ENFIN VICTOIRE DU FRANCAIS DAMIRON À LA ‘CARRERA PANAMERICANA’ 2016 !

panamericana-2016-les-vainqueurs-hilaire-et-laura-damiron

 

 

panamericana-2016-logo

Damiron enfin!

 

 PANAMARICANA-2016-Hilaire-DAMIRON-file-vers-la-victoire.


PANAMARICANA-2016-Hilaire-DAMIRON-file-vers-la-victoire.

 

Le rideau est tombé sur cette 29ème édition de la Carrera Panamericana, couronnant enfin Hilaire Damiron, pilote Français établi à Mexico, copiloté par son épouse Laura, qui après avoir échoué de peu ces dernières années, remporte un succès mérité, devenant ainsi le troisième pilote tricolore victorieux, reprenant le flambeau d’Erik Comas, vainqueur il y a deux ans et surtout d’un autre Français, Pierre de Thoisy, recordman absolu des victoires dans l’épreuve, avec sept succès obtenus entre 1997 et 2007…

 

PANAMERICANA-2016-VELSQUEZ-derrire-DAMIRON.

PANAMERICANA-2016-VELSQUEZ-derrire-DAMIRON.

 

Avant de triompher, Damiron  a été contraint de batailler avec le Mexicain Emilio Velasquez, vainqueur l’an passé, qui pour sa part avait déjà échoué de peu il y deux ans, face à Erik Comas et qui s’est battu jusqu’à la dernière étape, au départ de laquelle il comptait moins de trois minutes de retard sur Damiron…

Une fois de plus, la Studebaker s’est révélée être l’arme absolue sur cette course, puisque comme c’est le cas depuis des années, les trois premières places lui reviennent, avec derrière Damiron et Velzquez, en 3ème position un « revenant », le Mexicain Carlos Anaya, déjà trois fois vainqueur de la Carrera en 1993, 1994 et 1996, il y a une dizaine d’années.

Pas grand-chose à dire d’autre concernant l’aspect sportif, puisque tous les autres concurrents terminent à distance respectable et que seules neuf voitures sont classées à l’arrivée en Turismo Mayor, la catégorie reine.

La lutte se limitant derrière aux victoires dans chaque catégorie, au nombre de dix cette année, ce qui fait que sur La Panamericana tout le monde termine sur un podium ou presque, comme aux grandes heures de l’Ecole des Fans de Jacques Martin…

 

PANAMARICANA-2016-BENITO-GUERRA-et-sa-MINI.

PANAMARICANA-2016-BENITO-GUERRA-et-sa-MINI.

 

A noter la victoire de Benito Guerra dans la catégorie MINI, où la lutte était quelque peu inégale, puisque sans vouloir mésestimer ses adversaires, son palmarès (6 ème au rallye du Mexique en WRC il y a deux ans) le plaçait largement au-dessus de la concurrence, composée de pilotes moins aguerris ou de gentlemen drivers.

Mais franchement cette catégorie avait-elle lieu d’être sur la Panamericana ?

Le débat est ouvert…

Mais il semble que d’une part, cela a largement complété le maigre plateau de cette année et d’autre part, ces engagements avec la panoplie commerciale qui l’accompagnait a mis du beurre dans les épinards !!!

Le débat est d’ailleurs ouvert concernant le fonctionnement général de la course, ainsi que de son futur…

 

GILLES-GAIGNAULT-avec-Edoardo-LALO-LEON-A-la-PANAMERICAINE-en-2012

GILLES-GAIGNAULT-avec-Edoardo-LALO-LEON-A-la-PANAMERICAINE-en-2012

 

En effet, à l’heure où Lalo Leon, qui est l’auteur de la renaissance de cette course en 1988 et son « âme », prend peu à peu du recul, assurément la fin d’un long cycle, cédant la place à sa fille et à une nouvelle équipe, force est de constater que l’ambiance n’est plus la même.

