JOCHEN MASS FAIT MAINTENANT PARTIE DU CLUB DES SEPTUAGÉNAIRES

F1-1975-GP-DESPAGNE-sur-le-circuit-de-MONTJUIC-à-BARCELONE-1ére-victoire-en-GP-de-lAllemand-JOCHEN-MASS-le-27-avril-sur-McLAREN-FORD-COSWORTH

 

 

 Jochen MASS à son débuts en F-1-© Manfred GIET

Jochen MASS à son débuts en F1-© Manfred GIET

 

 

Né le 30 septembre 1946 à Dorfen, près de Munich, l’ancien pilote Allemand, parfait polyglotte et résident depuis de nombreuses années sur la Côte d’Azur, du côté de Nice, vient donc de franchir le cap de… sept décennies d’une vie menée à la manière des  grands aventuriers.

Un anniversaire, qu’il a d’ailleurs fêté non pas chez lui, mais dans la lointaine Afrique du Sud. Le pays d’origine de sa femme.

Si son enfance se passe en Bavière, son adolescence par contre se déroula dans le Bade-Wurtemberg, non loin du circuit d’Hockenheim, où il entama des études toutefois rapidement écourtées pour s’engager comme matelot dans la marine marchande Allemande et sillonner les océans, pour rester dans la tradition familliale, puisque son grand-père déjà avait été Capitaine au long cours.

Lorsqu’il retrouvait la terre ferme après ses voyages en haute mer, il n’hésitait pas à se rendre au… Circuit d’Hockenheim ! Et non pas pour chercher la quiétude mais plutôt pour aller se plonger dans l’ atmosphère des courses, ce qui l’imprégna véritablement pour la suite de son existence.

Véritablement aspiré et inspiré par le Sport-Auto, rapidement il y fit ses premières armes en démontrant qu’outre son pied marin, il possédait également un sacré pied lourd.

Fin des années 60′, Jochen trouva par ailleurs embauche auprès du célèbre concessionnaire et préparateur Alfa-Roméo Hähn, à Mannheim et qui possédait à l’époque sa propre écurie de voitures de Tourisme.

Ses premiers faits d’arme, le furent lors de Course de Côte et très vite sur les circuits d’Hockenheim et du Nürburgring qui pour lui représentaient de véritables examens de passage quant à ses capacités de pilotage.

Rapidement, il gagna ses premiers galons qui l’amenèrent d’une manière ascensionnelle jusqu’en F1 !

 

J.MASS-Surtees TS14A en 1973 à ses débuts en F-1--© Manfred GIET

J.MASS-Surtees TS14A en 1973 à ses débuts en F-1–© Manfred GIET

 

S’il fit ses débuts au sein du Team Surtees sur une TS 14 A dès 1973, un Team pour lequel il avait disputé des épreuves de F2 auparavant, et qui, malgré un matériel peu performant, lui permit néanmoins de se faire remarquer, au point d’être embauché par l’écurie Mc Laren dès 1975.

 

 F1-1975-GP-DESPAGNE-sur-le-circuit-de-MONTJUIC-à-BARCELONE-1ére-victoire-en-GP-de-lAllemand-JOCHEN-MASS-le-27-avril-sur-McLAREN-FORD-COSWORTH


F1-1975-GP-D’ESPAGNE-sur-le-circuit-de-MONTJUIC-à-BARCELONE-1ere-victoire-en-GP-de-lAllemand-JOCHEN-MASS-le-27-avril-sur-McLAREN-FORD-COSWORTH

 

Et c’est là qu’il remporta au volant de la McLaren-Ford Cosworth, le dimanche 27 avril 1975, son seul et unique GP de F1, à Barcelone,sur le circuit sinueux à souhait de Montjuich, un Grand Prix interrompu prématurément après 29 tours sur les 75 prévus, à la suite du dramatique accident survenu à son compatriote Rolf Stommelen et causant la mort de cinq spectateurs, d’où seulement l’attribution de 4,5 points au lieu de 9, comme le stipule le règlement, lorsque 75% de la distance n’est pas couverte.

 

 Jochen-MASS-ATS-en-1978-devant-son-compatriote-STUCK-©-Manfred-GIET


Jochen-MASS-ATS-en-1978-devant-son-compatriote-STUCK-©-Manfred-GIET

 

Si par la suite, Jochen monta encore sept fois sur les podiums sous les couleurs Mc LAREN, la suite de sa carrière en F1, fut nettement moins prolifique dans des écuries de seconde zone, telles  ATS-ARROWS et RAM-MARCH, toutes en proie à des budgets trop étriqués et en lutte pour leur survie.

