VICTOIRE D’HAMILTON DEVANT ROSBERG A INTERLAGOS DANS DES CONDITIONS DANTESQUES

f1-2016-sao-paolo-la-grande-joie-du-vainqueur-lewis-hamilton

 

 SAO-PAULO-Victoire-de-LEWIS-HAMILTON-CE-13-NOVEMBRE.


SAO-PAULO-Victoire-de-LEWIS-HAMILTON-CE-13-NOVEMBRE.

 

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton remporte un Grand Prix du Brésil disputé sous la pluie et réduit ainsi son retard au classement provisoire du Championnat du monde

Seuls les pneumatiques Pirelli Cinturato intermédiaires et pluie ont été utilisés au cours de cette riche plus que riche en rebondissements.

Drapeaux rouges et safety cars ont donc finalement influencé les stratégies

Lewis Hamilton remporte ce dimanche le Grand Prix du Brésil, avant-dernière manche du Championnat du Monde de Formule 1 triomphant après… trois départs et dans des conditions dantesques sur une piste détrempée et terriblement dangereuse, et marquée par une cascade de sorties de piste, telles Grosjean des le tour de chauffe mais aussi de Räikkonen, Massa, Ericcson, Alonso

 

 SAO-PAULO-Victoire-de-LEWIS-HAMILTON-CE-13-NOVEMBRE.


SAO-PAULO-Victoire-de-LEWIS-HAMILTON-CE-13-NOVEMBRE.

 

Victorieux pour la 52éme fois, Hamilton l’emporte en devançant à l’arrivée son équipier Nico Rosberg qui termine second et conserve donc le commandement du classement provisoire du Championnat avec désormais DOUZE POINTS d’avance sur le Britannique

Ce titre mondial 2016, se jouera donc au final dans deux semaines lors du Grand Prix d’Abou Dhabi sur la piste de Yas Marina!

Le podium étant complété par la Red Bull Renault du Hollandais Max Verstappen, auteur d’une sacrée fin de course, doublant et dépassant un à un six de ses rivaux, remontant ainsi du dixième rang, après son changement de pneumatiques jusqu’à cette 3éme place!

Suivent Sergio Pérez, Sebastian Vettel, Carlos Sainz Junior,Nico Hülkenberg, Daniel Ricciardo, Felipe Nasr et Fernado Alonso qui se classe dixième devant Esteban Ocon.

 

 F1-2016-SAO-PAULO-LEWIS-HAMILTON-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-le-13-novembre


F1-2016-SAO-PAULO-LEWIS-HAMILTON-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-le-13-novembre

 

A Interlagos, ce 13 novembre 2016, le pilote Mercedes Lewis Hamilton remporte ce Grand Prix du Brésil trempé et interrompu à plusieurs reprises en utilisant les Pirelli Cinturato Blue pluie, après deux jours d’essais passés sur le sec. Pour des raisons de pluie torrentielle, tous les concurrents devaient partir en Pirelli Cinturato Bleus pluie.

Un autre Safety Car permit à certains concurrents, dont ceux des Red Bull, de passer en pneus intermédiaires assez tôt dans la course. Max Verstappen reprenait alors la course en quatrième position, le plus haut rang occupé par les intermédiaires.

Et Lewis Hamilton s’est imposé sans même réaliser un véritable arrêt au stand en course, même s’il a changé deux fois de pneumatiques, passant deux fois des « pluie », lors des périodes sous drapeaux rouges.

Les stratégies prévues n’ont pas servi à grand-chose aujourd’hui. Il s’agissait cette fois de réagir au mieux et au plus vite aux circonstances changeantes, tout en donnant aux pilotes les armes pour se battre et rallier l’arrivée.

A la suite de l’accident de la Ferrari de Kimi Raikkonen, la période de neutralisation sous drapeau rouge qui débutait après le 20éme tour se poursuivait par une nouvelle période sous Safety Car de sept tours.

La suite ?

