MIKKELSEN ET OGIER EN TÊTE DU RALLYE D’AUSTRALIE WRC

Andreas Mikkelsen (NOR), Anders Jæger (NOR)
Volkswagen Polo R WRC (2016)
WRC Rally Australia 2016
Photo: Daniel Roeseler

 

 WRC-2016-AUSTRALIE-La-VW-POLO-R-de-SEBASTIEN-OGIER.

WRC-2016-AUSTRALIE-La-VW-POLO-R-de-SEBASTIEN-OGIER.

 

Le pari fou du Champion du Monde Sébastien Ogier gagnant en Australie,mais malgré une petite alerte pour Mikkelsen, le Norvégien conserve le commandement!

Défavorisé une fois de plus par l’ordre de départ cette saison, obligez à ouvrir la route pendant deux journées sur la terre est un véritable handicap avec la poussière …

Du coup, le quadruple Champion du monde en titre, le Français Sébastien Ogier a tenté un pari fou hier lors de la deuxième étape  du rallye d’Australie:

Prendre le départ de la première et longue spéciale au menu du jour, celle dénommée Nambucca 1 avec 50, 88 kilomètres…

Avec quatre pneus tendres des soft et un pneu hard (dur) en roue de secours, alors que tous les autres sont partis en pneus durs!

Ogier a ensuite enchaîné une autre spéciale longue de 14 kilomètres… Mais surtout, une fois de plus, enchaîné des chronos ou scratch dans le Top 3, pour finalement terminer l’étape à une inouïe deuxième place à seulement… deux infimes secondes de son équiipier Andreas Mikkelsen.. qui vise le titre de vice-champion et continue donc d’attaquer!

Un pari incroyable réussi pour le Gapençais qui laisse toutes ses chances au Norvégien pour la victoire dimanche, puisque pour la dernière étape, il s’élancera cette fois en ordre inversé du classement mais logique il doit assurer sa place de vice-champion du monde.

Mais sa sacrée performance, Ogier la doit aussi à ses trajectoires de pistard tendues comme sur un fil. Alors que les autres glissent beaucoup trop ou se montrent trop généreux…

Le Français, il faut le dire est allé à bonne école en ayant eu comme coéquipier, un autre Seb, Sébastien …Loeb, excusez du peu!

De quoi avoir  une chance de plus ou un joker, c’est souvent grâce à cela qu’il fait la différence depuis quatre ans. Une bonne gestion de ses pneumatiques est aussi le gage de 80% de chances de remporter un rallye…

Car avant tout une WRC, repose sur quatre roues!

Cette seconde étape du rallye d’Australie débutait d’entrée par la plus longue spéciale du jour le 1er passage dans Nambucca, avec plus de 50 kilomètres d’entrée sans mise en jambe.

 

 WRC 2016 AUSTRALIE La HYUNDAI I20 WRC de HAYDEN PADDON


WRC 2016 AUSTRALIE La HYUNDAI I20 WRC de HAYDEN PADDON

 

Le véloce et désormais expérimenté Néo-Zélandais Paddon y signe le scratch, tel un kangourou qui saute de bosse en bosse! Suivent derrière, les trois Polo R , Latvala nous faisant presque regretter son énième erreur cette saison. Surtout quand Neuville lâche vingt-deux secondes d’un coup. Mikkelsen conserve sa place de leader à ce moment-là, devant Paddon.

Latvala signe dans la suivante le scratch, Ogier rassuré sur l’état de ses gommes tendres, y décroche le deuxième temps.

Dans la super spéciale du jour, celle de Raceway qui développe seulement 1.37 km, ils sont de trois à réaliser ex-aequo, le meilleur chrono: Mikkelsen le leader, Ogier son dauphin et Dani Sordo avec la 3éme Hyundai i20. Neuville n’est pas loin en embuscade à 0.2 dixième de seconde! De quoi dire à son ami Andreas « Coucou, je suis toujours là »

Retour ensuite à l’assistance avant la deuxième boucle et ses quatre spéciales.

 

 WRC 2016 AUSTRALIE La VW POLO R de JARRI MATTI LATVALA


WRC 2016 AUSTRALIE La VW POLO R de JARRI MATTI LATVALA

 

Dès la première, on repart comme plus tôt en matinée pour la longue spéciale du jour et nouveau pari pour Ogier, cette fois Latvala y signe le scratch devant Ogier avec des pneus tendres qui ont bien résistés et l’on repart pour un nouveau festival de scratch pour Volkswagen avec sa Polo R, dans cette spéciale de plus de 50 kilomètres qui voit un triplé des voitures Allemandes! Mais Neuville est toujours là cette fois dans le Top 5.

