RENDEZ VOUS À MAGNY-COURS POUR LES CONCURRENTS DE LA SÉRIE ‘VdeV’

VdeV-2016-PAUL-RICARD-LIGIER-de-FONTAINE-DECULTOT-PERROY-Photo-HUBERT-AUER

 

logo-vdev-2016-600x134

 

Le rendez-vous Nivernais de Magny-Cours, une tradition avant la finale Portugaise !

« Le Circuit de Nevers – Magny-Cours représente une étape importante pour l’équipe de VdeV Sports. C’est en effet en ce lieu que nous organisons, pour nos concurrents, les essais de pré-saisons, mais c’est aussi ici que les VdeV Endurance Series tiennent chaque année leur dernier meeting français.

L’occasion, grâce aux équipes de Serge Saulnier, à la direction du circuit, de réunir une dernière fois l’intégralité des plateaux, avant de nous envoler vers une destination plus ensoleillée, celle d’Estoril aux portes de Lisbonne au Portugal, pour vivre l’apothéose des challenges majeurs.

Je pense notamment au superbe plateau des GT – Tourisme et LM P3 qui, dans la Nièvre, sera fort de nouveaux venus ou d’équipes sur le retour. Ce n’est d’ailleurs pas sans une certaine excitation que nous allons accueillir, entre autres, la Ligier JS P3 de deux grands noms du sport, Fabien Barthez et Olivier Panis, qu’il est inutile de présenter !

Qu’une équipe professionnelle comme la leur, aussi jeune soit-elle, mais qui a d’ores et déjà goûté des sa 1ére année d’existence aux ’24 Heures du Mans’, s’intéresse à notre série, c’est la preuve que les VdeV Endurance Series demeurent véritablement source d’attraction pour son rapport budget – temps de roulage en piste.

Nous le confirmerons encore la saison prochaine. À ce sujet, nous dévoilerons bientôt les contours du calendrier 2017, mais je peux d’ores et déjà vous annoncer que nous mixerons entre destinations traditionnelles et nouvelles avec, comme toujours, le souci d’offrir les plus beaux tracés à nos fidèles pilotes et teams.

Pour l’heure, profitons de la compétition que nous allons vivre à Magny-Cours, sur la piste, mais aussi dans le paddock où tout le monde est convié, vendredi, à notre grande fête annuelle. On vous attend nombreux ! »

 