Une autre période sous drapeau rouge s’ensuivit avec un second départ derrière la Safety Car!

Quelques tours plus tard, certains pilotes choisissaient de rentrer à leurs stands pour chausser à leur tour des intermédiaires, en dépit de la pluie qui ne ralentissait pas, pour tenter d’imiter Daniel Ricciardo qui brillait alors en piste ainsi équipé.

Malheureusement, la pluie redoublait d’intensité et les « pluie » redevenaient le choix évident pour tous. Et comme la course avait débuté sur ces Pirelli sculptés obligatoires, le règlement dispensait les F1 de recourir aux pneus secs pour le reste de l’épreuve.

Pour Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, ce GP a été très intense:

« On nous a gratifié d’un spectacle fantastique, dans des conditions extrêmes, avec des pilotes qui optaient pour les deux qualités de gommes disponibles pour produire un spectacle et des dépassements fantastiques, roues contre roues. Mais ce qui nous fait le plus plaisir, c’est de voir que les spectateurs ont finalement pu assister à un Grand Prix en entier, en dépit des retards et des périodes de neutralisation. Ce fut une épreuve compliquée et longue, avec des passes d’armes magnifiques, telles que celles offertes par Max Verstappen et Felipe Nasr, sur son territoire, tout comme le retour en fin d’épreuve de Fernando Alonso. Tous ont prouvé aujourd’hui que l’on peut briller, même dans les pires conditions de piste ».

 

 F1-2016-SAO-PAULO-LEWIS-HAMILTON-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-le-13-novembre


F1-2016-SAO-PAULO-LEWIS-HAMILTON-vainqueur-du-GP-du-BRESIL-le-13-novembre

 

Après l’arrivée Hamilton qui resteven sursis pour l’obtention d’un possible 4éme titre mondial lançait :

 «C’est pas mal, non! Lorsqu’il pleut, c’est généralement plutôt bon pour moi. Aujourd’hui, c’était compliqué pour tout le monde, tout le monde risquait l’aquaplaning et on en a tous fait. Je tiens franchement à adresser un grand merci à mon équipe. On est en train d’écrire l’histoire avec cette écurie Mercedes. Ce que nous avons réalisé cette année et les résultats que nous avons obtenus sont incroyables et j’en suis très fier. Je suis en chasse et tout ce que je peux faire, c’est ce que j’ai fait ce dimanche. Abou Dhabi me réussit généralement assez bien. Je vais  donc y faire mon maximum à Yas Marina, mais permettez-moi pour l’instant de bien profiter de ce moment ici. Cela a toujours été mon rêve de gagner ici, depuis les premières fois où j’ai vu courir Ayrton Senna lorsque j’avais cinq ou six ans, alors gagner ici… Pour moi, c’était une course plutôt facile. D’habitude, la pluie est d’ailleurs beaucoup plus forte ici.»

 

 F1-2016-SAO-PAULO-PODIUM-bien-arrosé-au-GP-du-BRESIL-pour-HAMILTON-et-ROSBERG


F1-2016-SAO-PAULO-PODIUM-bien-arrosé-au-GP-du-BRESIL-pour-HAMILTON-et-ROSBERG

 

Le Championnat se jouera donc fin novembre sur la piste de Yas Marina lors de l’ultime GP du calendrier 2016

Nico Rosberg totalise avant ce dernier rendez-vous 367 points contre 355 pts à Lewis Hamilton.

Lequel grâce à sa neuvième victoire à Interlagos a déjà égalisé le nombre de succès décroché cette saison par son équipier

 

Peter GRISWOLD

Photos : TEAM et PIRELLI

 

F1-2016-SAO-PAULO-La-MERCEDES-de-Nico-ROSBERG-sous-la-pluie-diluvienne-ce-dimanche-13-novembre.j

F1-2016-SAO-PAULO-La-MERCEDES-de-Nico-ROSBERG-sous-la-pluie-diluvienne-ce-dimanche-13-novembre.j

F1

About Author

gilles