LA SUNDAY RIDE CLASSIC RASSEMBLE AVANT LA GRANDE FÊTE DE PÂQUES AU RICARD LES 15 ET 16 AVRIL 2017

AGOSTINI SERA AU RICARD POUR LE 40EME ANNIVERSAIRE DE SA DERNIERE SAISON

AGOSTINI SERA AU RICARD POUR LE 40EME ANNIVERSAIRE DE SA DERNIERE SAISON

 

La SRC est l’événement Classic majeur d’ouverture de la saison, cet événement devenu culte aura donc lieu au Ricard les 15 et 16 avril, le week end de pâques, une date à réserver à l’encre rouge dans vos agendas.

Avant l’événement lui-même, on pourra retrouver le parfum et la présence physique de la SRC en divers endroits, où JP Bonato et sa bande vous donnent RV, histoire d’attendre en fête…

 

LA SRC EST UN SUCCES CONSIDERABLE

LA SRC EST UN SUCCES CONSIDERABLE

 

Et le premier rendez vous est en novembre, au salon Moto Légende les 18, 19, 20 novembre, bref ça arrive à toute vitesse.

C’est au parc floral de Vincennes, le stand de la SRC accueillera le lancement du RT Club de France, la machine de compétition la plus vendue au monde, une des icônes de la marque Yamaha.

 

LA TZ 750 OW 31

LA TZ 750 OW 31

 

Cette moto a été déclinée en plusieurs cylindrées, 125, 250,350, 500, 750, et ce au fil des années « seventies », « eighties » et « nineties ».

Il se trouve qu’en plus, on fête en 2016 les quarante ans de la TZ 750 OW31, qui a remporté toutes les grandes classiques de la vitesse, à Daytona, à Imola, au Ricard.

C’est sur cette moto que Patrick Pons a remporté la coupe du monde 750 en 1979, à, l’époque il n’y avait pas de championnat du monde FIM dans cette cylindrée, cette coupe était le plus gros trophée mondial.

Les championnats FIM existaient en 80, en 125, en 250, en 350 et en 500.

La coupe a aussi été gagnée par Steve Baker en 1977.

 

STEVE BAKER

STEVE BAKER

 

Il est le premier pilote américain couronné avant l’arrivée d’un certain Kenny Roberts, dont le premier titre mondial 500 est décroché en 1978.

A Moto Légende, la SRC sera sur le stand A 40, dans le premier bâtiment après l’entrée,  vous êtes les bienvenus, vous pouvez même réserver votre billet pour Pâques 2017 !

Puis, la SRC sera évidemment présente au Paul Ricard le 4 décembre 2016, c’est le rassemblement SRC, qui permet à des potes de rouler sur le circuit sur leurs motos Classic, de 10h à 12 heures…

 

 

On fête ici un autre anniversaire, le dixième, en plus c’est l’événement qui a permis l’accès de la moto en 2009 au Paul Ricard, le circuit était fermé depuis 1999…

Il a aussi été l’événement initiateur de la réouverture du Circuit Paul Ricard à la moto en Mars 2009 (fermé depuis 1999).

Jean Pierre Bonato : « Ce rassemblement a aussi permis de mettre les néo-rétros et les prépas à la mode,  on parlait alors juste de motos d’occasion usagées …  Une surprise attend les participants en machines classiques avec une photo souvenir SUR la piste du Paul Ricard ! »

Avec une conclusion que j’enrage de ne pas avoir trouvée…

Dix ans de « ride »… et pas une ride !

 

 

Enfin, ce sera l’événement lui-même au Ricard les 15 et 16 avril 2017…

Fidèle à lui-même, n y verra des plateaux de course, un salon, des road-shows, tous les modes de vie de la moto sont représentés.

Les collectionneurs pourront rouler, répartis en cinq groupes selon la moto qu’ils pilotent, encadrés par des pilotes professionnels.

Mais la constance de la SRC c’est le frisson…

2016 est le quarantième anniversaire de la dernière saison de course d’Agostini, sur Yamaha…

Ago, l’immense Ago, le pilote le plus capé au monde et dont le palmarès effarant ne sera jamais égalé, 15 titres mondiaux et dix victoires au TT de l’île de Man…

Il sera là Ago, il a 75 ans mais toujours beau gosse, d’une élégance totale sur la moto, lui non plus n’a pas pris une ride…

J’échange des souvenirs d’Ago avec JP Bonato, organisateur de la SRC  pour écrire ce papier.

 

STEVE BAKER

AGO PÉRIODE YAMAHA

1977, Agostini roule le MJ200 au guidon de sa Yamaha TZ750…

Quelque temps plus tard, c’est le GP de France sur ce même circuit.

Ago court en 500.

C’est probablement la plus belle course de sa carrière.

Qui commence par un désastre, à l’époque on part à la poussette, et la moto ne démarre pas, quand elle se décide à craquer, Ago voit disparaître le dernier concurrent dans les « S » de la Verrerie !

Et il va faire un GP de dingue, il remonte tout le monde, finissant trois secondes et demi derrière le vainqueur Barry Sheene, qui reconnaîtra d’ailleurs que si le GP avait fait deux tours de plus, Ago aurait gagné…

Voilà le genre de souvenir que Giacomo Agostini a laissé ici au Ricard, voilà un des immenses frissons à vivre en ce week end de rêve de la SRC près de la côte d’azur…

Infos :
https://www.facebook.com/SundayRideClassic/

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Organisation et teams.   

 

 

Moto Moto - Historique Sport

About Author

jeanlouis