37 CONCURRENTS EN PISTE POUR LA FINALE DU CHAMPIONNAT D’EUROPE D’ENDURANCE ELMS À ESTORIL, AU PORTUGAL.

elms-2016-37-bolides-en-piste-pour-la-manche-finale-a-estoril-au-portugal

elms-2016-estoril-affiche

Estoril : 37 voitures pour la Finale 2016

 

La sixième et dernière manche de l’ELMS (European Le Mans Series) 2016 présentera un plateau très fourni de 37 voitures, qui promet une belle bataille en piste. Avec quatre des six titres restant encore à attribuer, les coups de théâtre et l’excitation ne vont pas manquer…

Mais les équipes et pilotes souhaitent aussi conclure cette saison en beauté. Il faut donc s’attendre à une bagarre féroce pour le podium sur le circuit Autodromo do Estoril. situé entre Cascais et Sintra pas très loin de Lisbonne, pour cette manche finale, qui aura lieu ce dimanche 23 octobre,  laquelle sera également la dernière course ELMS disputée à Estoril, la manche Portugaise à partir de 2017 ayant lieu sur le circuit de Portimão, beaucoup plus au sud en Algarve, cette fois et prés de la station mondialement connu et apprécié de Faro.

Le dernier plateau ELMS 2016 rassemblera 107 pilotes venus de 21 pays différents en provenance d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord et du Sud. Les 37 voitures engagées sont engagées par 29 équipes représentant 12 nations du monde entier.

 

ELMS-2016-Le-trio-de-léquipe-THIRIET-by-TDS-victoeieux-

ELMS-2016-L’équipe THIRIET-by-TDS-victorieuse à quatre reprises cette saison comme ici au RED BULL Ring

 

En catégorie LMP2, on retrouvera 10 voitures et 30 pilotes, et les titres en juillet dernier par en juillet dernier par Équipes et Pilotes se décideront lors de ces quatre dernières heures de course de la saison. Trois écuries et sept pilotes ont encore une chance de coiffer la couronne.

En tête du classement général provisoire, on retrouve l’équipe Française Thiriet by TDS Racing et ses pilotes Mathias Beche et Pierre Thiriet qui roulrent au volant de l’Oreca 05 N°46, avec 92 points, et 14 unités d’avance sur la Gibson N°38 du G-Drive, de l’équipage formé des Britanniques Simon Dolan et Harry Tincknell et du Hollandais Giedo van der Garde .

 

 ELMS-2016-SPA-ORECA-05-NISSAN-Equipe-THIRIET-by-TDS-Photo-Daniel-DELIEN


ELMS-2016-SPA-ORECA-05-NISSAN-équipe THIRIET-by-TDS-Photo-Daniel-DELIEN

 

Équipier régulier de Beche et Thiriet, Ryo Hirakawa ne peut prétendre au titre, ayant manqué la course du Castellet en août dernier –se trouvant en piste ce week-là au Japon aux 1000 km de Suzuka- et où il avait été remplacé temporairement par l’Anglais Mike Conway, le pilote ‘officiel’ Toyota en mondial WEC. Mais le Japonais aura à cœur d’aider l’écurie Française et ses coéquipiers, victorieux à quatre reprises cette saison, dans leur conquête des lauriers LMP2 2016.

Avec 26 points possibles, la BR01 N°32 des Russes de SMP Racing est toujours mathématiquement en lice avec ses pilotes Andreas Wirth et Stefano Coletti, qui comptent seulement 24 points de retard sur le Thiriet by TDS Racing.

Mais au vu des derniers résultats de l’Oreca 05 de chez Thiriet… cela semble un tantinet difficile.

 

ELMS-2016-SPA-LQORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-Photo-Davy-DELIEN

ELMS-2016-SPA-ORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-Photo-Davy-DELIEN

 

Vainqueurs de la derniére épreuve disputée à Spa-Francorchamps, le trio que forme Nicolas Lapierre, Ben Hanley et Henrik Hedman, eux aussi au volant d’une Oreca 05, cele du Team Américain  Dragonspeed, la N°21,  ne sont pas en compétition pour le titre LMP2, mais l’équipe US, qui a remporté sa première victoire à Spa le mois dernier, entend bien rééditer cette performance au Portugal.

 

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP2-du-GREAVES-Motorsport-Photo-Daniel-DELIEN-

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP2-du-GREAVES-Motorsport-Photo-Daniel-DELIEN-

 

*On peut également compter sur la Ligier JDP2 du Greaves Motorsport, les Champions LMP2 2015, pour être en lutte pour le podium, et ainsi terminer avec panache une saison difficile.

 

ELMS-2016-SPA-ORECA-05-Team-EURASIA-Photo-Davy-DELIEN

ELMS-2016-SPA-ORECA-05-Team-EURASIA-Photo-Davy-DELIEN

 

Autre candidate sérieuse au dernier podium de l’année,  une autre Oreca, au sein de laquelle évolue le toujours aussi véloce, Tristan Gommendy, la N°33 de l’écurie Philippine, Eurasia Motorsport, deuxième en juillet dernier lors des 4 Heures du Red Bull Ring, en Autriche.

Dans ce Team, précisons que Pu Junjin et Nick de Bruijn seront remplacés pour cette finale d’Estoril, par le Belge Frédéric Vervisch et par le Britannique Michael Lyons.

