WRC 2017 : CITROËN DISCUTE BIEN AVEC SEBASTIEN OGIER

YVES MATTON RÊVE DE VOIR REVENIR SÉBASTIEN OGIER EN ROUGE

YVES MATTON RÊVE DE VOIR REVENIR SÉBASTIEN OGIER EN ROUGE

 

Nous l’avions suggéré hier lors de la publication de notre papier sur le retrait officiel de VW du WRC, une boîte comme Citroën ne peut pas ne pas discuter avec Ogier.

 

QUATRE TITRES EN QUATRE ANS,WHAT ELSE?

QUATRE TITRES EN QUATRE ANS,WHAT ELSE?

 

On ne peut pas non plus envisager de le laisser aller ailleurs, erreur faite par la marque aux chevrons dans le passé en 2011 et qui a vu son ex pilote lui rafler quatre titres pilote et constructeur sous le nez en quatre ans.

 

ÉVINCÉ EN 2011 APRES UN CLASH AVEC LOEB

ÉVINCÉ EN 2011 APRES UN CLASH AVEC LOEB

 

Yves Matton, le patron de Citroën Racing a presque repris mot pour mot notre argumentation dans un entretien accordé à la presse spécialisée.

« C’est une mauvaise nouvelle pour le sport, mais ce n’est pas grave. Il restera tout de même quatre constructeurs, cinq si l’on compte Skoda en WRC2, soit entre douze et quinze voitures officielles. Cela va nous mettre plus de pression. Notre objectif est de décrocher des victoires pour notre retour officiel en 2017 et de viser le titre en 2018. En ce qui concerne Sébastien Ogier, on ne peut pas ne pas discuter avec un pilote quatre fois champion du monde. Mais cette affaire tombe au plus mauvais moment avec le changement de réglementation. Au-delà de l’aspect financier, il y a des problèmes de disponibilité de pièces. Si je devais aligner une quatrième DS3 pour le Monte-Carlo cela ne poserait pas de problème, mais je sais déjà que seules deux C3 seront prêtes… »

Si chez Hyundai les effectifs sont complets et les budgets pas forcément adaptés à l’arrivée d’un énorme calibre comme Sébastien, on estime qu’il « pesait » plus de sept millions chez VW, chez Toyota en revanche, il ya de l’argent et un volant pas encore distribué.

OGIER ET INGRASSIA A LEURS DÉBUTS CHEZ VW

OGIER ET INGRASSIA A LEURS DÉBUTS CHEZ VW

Il ya aussi un volant possible chez Ford mais peut-être pas les sous.

Mais ça urge, c’est clair.

Chez Citroën cela ne sera pas de la tarte, il ya déjà trois pilotes, et seulement deux autos aux normes 2017  seront prêtes au Monte Carlo.

Peut être Sébastien acceptera t’il une légère baisse de ses émoluments, ce qui ne nous regarde pas vraiment en fait.

 

RED BULL METTRA PEUT-ÊTRE UN PEU DE MONNAIE

RED BULL METTRA PEUT-ÊTRE UN PEU DE MONNAIE

 

Dans le team actuel, il ya un pilote titulaire, Chris Meeke, un britannique, et deux jeunes pilotes, l’Irlandais Craig Breen et le Français Stéphane Lefebvre, que l’on prévoyait déjà de faire piloter un rallye sur deux en s’échangeant le volant de la deuxième auto.

On peut facilement imaginer que ces deux pilotes se voient proposer une solution d’attente, permettant à Sébastien d’être au volant de la deuxième auto dès Monte Carlo 2017.

Peut-on raisonnablement penser, quand on est jeune pilote et membre d’une structure aussi célèbre et historique que Citroën Sport, que l’on puisse refuser la patience ?

Ce ne sera pas marrant pour eux, pas forcément non plus d’ailleurs pour Meeke, mais je pense à ce moment à une fameuse réplique d’Audiard dans ce film culte qu’est « 100 000 dollars au soleil », une compétition entre deux camions d’ailleurs : « Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent ».

C’est la « life »…

 

 

Quid alors des deux équipiers d’Ogier chez VW, Mikkelsen et Latvala ?

Justement, chez Toyota et Ford, probable que le téléphone sonne…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Teams

 

 

 

Sport WRC

About Author

jeanlouis