LA FFSA. ET SES RÈGLEMENTS DE COMPTES À LA RÉUNION

logo-ffsa

LE RIFIFI CONTINUE À LA FFSA. …

 

 

Nous avons reçu d’un lecteur du Site AutoNewsInfo et vivant à La Réunion  et qui visiblement semble parfaitement bien informé, le texte ci-dessous. Chacun appréciera…

Depuis près d’un an, le président de la FFSA., tente désespérément de faire taire l’opposition qui est née an sein de la Fédération, compte tenu de son bilan sportif exécrable et de l’opacité de sa gestion financière qui ne permet même pas au trésorier élu d’avoir accès aux comptes…
Nicolas Deschaux n’a pourtant pas ménagé sa peine pour museler les insolents qui osent mettre ses capacités de président en doute :
Organisation d’une Assemblée Générale Extraordinaire en décembre 2015 pour « virer » les trublions, on est mieux entre gens de bonne compagnie, nouvelle Assemblée Générale en Juin dernier pour modifier les Statuts, afin d’empêcher toute manifestation indue et toute question dérangeante, n’hésitant pas à créer au passage des licenciés de seconde catégorie dans les ligues « rebelles », ils apprécieront, quand on est bien entre gens de bonne compagnie, il faut savoir le rester, lettres de menaces aux incorruptibles meneurs, etc, etc. !
Et puis encore ces élections organisées le premier jour de la période de 6 mois prévue par le ministère des sports, afin de tuer dans l’œuf, toute discussion, débat et manifestation qui pourraient nuire à la bonne gouvernance fédérale et remettre en question les prébendes, passe-droits et privilèges de certains, lesquels voient naturellement leur fidélité récompensée par des missions opportunes et des voyages en famille dans les pays lointains  aux frais du pauvre licencié qui voit le montant de sa licence se gonfler d’année en année…
Mais le monde du Sport Automobile français est particulièrement ingrat : malgré toutes ces bonnes actions et récompenses l’opposition est toujours là, toujours déterminée à obtenir pour les licenciés ce que la fédération veut obstinément leur cacher.
Il faut donc passer à la vitesse supérieure en matière d’intimidation !

LES TONTONS FLINGUEURS

C’est ce qui vient de se passer à la Réunion, où le représentant de la ligue votant à l’assemblée générale, Christian Albany, numéro 2 sur une liste concurrente à celle du président sortant Ollivier, partisan de Nicolas Deschaux, a été « éjecté du circuit » de manière musclée, un voix est une voix et celle là n’était pas favorable à Nicolas Deschaux.
Que s’est-il passé?
Ce représentant à reçu, à quelques jours des élections de sa ligue, alors qu’il était en « pole position » pour conserver son poste de délégué à l’Assemblée Générale de la FFSA., une lettre recommandée du bureau de son ASA., l’ASA. Bourbon, le convoquant pour le démissionner de force, pour « faits particulièrement graves », l’empêchant ainsi de se présenter à toute élection.
Bien entendu le bureau de cette ASA., n’a aucune autorité pour prendre une telle décision, mais une voix est une voix, les « faits particulièrement  graves » étant son désaccord avec le monarque du Quai de New York, anciennement du Président Kennedy (un grand président, lui).
A la FFSA. de Nicolas Deschaux, on ne badine pas avec la ligne du parti !
Refusant à juste titre cette sanction illégale et infondée, le délit d’opinion n’étant pas (encore) inscrit dans les statuts fédéraux, cette personne Christian Albany a voulu quand même participer à son assemblée générale. Mal lui en a pris, c’est alors que les choses se sont gâtées :
Les nervi de service ont pris leurs instructions au téléphone probablement auprès d’un « conseiller » réfugié sur une île peu éloignée de la Réunion parce que c’est plus pratique, et la sanction immédiate est tombée :
Éjection de la docte assemblée manu militari.
Voilà donc où en est la FFSA d’aujourd’hui dans ses contrées lointaines…
Et cela pourrait aussi se reproduire en métropole…
Notamment en Rhône-Alpes, où Nicolas Deschaux et ses courtisans multiplient depuis des mois les manœuvres pour tenter de déboulonner le président de ligue, l’excellent et trés apprécié Jean Pierre Mauveaux, à la prochaine élection.
Il est probable que cette affaire n’en restera pas là, puisqu’il existe aussi des lois républicaines et une justice à la Réunion, mais ce qui aurait pu passer inaperçu compte tenu de l’éloignement de la métropole met en lumière les méthodes Staliniennes d’une fédération qui se veut sportive.
Oui, du sport il y en a eu, mais peut être pas celui dont on peut rêver dans le monde du sport automobile…
Bernard LEFRANC

Feuilleton FFSA. à suivre…

FFSA

About Author

gilles