 

LMP3 : La bagarre pour le titre de Vice-Champion

 ELMS-2016-RED-BULL-RING-La-LIGIER-LMP3-du-Team-UNITED


ELMS-2016-RED-BULL-RING-La-LIGIER-LMP3-du-Team-UNITED

 

Avec 19 voitures et 53 pilotes, le plateau LMP3 représente encore une fois l’effectif le plus important des trois catégories.

Les titres Pilotes et Equipes ont déjà été attribués en Belgique le mois dernier : l’une des Ligier United Autosports, la N°2 d’Alex Brundle, Mike Guasch et Christian England,  déjà sacrée et lauréate 2016 en LMP3, a ainsi décroché une invitation d’office en catégorie LMP2 pour les 24 Heures du Mans 2017.

Ces 4 Heures d’Estoril permettront donc maintenant de déterminer qui sera le dauphin de United Autosports en LMP3 ?

 

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-du-GRAFF-Racing-Photo-Davy-DELIEN-

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-du-GRAFF-Racing-Photo-Davy-DELIEN-

 

Cette bataille va opposer deux écuries Françaises, la Ligier Graff N°9, victorieuse au Castellet et à Spa-Francorchamps, et une autre Ligier, la N°19 de chez Duqueine Engineering.

Enzo Guibbert, Paul Petit et Éric Trouillet, le trio du Graff, va tenter la passe de trois à Estoril. Dix-huit points seulement séparent les deux équipes !

 

 ELMS-2016-RED-BULL-RING-La-LIGIER-de-Lequipe-DUQUEINE


ELMS-2016-RED-BULL-RING- La LIGIER de l’équipe DUQUEINE

 

Trois autres équipes LMP3 sont montées sur le podium ou ont signé une pole position en 2016, et viseront une autre belle performance pour conclure leur saison.

Terrence Woodward, Ross Kaiser et James Swift, les trois Britanniques de la Ligier N°6 de 360 Racing, sont montés une seule fois sur le podium en Autriche et ont signé la pole position à Silverstone pour l’ouverture de la saison.

 

 ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP-de-léquipe-PANIS-BARTHEZ-Compétition-Photo-Daniel-DELIEN


ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP-de-léquipe-PANIS-BARTHEZ-Compétition-Photo-Daniel-DELIEN

 

Mêmes résultats pour Simon Gachet, Valentin Moineault et Éric Debard avec la Ligier du Panis Barthez Compétition, la N°16, avec un podium à Imola en Italie et une pole position en Autriche.

 

 ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-N°3-du-Team-UNITED-Photo-Daniel-DELIEN


ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-N°3-du-Team-UNITED-Photo-Daniel-DELIEN

 

Alors que leurs équipiers sont déjà assurés du titre LMP3, Mark Patterson, Matt Bell et Wayne Boyd, les pilotes de la deuxième voiture de United Autosports , la N°3, se sont élancés depuis la pole position en Italie, après avoir terminé deuxième à Silverstone.

 

LMGTE : Qui sera le Champion 2016 ?

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIE

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIEN

 

Si, avec huit voitures et 24 pilotes, le plateau LMGTE n’est pas quantitativement le plus important, il a offert le plus beau spectacle lors de chacune des manches courues cette saison.

La lutte pour les titres Pilotes et Equipes LMGTE va finalement se jouer au Portugal !

Au volant de la Ferrari 458 Italia N°66 du JMW Motorsport, Andrea Bertolini, Rob Smith et Rory Butcher comptent 20 points d’avance sur l’Aston Martin N°99 d’Andrew Howard, Alex McDowall et Darren Turner.

Avec cet avantage, il suffit au trio de la Ferrari 66 de terminer septième pour coiffer la couronne LMGTE 2016, mais le titre de Vice-Champion sera lui aussi très disputé…

 

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIE

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIEN

 

Les deux premières places du classement général de cette catégorie offrent autant d’invitations aux ’24 Heures du Mans’ 2017.

JMW Motorsport s’en est déjà assuré une, car l’écurie Britannique ne peut plus terminer au pire en-dessous de la deuxième place du classement général et ce quelque soit l’issue des ‘4 Heures d’Estori’l.

Pour la deuxième invitation, pas moins de cinq équipes ont mathématiquement encore une chance de décrocher ce sésame très convoité.

 

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-AT-Racing-Photo-Daniel-DELIEN

ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-AT-Racing-Photo-Daniel-DELIEN

 

L’Aston Martin Vantage N°99 compte 73 points, et 12 d’avance sur la Ferrari 458 Italia N°56 de chez AT Racing, pilotée par le duo Biélorusse, Alexander Talkanitsa père et fils, associé au rapide italien Alessandro Pier Guidi.

En cinq courses, ils ont terminé sur le podium à trois reprises et conquis une pole position. Mais s’ils veulent coiffer Aston Martin Racing au poteau, ils savent que leur première victoire de la saison est indispensable.

À trois unités d’AT Racing, on retrouve la Porsche Proton Competition N°77.

Puis suivent à neuf points la seconde Porsche Proton Compétition, la N°88 et une autre Ferrari F458 Italia, celle de  la Scuderia AF Corse, la N°55.

Ces deux dernières comptent 49 points.

Les 4 Heures d’Estoril ne manqueront donc pas d’enjeux et de surprises en piste, jusqu’à ce que le drapeau à damier s’abaisse sur les différents Champions ELMS 2016.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Davy et Daniel DELIEN

 

ELMS Sport

About Author

gilles