D’ailleurs, le pilote Belge dans la suivante y obtient le scratch, juste devant Ogier, à seulement 0.6 dixième de seconde.

 

  WRC 2016 AUSTRALIE La VW POLO R de ANDREAS MIKKELSEN

WRC 2016 AUSTRALIE La VW POLO R de ANDREAS MIKKELSEN

 

Mais, alerte pour Mikkelsen qui lâche neuf secondes d’un coup et constate les dégâts, mais ne comprend pas ce qui arrive sur sa Polo R:

« Je ne sais pas ce qui s’est passé, la pédale d’embrayage et celle de freins s’enfonce en même temps. »

L’étape se termine par la super spéciale à parcourir deux fois. Pas de quoi y faire de gros écart. Scratch pour Ogier  dans le premier passage. Il revient même à moins de deux secondes de son coéquipier Mikkelsen au classement général qui lâche plus d’une seconde.

Alors que Latvala constate les dégâts sur ses pneus en ayant même une gomme complètement échappé, Ogier lui conserve ses pneumatiques encore en bon état.

Les pilotes Hyundai aussi découvrent encore une grosse usure de leurs pneus, mais cela, on le savait avec un empattement long sur la i 20, cela ne ménage pas les gommes, bien au contraire… Mais Neuville résiste bien, c’est cela l’essentiel pour la place de vice-champion du monde, un moindre mal!

 

 WRC 2016 AUSTRALIE La HYUNDAI I20 WRC de THIERRY NEUVILLE.j


WRC 2016 AUSTRALIE La HYUNDAI I20 WRC de THIERRY NEUVILLE.j

 

Dans la dernière spéciale du jour, Mikkelsen se rassure et se donne un peu d’air en signant le scratch pour 0.2 seconde devant Ogier, finalement c’est bien lui, Le grand gagnant du jour avec son pari fou du début de journée.

Neuville signe le troisième temps et s’assure ainsi toutes les chances de devenir une nouvelle fois vice-champion du monde!

À moins d’un incident, on ne voit pas comment Mikkelsen pourrait finir vice-champion cette année.

Pire, à l’issue de cette deuxième étape, Ogier pointe seulement à deux secondes après avoir balayé les pistes pendant deux étapes.

Cette nuit pour la dernière étape, il reste à parcourir cinq spéciales et seulement 60 kilomètres. Avantage au Champion du monde qui partira cette fois derrière la meute et juste devant Mikkelsen, qui aura bien du mal face au Français qui tient à offrir une dernière victoire pour les grands adieux de l’écurie allemande  à la compétition et au WRC…

A moins que Neuville connaisse une défaillance dans ces conditions, c’est sûr, il laisserait la victoire à son coéquipier pour lui permettre de devenir vice-champion du monde!

En attendant il y avait sept spéciales à parcourir aujourd’hui et on a assisté encore à un nouveau festival de la Polo R, cinq temps scratch sur sept et quatorze ? sur dix-huit possibles depuis le départ.

En signe d’adieu, on ne pouvait pas faire mieux et surtout donner beaucoup de regret pour les fans du WRC!!!

 

Eric DOBROWOLSKY

Photos : TEAMS

 

 WRC 2016 AUSTRALIE - ANDREAS MIKKELSEN

WRC 2016 AUSTRALIE – ANDREAS MIKKELSEN

LE CLASSEMENT PROVISOIRE APRÈS LA DEUXIÈME ÉTAPE

 

  1. Mikkelsen-Jaeger (VW Polo R) en 3h01”6

 

  1. Ogier-Ingrassia (VW Polo R) à 2”0

 

  1. Paddon-Kennard (Hyundai i20) à 12”0

 

  1. Neuville-Gilsoul (Hyundai i20) à 33”8

 

  1. Sordo-Marti (Hyundai i20) à 59”2

 

  1. Ostberg-Floene (Ford Fiesta RS) à 1’00”6

 

  1. Camilli-Veillas (Ford Fiesta RS) à 1’21”7

 

  1. Tanak-Molder (Ford Fiesta RS) à 2’19”9

 

  1. Bertelli-Scattolin (Ford Fiesta RS) à 4’56”+

 

  1. Lappi-Ferm (Skoda Fabia R5) à 5’22”7

 

  1. Latvala-Anttila (VW Polo R) à 7’33”8

WRC

About Author

gilles