MOTOGP 2017 : ENZO BOULOM, PEUT-ÊTRE LE NOUVEAU PILOTE FRANÇAIS EN MOTO3

a-a-a-a-a-boulom-1

 

L’histoire de la moto de vitesse française est régénérée depuis quelques jours par le doublé mondial de Johann Zarco, il n’empêche que par rapport à l’Espagne ou à l’Italie, nos révélations sont peu nombreuses.

On a cru que Fabio Quartararo serait une étoile filante dans le ciel du MotoGP, mais pour l’instant, l’étoile en question reste peu visible, passant d’ailleurs du Moto3 au Moto2 sans vraiment de palmarès.

Mais bon, contrairement à ce que dit Chimène (Le Cid) la valeur peut attendre le nombre des années…

Rien n’est confirmé mais il ya aura peut-être un nouveau pilote français en Moto3 en 2017, le jeune  Enzo Boulom, fils de Denis Boulom, un pilote qui a roulé en coupe Kawa puis a fait le Bol d’Or avec Sarron sur une Kawasasaki avant le passage du pilote star chez Yamaha.

Enzo roule en CEV, le Championnat de Moto3 espagnol/Championnat d’Europe, il a aussi roulé la Rookies Cup.

L’idée serait qu’il pilote en 2017 une Mahindra satellite du CIP.

Le CIP,  Centre International de Pilotage, dirigé par Alain Bronec, qui est mandaté par la FFM pour découvrir et aider les jeunes talents français, suit Enzo depuis 2011.

 

 

Mahindra, c’est la marque qui a gagné le GP de Malaisie avec Bagnaia, avant il y a eu aussi le GP d’Assen, et le GP tchèque de Brno avec Mc Phee (Peugeot).

Mahindra a  racheté la majorité de Peugeot scooters, et fait courir cette marque en Moto3.

Enzo Boulom a eu une saison difficile en 2016, roulant sur du matériel totalement dépassé en parfois en manque de pièces, devant changer de team en cours d’année, ce qui n’est jamais un signe de plénitude et de bonheur…

Ce qui n’ôte rien à son talent…

 

 

a-a-a-a-a-boulom-2

LE NUMERO DE COURSE VA VOUS RAPPELER QUELQU’UN…

 

Le bonheur serait évidemment le Moto3 en 2017, y entrer avec le CIP serait une arrivée par la grande porte.

Le CIP qui l’autorise à rouler sur le circuit d’Alès quand la piste est libre, énorme avantage bien sûr pour un pilote qui va devoir limer le bitume comme un malade…

C’est d’ailleurs avec le CIP qu’Enzo courra la dernière manche du CEV à Valence, une semaine après le MotoGP.

Si Enzo arrive en Moto3, bienvenue dans un monde de brutes, dans cette cylindrée, ce sont déjà des lions qui veulent tous manger les autres lions, pour monter le plus vite possible vers les sommets du MotoGP.

Parfois, on se brûle les doigts à vouloir brûler les étapes, mais Enzo aurait du beau monde autour de lui et du beau matériel, la Mahindra préparée en Italie est une excellente monture, capable d’aller chercher Honda et KTM.

Si Enzo court en Moto3,  la filière CIP serait donc là pour gérer ce début de carrière, par ailleurs, la FFM a toujours aidé financièrement les pilotes français, Jacques Bolle me l’a confirmé au soir de sa réélection, il est donc hautement probable que le jeune Enzo soit sur la liste en 2017 si l’histoire se déroule dans le bon sens.

Rien n’est encore officiel.

Alors on y croit, même si une carrière est comme une tapisserie, il faut la tisser et pour cela les fils doivent se mettre en face et en phase…

La FFM organise une conférence de presse le 1er décembre à Paris, si Enzo entre dans le monde des GP, il montera probablement sur scène…

Avant cette date, peu probable qu’il ya ait du nouveau.

« Wait and see »…  

 

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos archives Enzo Boulom   

FFM Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis