OGIER NOUVEAU LEADER EN CATALOGNE FILE VERS SON 4ème TITRE MONDIAL DIMANCHE

Sébastien Ogier (F), Julien Ingrassia (F)
Volkswagen Polo R WRC (2016)
WRC Rally Catalunya 2016
Photo: Daniel Roeseler

 

WRC 2016 CATALOGNE La VW POLO WRCde SEBASTIEN OGIER

WRC 2016 CATALOGNE La VW POLO WRCde SEBASTIEN OGIER

 

 

Tandis que le soleil faisait son retour sur la Catalogne, les concurrents du Rallye d’Espagne s’attaquaient aux spéciales sur asphalte.

Contrastant avec la pluie tombée depuis deux jours, le soleil illuminait le ciel méditerranéen lorsque les voitures quittaient le parc d’assistance de Salou. Malgré l’humidité présente dans la 1ére spéciale de Vilaplana, tous les pilotes Michelin avaient opté pour cinq pneus Pilot Sport à gomme dure, à l’exception notable de Kris Meeke qui panachait quatre durs et un tendre.

Outre la prise de pouvoir par Sébastien Ogier ce samedi, à retenir après celui du Finlandais Jari-Matti Latvala la veille vendredi, l’abandon de la VW Polo WRC de son autre équipier, le Norvégien Andreas Mikkelsen.

Ce dernier a heurté un rail dans la 12éme spéciale, le second passage dans Alcover-Capafonts et ses 19,93 km, sa Polo R WRC, se retrouvant sur le toit avant de finir contre un arbre.

Cet incident ouvre toutes grandes les portes d’un quatrième titre mondial pour Ogier ce dimanche, Mikkelsen étant le seul réellement en mesure de lui contester cette éventualité, possédant avant la Catalogne 127 points contre 195 à Ogier.

 

 WRC 2016 CATALOGNE - La VW POLO WRC d'ANDREAS MIKKELSEN et ANDERS JAEGER


WRC 2016 CATALOGNE – La VW POLO WRC d’ANDREAS MIKKELSEN et ANDERS JAEGER avant leur abandon sur sortie de route

 

 

Mikkelsen out et hors-jeu et qui ne scorera aucun point ici et Ogier au commandement et qui pourrait ajouter 25 points demain dimanche en cas de victoire, nul ne doute que le Gapençais à les plus grandes chances d’être à nouveau sacré et ce sans attendre la fin de saison et les deux dernières épreuves, les rallyes de Grande Bretagne et d’Australie, une victoire offrant 25 points, auxquels peuvent s’ajouter parfois 1, 2, ou 3 points pour les trois premiers de la fameuse Power stage qui clôture chaque épreuve !

Le Français après le dernier secteur chronométré, l’ES15, la super-spéciale longue de 2,24 km dans les rues de Salou et remporté par la DS3 de Kris Meeke devant les deux Hundai i20 WRC de Hayden Paddon et Thierry Neuville et sa VW Polo WRC qui se classe 4éme, dispose ce samedi soir d’une petite avance de 5.8  sur Dani Sordo

 

WRC 2016 CATALOGNE - Team HYUNDAI DANI SORDO

WRC 2016 CATALOGNE – Team HYUNDAI DANI SORDO

 

Suivent deux autres Hyundai i 20 WRC, de Thierry Neuville à 1’03.9 et de Hayden Paddon à 1’20

Kris Meeke bien remonté au cours de la journée avec sa DS3 Citroën, pointe dorénavant au cinquième rang, pas très éloigné du podium à 1’57.9

Kris Meeke, qui racontait pourtant avoir rencontré bien des soucis :

« Ce matin, j’avais un bon rythme mais j’ai crevé à la réception d’une compression. Dès lors, j’ai dû composer avec une monte pneumatique déséquilibrée. Certaines portions étaient également très sales. Cet après-midi, je me suis fait une chaleur avec ce tête-à-queue en sixième. Je n’ai donc pas fait beaucoup de spéciales sans problème, mais c’est à moi d’éliminer ces erreurs. Je tire un bilan frustrant de cette étape, mais il est tout de même positif est de savoir que je peux rivaliser avec les meilleurs lorsque tout va bien ! Ce n’était pas le cas il y a un an et il faudra nous servir de cela en 2017. »

 

WRC-2016-CATALOGNE-la-DS3-CITROEN-de-KRIS-MEEKE.j

WRC-2016-CATALOGNE-la-DS3-CITROEN-de-KRIS-MEEKE.j

 

Quant à son partenaire Craig Breen, lui aussi il a vécu une sale journée :

« La journée ne pouvait pas plus mal commencer, puisque nous avons cassé un arbre de transmission après deux ou trois kilomètres. Après la spéciale, nous avons démonté les deux arbres du train avant. C’est une opération longue et difficile, nous avons donc pris des pénalités en pointant en retard au départ de la spéciale suivante. Après l’assistance de mi-journée, nous sommes repartis pour apprendre. Par rapport aux autres équipages, nous avions le handicap de ne pas avoir fait le premier passage à pleine vitesse. Ce n’est pas une bonne journée, mais ce genre d’expérience est nécessaire pour profiter des bons moments ! Demain, nous aborderons la dernière étape sans pression, avec la seule envie de bien terminer ce rallye. »

Mais revenons au classement. ensuite, on pointe au sixième rang, la 1ére des Ford Fiesta RS, celle du Norvégien Mads Ostberg à 2’35.7, suivi de celle d’Ott Tanak à 4’24.7

Plus loin, on trouve la quatrième Hyundai i 20 WRC du jeune Hollandais Kevin Abbring à 6’22.7, qui précède la Ford Fiesta RS de Martin Prokop à 7’13.3 et la première des Skoda Fabia, de Jan Kopecky à 7’41.6

 

WRC 2016 CATALOGNE - Team VW - SEB OGIER

WRC 2016 CATALOGNE – Team VW – SEB OGIER

 

A l’arrivée, Ogier confiait :

« C’est la fin d’une bien longue journée, dont nous sommes satisfaits. Dani était vraiment fort, nous savions que ce serait compliqué de revenir sur lui. Nous devons maintenant poursuivre sur ce rythme demain. »

De son côté après la fin de la Super spéciale, Dani Sordo, expliquait :

«  Je suis déçu d’avoir perdu la tête si je veux rester honnête. J’ai fait un peu le spectacle pour les fans dans la Power Stage, en glissant tout le temps, c’est important. Auparavant, lors des spéciales précédentes j’avais encore et toujours du sous-virage. Nous essayons de rentrer plus doucement pour voir si cela améliore le grip. Je suis content de mon niveau de pilotage mais je suis déçu de perdre du temps bêtement comme ça.»

WRC 2016 CATALOGNE - Team HYUNDAI de THIERRY NEUVILLE et NICOLAS GILSOUL

WRC 2016 CATALOGNE – Team HYUNDAI de THIERRY NEUVILLE et NICOLAS GILSOUL

 

Et son équipier, Thierry Neuville, lançait :

« Je suis vraiment content pour être honnête, on a vécu une bonne journée. Bien sûr, nous avons souffert niys aussi de sous-virage mais nous avons gardé un bon rythme, mettant sous pression Andreas et bien sûr, je suis désolé pour lui. Il reste encore ce dimanche une longue journée, et beaucoup de choses peuvent encore se produire. »

 

Christian COLINET

Photos :
TEAMS

WRC

About Author

gilles