L’AFFAIRE ‘MIA ÉLECTRIC’ ? UN CASSE-TÊTE À… 25 MILLIONS D’€ !

MONDIAL-AUTO-2012-Mia-Paris

LOGO MIA EECTRIC

MIA au MONDIAL DE L'AUTOMOBILE de PARIS 2012.

MIA au MONDIAL DE L’AUTOMOBILE de PARIS 2012.

 

Un casse-tête à 25 millions d’ !
Tel est le résultat de la gestion catastrophique par Ségoléne Royal du dossier Mia qui empoisonne l’ancienne région Poitou-Charentes.

Mia Électric devait être la solution miracle qui permettrait de construire sur les cendres d’Heuliez, installé à Cerizay, dans les Deux-Sèvres, le champion Français de la voiture électrique.

D’abord aux mains d’Edwin Kohl, actionnaire majoritaire à plus de 88% -la région Charentes-Poitou, alors présidée par Ségolène Royal, en détenant 11,7%- la société Mia Électric fut vendue en 2013 au groupement d’investisseurs Focus Asia.

Présidée par Michelle Boos, Mia Électric allait ainsi bénéficier d’un nouvel élan d’autant plus que la région Charentes-Poitou de Madame Royal conservait ses parts et accordait sa confiance à la nouvelle équipe dirigeante. Mais très vite, les affaires se compliquèrent, allant jusqu’à la liquidation de l’entreprise en 2014 et la mise en examen de sa dirigeante pour banqueroute et abus de biens sociaux.

 

 L’AFFAIRE MIA ELECTRIC ? UN CASSE-TÊTE A 25 MILLIONS d’EUROS


L’AFFAIRE MIA ÉLECTRIC ? UN CASSE-TÊTE À 25 MILLIONS d’

 

 

Aujourd’hui, il semblerait que l’instruction de l’affaire soit relancée avec le dessaisissement du premier juge niortais au profit de deux magistrats du Pôle d’Instruction de Poitiers.

Le Groupe Focus Asia, par la voix de son président Dietmar Schweizer, est remonté comme jamais à l’encontre de la Région Charentes-Poitou qui a depuis fusionné avec l’Aquitaine et le Limousin pour devenir la… Nouvelle Aquitaine.

  1. Schweizer estime que son groupe a été trompé par l’ancienne Présidente de la Région qui, selon lui, lui avait promis monts et merveilles, en donnant à Mia Électric une «apparence de solvabilité trompeuse».
  2. Schweizer prétend même que Madame Royal aurait favorisé l’émergence d’une concurrence sur un plan régional, en finançant à hauteur de 10 millions d’ des entreprises, telles que Éco Mobilité, Noun’Électric ou Fabrique Régionale du Bocage, fragilisant ainsi Mia Électric .
RIVE-2013-Une-Mia-directevement-venue-de-lauto-partage-dAngoulême-opéré-par-Ineo-avec-le-logicel-e-Colibri-Photo-Patrick-Martinoli.

RIVE-2013-Une Mia directement venue de l’auto partage d’Angoulême opéré par Ineo avec le logiciel-e-Colibri- Photo-Patrick-Martinoli.

 

Focus Asia réclame donc à la Région la Nouvelle Aquitaine quelques 25.560.000 € !

Cette somme est constituée de 18,5 millions de marge brute perdue sur un appel d’offres, 3 millions de remboursement de prix de cession, 1,8 million de remboursement des sommes investies, 260.000 € de primes à verser aux salariés et 2 millions de préjudice d’image.

Visiblement, Madame Royal était prête à tout pour sauver cette entreprise, même à travestir la vérité et rendre la mariée encore plus attrayante…

Ce que Capital nomme ´encore une casserole pour Madame Royal ‘!!!

Mais la ficelle est un peu grosse et le groupe Focus Asia n’est pas décidé à laisser tomber !

C’est maintenant à Alain Rousset, le Président de la Nouvelle Aquitaine, de se dépatouiller avec cette drôle d’histoire. Si Madame Royal et Monsieur Rousset sont du même bord politique (PS), il n’en reste pas moins, qu’ils se détestent farouchement !

Il se murmure en coulisse qu’Alain Rousset ait déjà fait provisionner ce montant afin de régler ce différend avec Focus Asia.

Si c’est le cas, sûr que Ségolène Royal en fera les frais et que son retour en terre poitevine, après la défaite annoncée du mois de mai prochain, ne sera pas des plus faciles pour les législatives, car c’est une évidence, elle n’est plus du tout en odeur de sainteté en Poitou-Charentes !

 

Gilles VIRMOUX

Photos :
Patrick MARTNOLI et DR

 

Dans ce dossier, Madame Royal, elle n’a cessé de bluffer, de mentir pour sauver sa tête, se moquant bien des problèmes de MIA! Une usurpatrice, manipulatrice. Point barre!

Gilles GAIGNAULT

 

BIENVENUE A BORD... DE LA MIA MONDIAL DE L'AUTO 2012

BIENVENUE À BORD… DE LA MIA MONDIAL DE L’AUTO 2012

Economie Equipementier MIA

About Author

gilles