EN ‘VdeV’, LES PREMIERS TITRES ATTRIBUÉS À MAGNY-COURS

VdeV-2016-MAGNY-COURS-Triomphe-des-pilotes-de-la-FERRARI-F458-de-léquipe-VISIOM

 

logo-vdev-2016-600x134

Les premiers titres tombent à Magny-Cours

 

A l’issue de l’épreuve ce week-end à Magny cours si le classement final du Challenge Funyo VdeV, est désormais connu, il faudra maintenant attendre la finale à Estoril, début novembre, pour connaître le palmarès complet des autres disciplines du VdeV Endurance Series 2016!

 

VdeV 2016 MAGNY CIURS- La LAMBORGHINI HURACAN d'EBIMOTORS.

VdeV 2016 MAGNY CIURS- La LAMBORGHINI HURACAN d’EBIMOTORS.

4 Heures Endurance GT / Tourisme / LM P3 : Lambo et Ebimotors sur le fil

 

Course à rebondissement lors de cette pénultième manche de la saison.

Deuxième au classement lorsque le décompte des 6 heures est terminé, la Lamborghini Huracan GT3 N°64 de la Scuderia Ebimotors, du duo Emanuele Busnelli et Fabio Babini, profite en effet d’un incroyable rebondissement lorsque la Viper GT3-R N°70 de l’ANTeam, qui semblait sur le point de s’imposer, doit céder son leadership.

Ce début victorieux de la GT Italienne, n’efface cependant en rien la performance du tandem que forme Stucky et Yerly, lequel assure malgré tout la deuxième place de la catégorie.

 

 VdeV-2016-MAGNY-COURS-Triomphe-des-pilotes-de-la-FERRARI-F458-de-léquipe-VISIOM


VdeV-2016-MAGNY-COURS- Les pilotes de la FERRARI F488 de l’équipe VISIOM, solides leaders

 

La Ferrari 488 GT3 N°1 de l’équipe Visiom des leaders  du Championnat, le trio composé de Jean-Paul Pagny, Thierry Perrier et Jean-Bernard Bouvet, qui devait s’élancer depuis la pole position, ayant été victime de soucis techniques avant le départ, les outsiders s’en sont naturellement bien évidemment donnés à cœur joie comme on peut aisément l’imaginer…

A commencer par les deux Renault R.S 01, la N°11 de l’équipe VdV-AB Sport Auto, que se partageaient Éric Van de Vyver et Carugati, troisième au terme d’un parcours sans faute, et la voiture sœur, la N°45 AB Sport Auto de l’équipage formé lui, de Thybaud Proust et Abric et qui échoue, lui, au pied du podium.

Le trio devance néanmoins la toujours très performante Porsche 991 GT3 R, la N°76 du Team Normand, IMSA Performance de  la paire Narac et Cornac, ralentie à mi-course par une sortie de piste.

 

VdeV-2016-MAGNY-COURS-La-PORSCHE-MARTINET-by-ALMERAS.

VdeV-2016-MAGNY-COURS-La-PORSCHE-MARTINET-by-ALMERAS.

 

Aux portes du Top-5, une autre Porsche 997 GT3 Cup S, la N° n°65 du Martinet by Alméras, remporte le GTV2 aux mains d’un sacré équipage, celui alliant Tremblay  aux deux espoirs de la Porche Carrera Cip, Mathieu Jaminet et Come Ledogar et qui se classe devant la Ferrari Visiom qui marque néanmoins de précieux points, en devançant sa rivale dans le challenge VdeV, la Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse, la N°51 des transalpins, Cordoni-Zanuttini.

 

LM P3 / PFV : Options pour deux titres

 VdeV-2016-MAGNY-CIURS-La-GINETTA-N°56-victorieuse


VdeV-2016-MAGNY-COURS-La-GINETTA-N°56-victorieuse

 

En décrochant son quatrième succès de la saison, Lawrence Tomlinson, associé à Michael Simpson sur la Ginetta G57 N°57 LNT du Simpson Motorsport, a fait un grand pas vers le titre PFV.

Tout comme le tandem Jakub Smiechowski et Martin Hippe, lauréats de la classe LM P3 pour la quatrième fois consécutive depuis le Paul Ricard, courant mai, à bord de la très jolie Ligier JS P3 N°13 du Team Inter Europol Competition.

