TOYOTA REMPORTE SUR LE FIL LES ‘SIX HEURES DU FUJI’ DEVANT AUDI À… 1’439 ! SUCCÈS EN LMP2 POUR… 1’398 D’ORECA DEVANT LIGIER

WEC 2016  FUJI - la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

 

 

 

 WEC 2016 FUJI Le départ des Six Heures


WEC 2016 – Sur la piste du FUJI, le départ des Six Heures ce dimanche 16 Octobre

SENSATIONNEL FINISH !

 

Et une nouvelle fois les trois constructeurs montent sur le podium…

Comme bien souvent en mondial d’endurance, la lutte pour la victoire finale s’est joué en toute fin de course. Autrement plus passionnant ces épreuves d’endurance qui ne se jouent que sur le fil, bien loin des soporifiques et inintéressants Grands Prix de F1, où la victoire, n’en déplaise à certains, ne se décide essentiellement à la sortie du premier virage !

 

WEC 2016 FUJI - La TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

WEC 2016 FUJI – La TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

 

Victoire sur le fil à l’arrivée des Six Heures du Fui, septième des neuf manches du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2016, la Toyota N°6 aux mains de l’ancien pilote de F1, le local le Japonais Kamui Kobayashi, qui en partageait le volant avec le Français Stéphane Sarrazin et le Britannique Mike Conway, l’emportant avec seulement… 1.439 d’avance, devant l’Audi R18 N°8 pilotée par le Français Loïc Duval, épaulé par le Brésilien Lucas di Grassi et le Britannique Oliver Jarvis, lors du dernier tour, la Porsche N°1 des Champions du monde en titre, avec l’Australien Mark Webber, secondé par Brandon Hartley et Timo Bernhard, complétant le podium à 17.339

 

 WEC 2016 FUJI La bataille entre les trois constructeurs a été permanente pendant les Six Heures


WEC 2016 FUJI – La bataille entre les trois constructeurs a été permanente pendant les Six Heures

 

Sensationnelle saison d’Endurance en WEC, avec Audi, Porsche et Toyota qui course après course se bagarrent et animent royalement ce Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, se partageant et les victoires et les podiums.

Le constat est le même dans les autres catégories.Qu’il s’agisse de celle des LMP2 avec là aussi plusieurs constructeurs (Alpine-Oreca-Ligier-Gibson-BR) lesquels luttent également à chaque course pur tenter d’arracher la victoire.

Et comment ne pas évoquer la catégorie des GTB !

Où Aston Martin, Ferrari, Ford et Porsche se tirent des bourres incroyables…

Bref, ce Mondial WEC fait rêver. Nous fait rêver !

 

 

 WEC 2016 FUJI - Les pilotes de la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

WEC 2016 FUJI – Les pilotes de la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

 

Suivent, la seconde Toyota TS050 Hybrid, la N°5  du trio composé de Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, à 1’27.626 et la deuxième Porsche 919 Hybrid, la N°2 de l’équipage formé de Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, classée à 1’28.002 et qui complètent le Top 5.

Grace à leur triomphe, le trio Kamui Kobayashi, Stéphane Sarrazin et Mike Conway, l’équipage de la Toyota TS050 HYBRID N°6, grimpe à la deuxième place du classement provisoire du Championnat du Monde des Pilotes, totalisant maintenant 117 points contre 140 aux leaders, l’équipage de la Porsche 919 N°2, Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb, ces derniers empochant dix points supplémentaires avec leur cinquième place de ce dimanche.

 

 WEC-2016-FUJI-La-PORSCHE-N°2-de-DUMAS-JANI-et-LIEB-toujours-au-commandement-du-Championnat-du-Monde.


WEC-2016-FUJI-La-PORSCHE-N°2-de-DUMAS-JANI-et-LIEB-toujours-au-commandement-du-Championnat-du-Monde.

 

Et ce alors qu’il ne reste plus que deux épreuves, celle de Shanghaï, en Chine dans quinze jours, puis celle de Bahreïn, manche de clôture le 19 novembre.

Sachant qu’une victoire rapporte 25 points, une seconde, 18, une troisième 15, une quatrième 12 et une cinquième donc, 10 !

 

 WEC 2016 FUJI - l'ORECA 05-NISSAN de l'écurieb G Drive de Roman RUSINOV, Will STEVENS et Alex BRUNDLE.j


WEC 2016 FUJI – l’ORECA 05-NISSAN de l’écurie G Drive de Roman RUSINOV, Will STEVENS et Alex BRUNDLE.j

 

Dans la catégorie LMP2, succès également sur le fil pour l’Oreca05-Nissan de l’équipe G-Drive de Roman Rusinov, Will Stevens et Alex Brundle qui précède elle aussi sur le fil, la seconde, la Ligier JSP2 de l’écurie Mexicaine RGR by Morand de seulement… 1’398  aux mains de Bruno Senna, Filipe Albuquerque et de Ricardo Gonzalés, le podium étant complété par l’Alpine A460 N°36 des leaders du Championnat , le trio Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes qui finit à 27.623

 

 WEC-2016-FUJI-La-FORD-GT-N°67-dOlivier-PLA-et-Stefan-MUCKE


WEC-2016-FUJI-La-FORD-GT-N°67 des Britanniques Andy PRIAULX et Harry TINCKNELL

 

En LMGT/PRO, victoire et doublé des Ford GT, la N°67 des Britanniques Andy Priaulx et Harry Tincknell, devançant la voiture-sœur, la N°66 du Français Olivier Pla et de l’Allemand Stefan Mücke, devancé de 15.506, troisième place pour l’une des Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse, la N°51 du duo Gianmaria Bruni et James Calado, à 41’140 devant la deuxième F488, la N°71 de Sam Bird et Davide Rigon.