Pour leur défense, les époques changent aussi et le joyeux « amateurisme » ou « l’improvisation » qui caractérisaient l’épreuve par le passé, ne sont plus de mise de nos jours et une professionnalisation inévitable qui est en marche, change un peu la donne.

Alors quel avenir pour la course ?

Tout d’abord, au niveau des facteurs « externes » à la Carrera, il faut espérer que la situation générale au Mexique s’améliore, pour pouvoir revenir à un tracé plus « conventionnel » et plus en rapport avec l’histoire de la Panamericana.

 

PANAMERICANA-2016-Lunique-voiture-de-la-catégorie-Original-Panameicana-cette-année

PANAMERICANA-2016-L’unique-voiture-de-la-catégorie-Original-Panameicana-cette-année

 

Ensuite, concernant les véhicules participants, pour ma part en vieil habitué de l’épreuve, je ne pense pas que l’ouverture aux véhicules modernes soit la bonne voie, ou alors il faudrait créer une autre course, à une autre date pour ne pas ‘mélanger les genres’

Par contre, pour lutter contre l’érosion du temps et le manque de véhicules répondant aux exigences actuelles, sans dénaturer la course, peut-être serait-il possible d’élargir un peu le cercle, en permettant à des véhicules des année 80 de participer à la course.

 

 PANAMERICANA-2016-Il-va-falloir-faire-des-efforts-pour-que-la-course-garde-cet-esprit


PANAMERICANA-2016-Il-va-falloir-faire-des-efforts-pour-que-la-course-garde-cet-esprit

 

Aligner des Lancia Statos, des Audi Quattro, des Lancia Integrale, des Sierra Cosworth, des R5 Turbo… reconnaissez que même si n’est pas des « panaméricaines », ça aurait plus de gueule que des MINI modernes!

Pour les motos, invitées cette année pour la toute première fois, le décès d’un pilote en début d’épreuve, va je pense, sonner le glas de cette tentative… malheureuse à mon avis et qu’il vaut mieux laisser à l’île de Man, qui est déjà une référence dans ce domaine, avec son célèbre TT (Tourist Trophy) impossible à détrôner!

Ensuite, il est important de produire un effort pour faire revenir les européens, avec davantage de promotion (notamment sur des salons spécialisés…), ainsi qu’en proposant des services additionnels leur facilitant les choses, comme le transport de voitures depuis l’Europe ou même une assistance en course.

 

 PANAMERICANA-2016-L'Américain Doug-MOCKETT, toujours fidéle de la Carrera


PANAMERICANA-2016-L’Américain Doug-MOCKETT, toujours fidéle de la Carrera

 

Pour les Américains, le problème est plus complexe, puisque la proximité des USA facilite les choses pour ces aspects, aussi c’est plutôt une simple « sécurisation » globale du pays qui est nécessaire… mais elle dépend plus des politiques que de l’organisation de la course!

Espérons que pour son 30ème anniversaire en 2017 tous ces aspects soient améliorés et la course fasse le plein!

Rendez-vous est pris et en attendant, je vous laisse avec une galerie du « best of » de cette année pour vous mettre en appétit…

 

José Luis CAPARROS

Photos :  Organisation, Keiphoto et José Alfredo Hernandez PADILLA

 

PANAMERICANA-2016-De-sublimes-parcours-au-milieu-de-paysages-exceptionnellement-beaux-au-quotidien

PANAMERICANA-2016-De-sublimes-parcours-au-milieu-de-paysages-exceptionnellement-beaux-au-quotidien

PANAMERICANA-2016-Les-sorties-de-troute-sont-quotidiennes

PANAMERICANA-2016-Les-sorties-de-troute-sont-quotidiennes

 PANAMARICANA-2016-Frequent-ce-genre-de-situation-sur-la-PANAMERICANA.


PANAMARICANA-2016-Frequent-ce-genre-de-situation-sur-la-PANAMERICANA.

PANAMERICANA-2016-Certains-finissent-au-fond-des-ravins.

PANAMERICANA-2016-Certains-finissent-au-fond-des-ravins.

 

 

Panamericana Sport

About Author

gilles