 

VdeV 2016 MAGNY COURS- Les GINETTA devant leurs stands.j

VdeV 2016 MAGNY COURS- Les GINETTA devant leurs stands.j

 

Positionnée au sommet de la hiérarchie des qualifications, la Ginetta n°57 s’élance en tête de la meute et mène une course exempte de toute erreur, Tomlinson écumant les sept passages obligatoires par les stands avant la mi-course. Cela permet ainsi à Simpson d’attaquer et de retrouver son leadership durant la dernière heure. Pendant longtemps en lutte avec la voiture de pointe du Team, la N°52 de Deguffroy-Sanders, doit malheureusement lâcher prise, non sans s’adjuger la deuxième place, loin devant la N°60 de l’équipe Race Performance de Watt-Wilson.

 

 VdeV-2016-MAGNY-COURS-La-LIGIER-JSP3-du-Team-INTER-EUROPOL.


VdeV-2016-MAGNY-COURS-La-LIGIER-JSP3-du-Team-INTER-EUROPOL.

 

Du côté des LM P3, Inter Europol Competition a en revanche fort à faire face à une concurrence nombreuse et ambitieuse.

A commencer par la Ligier N°93 N’Race de Pierre Fontaine, Christophe Decultot et Jordan Perroy, encore dans les talons des leaders à quelques minutes de l’arrivée et qui se classe à la seconde place, après le formidable dernier relais du jeune Jordan Perroy, une fois encore, exceptionnel ou la Ligier N°36 du Duqueine Engineering, victorieuse à Barcelone et confiée ce week-end à un équipage new look avec Borga, Droux et le boss, pilote-propriétaire de l’écurie, Gilles Duqueine, trio qui complète le tiercé de tête.

 

 VdeV 2016 MAGNY COURS - La LIGIER JSP3 de l'équipe N'RACE de PERROY-FONTAINE- DECULTOT


VdeV 2016 MAGNY COURS – La LIGIER JSP3 de l’équipe N’RACE de PERROY-FONTAINE- DECULTOT

Cette Ligier précède sur la ligne la N°16, celle du Panis Barthez Compétition confiée à Debard,Police et Matelli. S’il manque de peu le podium, l’équipage du Team de l’ancien pilote de F1 et du gardien des buts de l’équipe de France de foot, victorieuse de la Coupe du monde 1998, se réjouit de remporter un classement Prestige qui semblait, jusqu’à vingt minutes de l’arrivée, promis à la N°20 du GPC Motorsport de Coigny et Alexander David.

Las, cette dernière dut regagner son stand au ralenti en raison d’un problème technique…

Signalons enfin que la N°888 du Graff de Trouillet, Rossello, Capillaire, toujours en lice pour le titre, fut ralentie dès le premier tour en raison d’un contact et conclut sa remontée au sixième rang de la catégorie, marquant ainsi des points précieux avant la finale d’Estoril!

Challenge Funyo V de V – Course 3 : Houllier et Gardin CHAMPIONS !

 VdeV-2016-MAGNY-COURS-Challenge-Funyo-Romain-HOULLIER


VdeV-2016-MAGNY-COURS-Challenge-Funyo-Romain-HOULLIER

 

La finale Nivernaise ne fut pas une simple formalité pour Romain Houllier du HMC Racing qui, vice-champion la saison dernière, prend cette année sa revanche et remporte le Challenge Funyo VdeV 2016.

En raison des faits de course de la veille, les leaders de la catégorie SP05 s’élancent en retrait sur la grille et entament leur remontée à travers le peloton des F5. Houllier, 17éme sur la grille, parvient ainsi à revenir en … deuxième position dès le sixième des dix tours, mais en tête, Edouard Hery a pris suffisamment d’avance pour ne plus être inquiété.

VdeV-2016-MAGNY-COURS-Challenge-Funyo-Edouard-HERY.

VdeV-2016-MAGNY-COURS-Challenge-Funyo-Edouard-HERY.

 

Le pilote J&L Pure Racing, libéré par sa première victoire, la veille samedi, s’impose ainsi pour la deuxième fois consécutive devant le nouveau Champion.

Jean Quelet du Prom’Auto Sport, son dauphin au Championnat, pique pour sa part Arlan Boulain d’AGR Bleu Mercure, dans le tout dernier freinage et complète le podium.

 

 VdeV-2016-MAGNY-COURS-RENAUD-MALINCONI-sacré-Vice-CHAMPION


VdeV-2016-MAGNY-COURS-RENAUD-MALINCONI-sacré Vice CHAMPION pour son retour sur les circuits après une longue absence…avec quatre victoires et quinze podiums cette saison!!!