Son palmarès en F1 se résume comme suit : 115 engagements en 9 saisons,105 participations à des GP, 1 victoire, 2 meilleurs tours en course et un total de 71 points marqués au Championnat du Monde, c’est-à-dire 1 point de moins que son âge…

 

 Jochen MASS avec Jacky ICKX sur Porsche 935 Groupe 5 aux 1000 Km du Nürburgring 1977-© Manfred GIET


Jochen MASS avec Jacky ICKX sur Porsche 935 Groupe 5 aux 1000 Km du Nürburgring 1977-© Manfred GIET

 

Retiré définitivement de la catégorie suprême fin 1982, MASS se consacrera alors à l’univers de l’Endurance après déjà avoir disputé les Championnats Allemands DARM de 1970 à 1971 (8 victoires)-DRM (précurseur du DTM) en 1975 et 1981 (5 victoires)-INTERSERIE en 1975 et 1985 (30 victoires) européens ou mondiaux comme le ETCC (11 victoires) ainsi qu’au WORLD ENDURANCE CHAMPIONSHIP avec d’innombrables victoires au volant de PORSCHE d’usine dont seize succès, décrochés rien qu’avec Jacky ICKX.

 

 1000 KM SPA 1982-Porsche 956 Ickx-Mass-vainqueurs-© Manfred GIET.


1000 KM SPA 1982-Porsche 956 Ickx-Mass-vainqueurs-© Manfred GIET.

 

Pour lui, les épreuves d’endurance lui auront finalement apporté le succès qui lui a fait défaut au plus haut niveau en F1, alors qu’à l’époque un certain Jackie STEWART voyait en lui un Champion du Monde potentiel.

Parmi les pilotes allemands de renom, il est sans conteste un des plus expérimentés et toujours à l’écoute des plus jeunes, comme lors de son passage chez SAUBER-MERCEDES en endurance, où il fut un guide parfait pour un certain espoir… Michaël Schumacher, qui par la suite, allait devenir le grand septuple Champion du Monde que l’on connait et qui à l’époque en était à ses débuts de pilote de course en tant que jeune recrue dans un Team d’Endurance de pointe.

 

24 Heures du Mans 1989-Mercedes vainqueurs J-MASS-M-REUTER-S.DICKENS-© Manfred GIET.

24 Heures du Mans 1989-Mercedes vainqueurs J-MASS-M-REUTER-S.DICKENS-© Manfred GIET.

 

Une de ses victoires les plus marquantes restera celle obtenue aux ’24 HEURES DU MANS’ 1989, au volant de la SAUBER-MERCEDES, associé à DICKENS et REUTER.

Seul bémol, alors qu’il a toujours eu la rage de vaincre, son esprit de gagneur ne lui a jamais permis de d’engranger un titre en Endurance.

Durant ses vingt années de carrière au plus haut niveau, il est aussi un rescapé de cette époque, où les disparitions tragiques de pilotes se succédaient parfois à un rythme inquiétant.

Telles les disparitions en course de ses amis et compatriotes Stefan Bellof ou bien Manfred Winkelhock, tous deux morts en course au cours de la saison 1985

Pourtant il n’a pas toujours été épargné par les drames comme en 1982 lors du GP de Belgique à Zolder, où suite à une malheureuse mésentente entre lui et Gilles VILLENEUVE, le Champion canadien trouva la mort.

Et avant celà, dès sa première course à Hockenheim fin des années 60′, un concurrent devant lui se tua sous ses yeux et on l’a dit, lors de son unique victoire en F1 à Montjuic en 1975, lorsque son compatriote Rolf Stommelen fut victime de l’accident qui coûta la vie à cinq spectateurs, il était aussi aux premières loges.

En 1985, lors des 1.000 Km de SPA en tant qu’équipier de Jacky ICKX, il vécut également en direct depuis son Box, le terrible accrochage entre son équipier et qui fut fatal à son compatriote Stefan BELLOF.

 

JOCHEN-MASS

JOCHEN-MASS

 

Il fut  aussi un des pionniers, non-membre de la GPDA. (Association des Pilotes de GP.), à s’impliquer fortement pour une réforme en matière de sécurité suite à l’avalanche d’accidents mortels ou graves durant les années 70′-80′.

Des épisodes qui l’on marqué incontestablement par la suite et lorsqu’il décida de raccrocher casque et gants, du moins au haut niveau, et se concentrer par après sur des Rallye-Raids comme le Paris-Dakar, ou encore sur des épreuves historiques en plus d’un job comme Consultant TV. pour commenter des GP de F1 pour une chaîne Allemande.

Entretemps, régulièrement Jochen fait un retour aux sources, en reprenant la barre de son voilier dont il est amoureux depuis longtemps, tout comme des quelques exemplaires de voitures historiques dont il est le  propriétaire et pour lesquelles, il éprouve toujours un légitime plaisir à piloter occasionnellement.

Happy Birthday Jochen

 

Manfred GIET

Photos :
Publiracing Agency

 1000 KM SPA 1984-Porsche 956 de ICKX-MASS-© Manfred GIET


1000 KM SPA 1984-Porsche 956 de ICKX-MASS-© Manfred GIET

24 Heures de Spa 1980-Jochen MASS au volant d'une Audi 80 avec Piessens & Hoffknecht-© Manfred GIET-

24 Heures de Spa 1980-Jochen MASS au volant d’une Audi 80 avec Piessens & Hoffknecht-© Manfred GIET-

Histoire des Glorieux anciens

About Author

gilles