 

 WEC-2016-FUJI-Chaud-le-départ-des-Six-Heures-dimanche-16-octobre.


WEC-2016-FUJI-Chaud-le-départ-des-Six-Heures-dimanche-16-octobre.

 

A retenir de ces Six Heures du Fuji, l’une des courses les plus palpitantes de l’histoire du WEC :

Le plus faible écart en tête d’une course WEC.

Première course WEC disputée sans neutralisation « Full Course Yellow » ni entrée en piste de la voiture de sécurité depuis Spa 2015.

Le plus faible écart entre les trois constructeurs LMP1 aux trois premières places.

Plus grand nombre de tours couverts sur le Fuji Speedway dans le cadre d’une manche WEC (à cinq boucles du record absolu des 6 Heures de Sao Paulo 2014).

Première victoire de la TS050 HYBRID de Toyota.

Première victoire en WEC pour Kamui Kobayashi et Andy Priaulx.

 

 WEC 2016 - Au FUJI la grande satisfaction des fans Nippons venus soutenir TOYOTA

WEC 2016 – Au FUJI, la grande satisfaction des fans Nippons venus soutenir TOYOTA

 

Toshio Sato, Président de l’équipe, heureux de l’emporter sur ses terres, expliquait:

« Ce fut une course très tendue et passionnante entre les trois constructeurs engagés en LMP1. Pour être franc, ce fut un long sprint de six heures. Mais nous pourrions faire plus. Tout le monde dans l’équipe a effectué le maximum aujourd’hui contre une telle concurrence si proche. Ce fut un combat propre, et la victoire s’’est finalement dessiné par la vitesse sur la piste et dans les stands ainsi que dans la stratégie. Tout nos respects à Audi et Porsche pour leur part dans ce grand spectacle. Je voudrais aussi tout naturellement remercier tout le monde dans l’équipe pour leur excellent travail effectuer si fortement dans notre course à domicile, ainsi que tous nos collègues de Higashi-Fuji ici au Japon et de Cologne en Europe qui ont travaillé si dur pour cela. Merci également à tous les fans qui sont venus nous soutenir et nous encourager tout autour du Fuji Speedway comme toujours, et qui ont apprécié la course à la maison ».

 

 WEC 2016 - FUJI - L'équipage victorieux des Six Heures : SARRAZIN-CONWAY-KOBAYASHI

WEC 2016 – FUJI – L’équipage victorieux des Six Heures : SARRAZIN-CONWAY-KOBAYASHI

 

Quant à l’équipage victorieux, après la cérémonie du podium, les trois pilotes confiaient, à tour de rôle:

Stéphane Sarrazin :

« C’est un résultat étonnant pour nous dans notre course à domicile. Après Le Mans c’est l’événement le plus important pour notre Team TOYOTA Racing GAZOO et nous on a tout donné. Ce fut une course incroyable de toute l’équipe. Mike a vraiment bien roulé et en fin de course, Kamui était juste parfait. J’ai eu quelques problèmes de traffic sur mes deux relais et je sais que ce ne fut pas parfait mais dans l’ensemble nous avons eu le bon rythme et c’est très positif. Nous espérions être compétitifs ici et je suis tellement heureux pour mon équipe et nos fans avec ce résultat ».

Mike Conway :

« Cette victoire sent vraiment bon. Nous sommes venus avec un sentiment d’un week-end optimiste et je pensais que nous avions une chance. Dans la course, avec nos adversaires, on a été e permanence et constamment si proche tout le long de ces six heures, avec à peine un dixième de seconde entre les voitures à chaque tour. C’était si tendu et la dernière heure était incroyable. Kamui est une star avec son double relais à la fin. Nous ne savions pas comment il allait, mais il a fait vraiment bien. Aussi l’équipe toute entiére a fait un excellent travail et nous a fait du temps dans les stands avec notre stratégie de ne pas changer les gommes lors de son dernier relais. Ce choix représente une grande partie de cette victoire aujourd’hui ».

Kamui Kobayashi :

«Tout le monde dans l’équipe a fait de son mieux et ils méritent vraiment tous ce succés. Après la qualification, nous avions un bon feeling et nous avons tout fait pour obtenir une victoire dans notre course à domicile. Donc, d’obtenir ce résultat devant nos fans et nos collègues de Toyota nous rend très heureux. Je voudrais leur dire merci pour leur grand soutien. En fait, il est encore difficile de croire que nous l’avons fait! Nous avons travaillé si dur pour cela. Ce fut une course vraiment difficile. Le double relais à la fin était un risque, mais nous étions seulement concentré sur la victoire et maintenant cela sent tellement bon, tout a été simplement parfait dans l’écurie Toyota. »

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
TEAMS

WEC-2016-FUJI-SOURIRES-de-jolies-Grid-Girls-au-pays-du-Soleil-levant

WEC-2016-FUJI-SOURIRES-de-jolies-Grid-Girls-au-pays-du-Soleil-levant

WEC 2016 FUJI - la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

WEC 2016 FUJI – la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

 WEC 2016 FUJI - la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

WEC 2016 FUJI – la TOYOTA TS050 N°6 Victorieuse des Six Heures

Kamui Kobayashi (JPN) Toyota Racing TS050 World Endurance Championship. 6 Hours of Fuji Fuji Speedway, Japan 13th-16th October 2016

WEC 2016 – A l’arrivée des Six Heures du FUJI- Kamui Kobayashi Heureux de sa victoire avec la Toyota TS050

WEC Championnat du monde

About Author

gilles