 

Dans le clan des F5, Alexandre Barbiat du Fundriver prend cette fois la mesure de Yann Burget de chez Sprint Motorsport, tandis que l’Albigeois Renaud Malinconi du Team V-USA qui effectuait cette saison son grand retour en compétition et avec brio et ce après des années de ‘retraite sportive automobile’, lui, l’ancien brillant Champion des catégories monoplaces en France, s’invite sur la troisième marche. Et décroche encore un nouveau podium

Insuffisant, toutefois, pour priver Cédric Gardin du SBD, de la couronne de la catégorie.

 

 VdeV 2016 MAGNY COURS- FUNYO - Renaud MALINCONI


VdeV 2016 MAGNY COURS- FUNYO – Renaud MALINCONI

 

Notre ‘vieil’ ami Renaud qui confiait : « Je manque le titre de quelques points, c’est dommage bien évidemment, la casse du câble d’embrayage lors de la dernière épreuve au Mugello a grandement hypothéqué mes chances de victoire finale tant le championnat était serré cette année. Sans cela j’étais Champion avec 10 points d’avance. Mais il faut quand même relativiser, je monte à quinze reprises sur le podium en dix-huit courses en signant quatre victoires, je pense que cela en satisferait plus d’un ! »

Endurance VHC VdeV – Course 1 : Méca Moteur sans histoire

 VdeV-2016-MAGNY-CIURS-La-FORD-GT-40


VdeV-2016-MAGNY COURS- Une FORD-GT 40 en piste : Le rêve en VdeV

 

Parcours tranquille que celui des Elva MK8 de Méca Moteur, auteurs du doublé dans cette première manche du week-end. Placé en pole position, Marc Alloend Bessand mène la majeure partie de l’épreuve, mais doit céder le leadership en fin de parcours à son équipier Yann Le Calvez.

Leur constance est ainsi récompensée, car au chrono, les plus véloces se révèlent être Olivier Huez et Lionel Robert qui signent le meilleur tour en course et la conclut en 3éme position à bord de la Lucchini SP91 Evo de Sport Méca.

La Porsche 911 3.0 RSR de l’équipe Polybaie de Bernard Moreau, termine au pied du podium et l’emporte dans la catégorie GT, en devançant la Ford GT40 A.R.A. Engineering d’Alain Bazard et la Porsche 944 Cup AB Sport Auto de Franck Thybaud.

Suivent ensuite les Alfa Romeo Giulia Blue Box Engineering de Bernard Zimmer et Axel De Ferran et Cogemo de Régis Meslier et Sébastien Morales, puis la Porsche 911 2,5 de leur équipier Philippe Nozière.

 

Endurance VHC V de V – Course 2 : Sport Méca à la conclusion

 VdeV-2016-MAGNY-COURS-Inusable-et-inoxydable-lancien-Champion-Sarthois-Lionel-ROBERT-encore-sur-un-podium.


VdeV-2016-MAGNY-COURS-Inusable et inoxydable-l’ancien Champion Sarthois, Lionel-ROBERT encore-sur un podium. En compagnie de son équipier Olivier HUEZ

 

Troisièmes dimanche matin derrière les Elva MK8 de Méca Moteur, Olivier Huez et Lionel Robert prennent leur revanche lors de la toute dernière épreuve du meeting de Magny-Cours.

Le début de parcours est marqué par une nouvelle domination de Marc Alloend Bessand et Yann Le Calvez, mais tous deux jettent l’éponge peu après la mi-course.

En dépit d’une pénalité pour n’avoir pas respecté les deux minutes obligatoires aux stands, la Lucchini SP91 Evo de Sport Méca déroule et s’impose devant la première GT.

Il s’agit cette fois de la Ford GT40 d’Alain Bazard qui précède la Porsche 944 Cup du Champion en titre Franck Thybaud.

Malchanceux lors de la première manche, Pascal Rajon et Patrick Guillaume-Schmit complètent le podium à bord de leur Jaguar Type E de Paris Londres Automobiles.

Ils sont talonnés par l’Alfa Romeo Giulia Super Blue Box Engineering de Bernard Zimmer et Axel De Ferran, la Porsche 911 2,5 Cogemo de Philippe Nozière, la Giulia TI de Régis Meslier et Sébastien Morales et la Porsche 911 3.0 RSR Polybaie de Bernard Moreau, le gentleman d’Angouléme.

 

Stéphane ENOUT

Photos : Hugues LAROCHE et Maurice CAMUS

 

 

Sport V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles