DANI SORDO ET SA HYUNDAI EN TÊTE DU RALLYE DE CATALOGNE DEVANT OGIER

 

 

Agréable surprise pour le public Espagnol et aussi Catalan, venu en grand nombre assister au Rallye de Catalogne.

En effet, ce vendredi soir son pilote, l’Espagnol Dani Sordo, pointe en tête à l’issue de la première journée après avoir dominé l’étape au volant de sa Hyundai i20 WRC, devançant le leader du classement provisoire du Championnat, le triple Champion du Monde en titre et qui vise de décrocher dimanche, ici sur les routes et pistes en terre de Catalogne, un 4éme titre mondial, le Français Sébastien Ogier!

Disputée sur terre – ou plutôt sur boue – la première étape du Rallye d’Espagne a fait passer les pilotes par toutes les émotions.

 

Sébastien Ogier (F), Julien Ingrassia (F) Volkswagen Polo R WRC (2016) WRC Rally Catalunya 2016 Photo: Renata Giorgi

WRC 2016 – CATALOGNE – La VW Polo WRC de Sébastien Ogier et  Julien Ingrassia

 

Lequel Ogier, occupe ce vendredi soir, au volant de sa VW Polo WRc, la seconde place à dix-sept secondes, devant son équipier le Norvégien Andreas Mikkelsen, provisoirement troisième, lui, à 35.1

Suivent 46.3 et 47.5, deux autres Hyundai i20 WRC, celle du Belge Thierry Neuville précédant celle du Néo-Zélandais Hayden Paddon.

 

WRC-2016-CATALOGNE-La-DS3-WRC-de-Kris-MEEKE

WRC-2016-CATALOGNE-La-DS3-WRC-de-Kris-MEEKE

 

Ensuite, on trouve la 1ére des Ford Fiesta RS, du Norvégien Mads Ostberg à 54.3, suivi de la plus rapide des DS3 Citroën, du Britannique Kris Meeke, septième à 1’06.3 qui devance son partenaire l’Irlandais Craig Breen, qui concède 1’44.6.

Le Top 10 étant complété par deux autres Ford, celle de l’Estonien Ott Tanak, neuvième à 2’04.4 et  celle du Français Éric Camilli, dixième, lui, à 3’44.3

Plus loin, apparaissent et dans l’ordre, le jeune Hollandais Kevin Abbring avec sa Hyundai i20 WRC à 4’02.8, qui devance deux des Skoda FabiaR5 de Pontus Tidemand et de Jan Kopecky, respectivement classés à 4’09.3 et 4’12.3.

Derriére, on pointe la Ford Fiesta RS de Lorenzo Bertelli à 4’38.8, puis la Skoda Fabia R5 du Français Julien Maurin, 16eme à 5’32.9.

À retenir encore la 6eme place de la DS3 R5 du jeune Corse, Pierre-Louis Loubet – 22eme au général – à 10’22.4

Enfin signalons l’abandon de la 3éme VW Polo WRC du Finlandais Jari-Matti Latvala, au cours de l’ES5 suite à la casse d’une suspension

Revenu au parc d’assistance, Sordo déclarait :

« C’était très bien, je dois remercier l’équipe Hyundai car la voiture est vraiment parfaite. J’ai vécu une journée incroyable. »

De son côté, Ogier, expliquait :

« J’ai essayé de faire du mieux possible. Les conditions sont terribles. On essaie juste de rester sur la route, c’était de la survie lors de l’ES6. Le niveau de grip est très bas, il y a des ornières partout et toujours des flaques d’eau. »

Quant à Thierry Neuville, lui, il confiait :

« J’ai en permanence tenté de faire de mon mieux. Comparé à Mikkelsen, nous ne perdons pas trop de temps. Le tête-à-queue du début d’après-midi a été très malchanceux. »

Kris Meeke, lui il lâchait :

 « Le début de journée a évidemment été frustrant pour nous. Nous savions qu’il allait pleuvoir, mais c’est une petite tempête qui nous attendait dans les montagnes! Et quand la poussière qui recouvre habituellement les routes se détrempe, le revêtement devient incroyablement glissant… Quelques kilomètres après le départ de l’ES2, j’ai été piégé par l’eau stagnant dans les rails de terre. La voiture s’est mise de travers et nous avons touché le talus avant de partir en tonneaux. Les dommages étaient superficiels et nous n’avons perdu qu’une vingtaine de secondes… De toutes façons, je crois que je n’aurais pas été en mesure de me battre pour la première place dans ces conditions. Je me suis aussitôt reconcentré sur mon objectif prioritaire du week-end : trouver le bon rythme et me sentir à l’aise sur ce terrain. Les résultats de l’après-midi sont encourageants, même si j’ai profité de mon ordre de départ. Le bilan de la journée reste décevant, mais nous sommes toujours là et nous pouvons peut-être envisager une place sur le podium. »

Ce samedi, la deuxième étape du Rallye de Catalogne propose 139 km chronométrés répartis en huit spéciales.

 

Christian COLINET

Photos :
TEAMS et MICHELIN

WRC

About Author

gilles