MIKKELSEN ET NEUVILLE À LA LUTTE EN AUSTRALIE POUR LE TITRE DE… VICE-CHAMPION DU MONDE DERRIÈRE OGIER

WRC-2016-AUSTRALIE-La-VW-POLO aux couleur de REDD BULL

 

 

Au lointain Rallye d’Australie, au terme de la 1re étape,  la bagarre bat son plein et est lancée entre le pilote VW , le Norvégien Andreas Mikkelsen et  le pilote Hyundai, le Belge Thierry Neuville, pour la place de vice-champion du monde. Quant au Finlandais Jari-Matti Latvala, une fois de plus, il gâche tout!.

La première étape est partie sur les chapeaux de roues aux antipodes, cette nuit en France. Andreas Mikkelsen comme on pouvait si attendre à tout donner, et dès la première spéciale, il signe le scratch! Il n’a pas d’autre choix s’il veut reprendre la deuxième place au Championnat du monde pilotes, à son ami et voisin Monégasque, le pilote Belge Thierry Neuville de son côté étant lui parti sur un rythme moins soutenu…

Ott Tanak confirme qu’il faudra compter sur lui d’entrée, Paddon signant le troisième temps.

Le Champion du monde en titre, Sébastien Ogier décrochant le sixième temps, alors que Jari Matti Latvala, une fois de plus, part à la faute d’entrée en venant, taper un pont, endommageant sa suspension , l’obligeant ainsi à  poursuivre et continuer avec une roue arrière gauche tordue…

Avant d’atteindre l’assistance, devant parcourir encore quatre spéciales ainsi! Dur, dur… Autant dire une chance de moins pour aider son coéquipier Mikkelsen  à terminer deuxième au Championnat du monde pilotes.

 

 WRC-2016-AUSTRALIE-La-HYUNDAI-de-Hayden-PADDON.

WRC-2016-AUSTRALIE-La-HYUNDAI-de-Hayden-PADDON.

 

Dans la foulée, la deuxième spéciale revient au ‘local’  le presque régional, le Néo-Zélandais Hayden Paddon qui signe le scratch de cette seconde ES de la matinée devant un  Mikkelsen qui donne tout. Paddon prend même la tête du rallye au volant de  sa Hyundai, cependant que Neuville roule à sa main, préservant ses chances. Ogier, lui, dans le dur doit ouvrir la route et balayer une fois de plus!

Puis, on assiste à un véritable festival Mikkelsen qui signe trois scratch consécutifs, reprenant la place de leader, avec quatre temps de référence depuis le début de la journée!

 

 WRC-2016-AUSTRALIE-La-HYUNDAI-de-Thierry-NEUVILLE.

WRC-2016-AUSTRALIE-La-HYUNDAI-de-Thierry-NEUVILLE.

 

Mais Neuville veille et contrôle et dans la suivante signe enfin son premier scratch et prouve à son ami Andreas qu’il répond présent pour tenter de conserver sa place de vice-champion du monde. Le champion du monde, lui, l’après-midi profite à son tour de son style de pilotage en préservant ses gommes.

Avec la chaleur, les pneumatiques se détériorent vite, mais Ogier s’offre quatre scratch consécutifs…

Néanmoins, Mikkelsen conserve la tête du rallye, Ogier termine cette 1ére journée deuxième, suivi de Neuville , Paddon et Otsberg.

Pas de chance par contre pour Ott Tanak et Dani Sordo qui ont eu droit, tous les deux a une pénalité de vingt secondes, laquelle pour l’heure leur enlèvent tous espoirs de viser le podium.

 

2016 FIA World Rally Championship / Round 14 / Rally Australia / November 17-20, 2016 // Worldwide Copyright: Hyundai Motorsport

2016 FIA World Rally Championship / Round 14 / Rally Australia / November 17-20, 2016 // Worldwide Copyright: Hyundai Motorsport

 

Tout est encore possible pour Mikkelsen de devenir vice-champion du monde, mais pour le moment ce n’est pas suffisant avec la présence de Neuville sur le podium provisoire…

Ogier sert de bouclier à son coéquipier en terminant deuxième, mais il faudra compter sur une erreur du pilote Belge, ou un incident mécanique, car sans cela, les espoirs semblent très minces.

Les polo R ont signé neuf des onze temps scratch, autant dire presque un sans-faute pour le team Allemand.

Mais voilà, Jari y est allé, lui,  une fois de plus de sa petite faute cette saison.

 

wrc-2016-australie-la-vw-polo-de-jari-matti-latvala

 

Sans cela, il y aurait eu de fortes chances que l’on ait droit à un triplé Volkswagen.

A retenir encore les beaux chronos toute la journée  du Français Éric Camilli, avec sa Ford Fiesta RS WRC. Mais il va sans doute être pénalisé par la direction de course après un arrêt par la police, avant la fin de l’étape!

Cela pourrait être pareil pour Ott Tanak…

Éric en tout cas prouve qu’il mérite sa place au volant d’une WRC, au fil des manches, emmagasinant de l’expérience et son feeling au volant de la Ford, ne cesse de grossir.

 

WRC 2016 AUSTRALIE - Seb OGIER

WRC 2016 AUSTRALIE – Seb OGIER

 

Un petit mot sur les dernières déclarations du côté de chez Volkswagen, Ogier affirme avoir reçu beaucoup d’appels sur son téléphone ces derniers temps et qu’il ne prendra aucune décision avant d’avoir testé plusieurs voitures …

Autant dire qu’il ne signera pas de nouveau contrat lundi comme l’affirme plusieurs rumeurs!

De son côté, Sven Smeets directeur sportif de Volkswagen Motorsport, annonce qu’il cherche une solution amicale pour libérer les équipages de leurs contrats VW

Et que normalement les Polo R 2017 ne devraient pas être engagées en compétition, même si des tests sont programmés en Suède dans deux semaines et qu’il compte bien aller jusqu’au bout pour présenter la Polo R 2017 à l’épreuve de l’homologation par la FIA.

Dans quel but ?

On se le demande encore aujourd’hui, à moins que ce soit une façon détournée de faire monter les enchères pour une grosse structure privée indépendante, du type Red Bull?

 

Eric DOBROWOLSKY

Photos : TEAMS

 

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE

1. Mikkelsen-Jaeger (VW Polo) en 3h01”6

2. Ogier-Ingrassia (VW Polo) à 15”4

3. Neuville-Gilsoul (Hyundai i20) à 22”5

4. Paddon-Kennard (Hyundai i20) à 23”7

5. Ostberg-Floene (Ford Fiesta RS) à 38”8

6. Camilli-Veillas (Ford Fiesta RS) à 46”6

7. Sordo-Marti (Hyundai i20) à 50”2

8. Tanak-Molder (Ford Fiesta RS) à 50”6

9. Lappi-Ferm (Skoda Fabia R5) à 2’20”3

10. Bertelli-Scattolin (Ford Fiesta RS) à 2’24” 

 

 

WRC

About Author

gilles