à un side car est  un modèle qui arrache des larmes !

www.les-tontons-scooteurs.com

TT…OF COURSE!

 

Un team français qui va courir le TT, dans l’ïle de Man, il ya quand même là un vieux fantasme de motard qui a envie de se lâcher, c’est possible.

Le team Optimark est très organisé, pilotes, mécanos, cuistots, assistants, com, 12 personnes au total.

 

 

 

En 2016, ils ont couru dans cinq catégories, Supertwin avec une Kawasaki 650, Supersport avec deux Honda et une Yamaha 600, Superstock et Superbike avec une Kawasaki et une Yamaha 1000, et même en Side Car, moteur Kawasaki 60!

Ils vont aussi courir la North West 200 en Ulster, l’Open Trophy de Chimay en Belgique et l’Ulster GP.

 

Moi, ces mecs là m’épatent, même Agostini m’a dit que les seuls endroits où il a eu peur, c’est au TT.

Bravo à tous, je suis bien scotché…

jean.marc.rummler@optimark.fr

Tel: 06 62 94 13 11

http://www.orrt.fr/

 

 

FANS (PONS) JE VOUS AIME…

 

Pas loin non plus, au C28, le Fan’s Club Patrick Pons vous attend, il existe depuis quatre ans, il est aidé par la FFM, tous ses dirigeants sont bénévoles (je les connais tous, je sais que c’est vrai) tous les fonds sont reversés aux jeunes pilotes qu’ils aident, et ils ont du nez, Hugo Clère est champion de France, Louis Bulle gagne la coupe du monde d’endurance, Johann Thyuau est en 600, il arrive et est bourré de talent.

 

HUGO CLERE

HUGO CLERE

 

Au stand vous pourrez adhérer au club (30 euro), ils organisent des tas de trucs, allez les emmerder, ils ne demandent que ça.

Vous pouvez aussi adhérer en ligne https://fans-club-patrick-pons.com/, vous verrez qu’en plus on distribue des lots, c’est une belle opération, sympa comme tout, et qui fait monter de jeunes talents en vitesse, le parent pauvre de la moto française, même quand Johann Zarco est double champion du monde.

CAFÉ MOTO POUR LA FIESTA

 

On sait qu’aujourd’hui, aucun événement mondain ne se déroule sans que dans la rue face au magasin qui reçoit, on trouve un food truck joliment décoré et je hurle de rire quand je vois les bourges en robe de cocktail et tenue habillée se faire couler la sauce du hamburger sur les Louboutin  ou au minimum s’en mettre plein des doigts avec délices, bouffer les frites à la main, bref se lâcher, c’est l’effet voulu…

Julie Carré et son Jules ont eu une idée superbe, qui ne se déplace que sur l’événementiel, vous ne les trouverez pas au bas de la grande roue de la Concorde, sauf si  Karl Lagerfeld ou Ducati organisent une soirée dans le coin, bref l’idée est une moto Royal Enfield avec un side car qui sert le café, la sangria et tous les trucs dont les invités raffolent.

C’est joli comme tout, original en diable, la machine à café n’était pas en fonctionnement je ne peux pas vous dire si le café est digne du Florian à Venise…

Mais l’ensemble est génial, avec un joli nom La Motocyclette à Café Adjacent (le side car)  c’est concept en diââââble en plus…

Si vous les cherchez, 06 84 15 55 40 ou j.carre75@hotmail.fr

Ils sont au stand A23

OSSA MAIS BIEN SÛR !

 

Au A32, une des plus jolies motos du salon, la Ossa de Gérard Roland, qui est sur le stand, qui appartenait à un Espagnol qui lui a écrit pour lui dire que cette moto était pour lui.

L’engin est historique, Gérard a couru les Mille km du Mans sur cette moto avec Christian Léon en 1970.

Grosse émotion et surtout très belle restauration.

EN CUIR COMME UN FUSEAU…

 

Je suis rital (à moitié, l’autre partie est celte), j’adore les casques anglais, il ya un élément commun, le cuir.

Une matière qui me rend fou.

La sellerie Georges est spécialisée dans les sacoches pour motos de caractère et vintage, le cuir est superbe, il ya un catalogue mais on peut commander sur mesure, on y fait aussi des ceintures, des portefeuilles (y compris pour le biker, avec la chaîne).

Leur maître sellier vient de chez Hermès, on ne peut pas faire mieux.

J’étais tellement en extase que j’ai oublié de noter le numéro du stand, cherchez un peu ça vaut le coup !

Leurs sacoches sont adaptables sur plein de motos, avec à l’intérieur des lanières un câble antivol, le mec qui veut vous les piquer en coupant les sangles  est b… d’entrée, c’est plutôt sympa parce que c’est du haut de gamme qui vaut un peu de ronds…

Ils font aussi des cartables absolument somptueux, et comme Louboutin ils ont une marque de fabrique, l’intérieur de ces cuirs est en couleur vive,  souvent un orange extrêmement chicos.

La boîte est française et produit en France, allez sur leur site qui est somptueux https://www.sellerie-georges.com/fr/, ils font un truc génial, une paire de sacoches comme les Cow Boys, qu’on jette sur la selle (et que l’on amarre un peu) chez Georges on dit les sacoches cavalières.…

Sur ce site, on trouve les points de vente.

Bon, on démarre à 350 et on finit juste en dessous de 1000 euro selon la commande, je vous l’ai dit c’est du haut de gamme, mais quel pied !

C’est marrant, autant payer une blinde pour un scooter ou une moto m’énerve au plus haut point, autant l’habiller, comme une femme dont on est passionnément amoureux, est un plaisir total.

RUMI  ENFIN DANS MES CORDES

 

Quand j’étais lycéen, je n’avais pas le droit à la mob, alors j’empruntais celles des potes.

La Mob Bleue de Motobécane est au salon pas loin du restau non plus d’ailleurs.

 

LA MOB BLEUE... BLUES!

LA MOB BLEUE… BLUES!

Souvenirs de boums, de tremblements à l’idée de prendre un rateau, de cours de maths séchés pour aller jouer au flipper au café en face du lycée, de premiers vrais émois…

Mais le Rumi, ça on ne prêtait pas.

Parce que c’étaient les gosses de riches qui en avaient, et les gosses de riches… ne prêtent qu’aux riches, c’est bien connu…

Comment ils se la pétaient les mecs, avec ce moteur au sifflement sublime, c’était des avions les trucs en plus, les nanas les regardaient plus que nous en boums…

Du coup, chaque année, à Moto Légende, je rends visite au Rumi Club de France, qui vend de temps en temps, il y a de bons coups à faire, magnifiquement restaurés, aux alentours de 3500 euro.

Je n’ai plus guère l’âge de me la péter auprès des nanas (quoique…), mais ça me fait plaisir de savoir que maintenant je pourrais, en faisant des économies, m’en offrir un, le seul de mes rêves d’ado abordable, les autres, Morris Cooper et autres Sunbeam Alpine, étaient et sont toujours trop chers pour moi.

Le Rumi Club de France est au C35, il ya sur le stand un très beau Formichino de 1954 et un sport doré de 1957, il ya aussi le premier scooter de la marque, créé en 1952, avec des grandes roues, précurseurs les mecs…

Le Rumi s’est bien vendu en France mais pas en Italie, pas assez de gosses de riches dans les années 50 peut-être…

EL CONDOR PASA…

 

Je termine avec ce stand, sur lequel j’ai rêvé, et où les gens qui vous reçoivent sont adorables.

En fait ce sont des Français qui habitent en Argentine et en Équateur, qui organisent des tours magnifiques sur des Royal Enfield, qu’ils fournissent, ils en ont une douzaine en Argentine et autant en Équateur.

Prix  tout compris, moto, mécanos, restaus, hôtels etc…

Sans l’avion bien sûr…

 

 

Pays sublimes pour la moto, on peut rouler sur un « Salar » (déserts de sel) aux confins des Andes, là où  «  Quand Lama fâché lui toujours cracher señor »  (ceux qui ne connaissent pas Tintin ne peuvent pas piger ce dernier point…), le long des chaînes de volcans, en Amazonie, sur des mono 500 rustiques et increvables, là j’ai tourné dingue il était temps de rentrer…

www.mono500.com

expeditions@mono500.com

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Bruno LAURENT

 

C’est au Parc Floral de Vincennes, ouvert ce samedi et dimanche, à ne louper sous aucun prétexte!

 

 

Salons

About Author

jeanlouis