Eric Van de VYVER

Magny-Cours, une tradition avant la finale portugaise « Le Circuit de Nevers - Magny-Cours représente une étape importante pour l’équipe de V de V Sports. C’est en effet en ce lieu que nous organisons, pour nos concurrents, les essais de pré-saisons, mais c’est aussi ici que les V de V Endurance Series tiennent chaque année leur dernier meeting français. L’occasion, grâce aux équipes de Serge Saulnier, à la direction du circuit, de réunir une dernière fois l’intégralité des plateaux, avant de nous envoler vers une destination plus ensoleillée, celle d’Estoril aux portes de Lisbonne au Portugal, pour vivre l’apothéose des challenges majeurs. Je pense notamment au superbe plateau des GT - Tourisme et LM P3 qui, dans la Nièvre, sera fort de nouveaux venus ou d’équipes sur le retour. Ce n’est d’ailleurs pas sans une certaine excitation que nous allons accueillir, entre autres, la Ligier JS P3 de deux grands noms du sport, Fabien Barthez et Olivier Panis, qu’il est inutile de présenter ! Qu’une équipe professionnelle comme la leur, aussi jeune soit-elle, mais qui a d’ores et déjà goûté des sa 1ére année d’existence aux 24 Heures du Mans, s’intéresse à notre série, c’est la preuve que les V de V Endurance Series demeurent véritablement source d’attraction pour son rapport budget - temps de roulage en piste. Nous le confirmerons encore la saison prochaine. A ce sujet, nous dévoilerons bientôt les contours du calendrier 2017, mais je peux d’ores et déjà vous annoncer que nous mixerons entre destinations traditionnelles et nouvelles avec, comme toujours, le souci d’offrir les plus beaux tracés à nos fidèles pilotes et teams. Pour l’heure, profitons de la compétition que nous allons vivre à Magny-Cours, sur la piste, mais aussi dans le paddock où tout le monde est convié, vendredi, à notre grande fête annuelle. On vous attend nombreux! » Eric Van de VYVER 4 Heures Endurance GT / Tourisme / LM P3 : le cap de la trentaine L’objectif que s’était fixé Éric Van de Vyver est atteint puisque la grille de départ sera constituée d’une trentaine de voitures, équitablement réparties entre les deux catégories, GT / Tourisme et prototypes. GT / Tourisme : Visiom aura fort à faire ! L’écurie Championne en titre réalise jusqu’à présent un parcours quasi sans faute, le trio de la Ferrari F488 GT3 N°1, Pagny, Perrier, Bouvet s’étant d’ores et déjà imposé à quatre reprises en cinq courses. L’opposition sera néanmoins magistrale à cette occasion. Outre les habituelles Ferrari F 458 GT3 N°51 d’AF Corse du trio Cordoni, Zanuttini, Montermini, Renault R.S.01 N°45 AB Sport de Thybaut, Proust, Abric et N°11 du V deV-AB Sport Auto de Van de Vyver, Carugati, Wegelin, Porsche 991 GT3 Cup N°56 RMS de Mallegol, Bachelier, Blank, learders du GTV2, ou de la Dodge Viper GT3-R n°70 ANTeam de Stucky / Yerly, notons en effet la présence de la toujours performante Porsche 991 GT3 R N°76 d’IMSA Performance avec le tandem, Narac et Cornac. Mais notons également, la venue de deux Ferrari F458 GT3 de CMR, d’une magnifique Lamborghini Huracan GT3 engagée par les Italiens d’Ebimotors pour Busnelli, Babini - deux équipes nouvelles venues -, ainsi que la Porsche 997 GT3 Cup S du Team Almeras avec la paire Tremblay et Jaminet, le tout nouveau Champion de la Porsche Carrera Cup France 2016. Il va y avoir du sport, comme en S1 ou la SF V8 N°96 de la structure Solution F, de Venelles, le trio Charriol, Rayneri et Pourquie, règne toujours en maître! LM P3 / PFV : NOUVELLE AFFRONTEMENT ENTRE LIGIER ET GINETTA… Sept Ligier JSP3, six Ginetta G57… la lutte promet d’être belle dans le clan des prototypes LM P3 / PFV. Du côté du premier, l’équipe Inter Europol Competition a le vent en poupe puisqu’à la victoire de la Ligier N°13 au Mugello, s’est ajouté un nouveau leadership au Championnat. Gare cependant au Graff, plus que jamais en embuscade (et aux avant-postes) avec la N°888 de Trouillet, Dagoneau, Rosselo, à Be Motorsport d’Ibran Pardo, Bakker, Castillo ou N’Race avec Fontaine, Decultot et le jeune loup Jordan Perroy, lequel réalise un parcours exceptionnel cette saison! Mais il faudra aussi surveiller surtout la Ligier du team Panis Barthez Compétition, qui vient prendre la température du VdeV, avec une JS P3 confiée à l’équipage Debard, Police, Matelli. En PFV, les couleurs Ginetta sont représentées, dans l’ordre de leur classement au Championnat, par les structures Simpson Motorsport (deux G57, dont l’une pour les leaders Tomlinson et Simpson, CWS Recycling, Race Performance et Nova Race. 6 Heures Endurance Proto V de V : UN POINT, C’EST TOUT! Un point et demi, très exactement. Tel est l’écart qui sépare aujourd’hui la Norma M20 FC N°2 TFT du trio formé de Vilarino, Illiano et Alain Ferté, qui a dominé le début de saison, et la N°22 du DB Autosport de Dannielou, Delafosse Pertersen, très en verve depuis les trois derniers meetings au Paul Ricard, Motorland et Mugello, où le sort s’est abattu alors qu’elle avait mené la quasi-intégralité de l’épreuve. Le trio de tête du classement est complété par un équipage lui aussi sur une pente ascendante, puisque dernier vainqueur en date, à savoir celui de la Norma N°40 de l’Equipe Palmyr, avec Mondolot, Zollinger, Thuner. Ces trois teams pouvant comptant sur respectivement quatre, trois et trois autos, les perspectives de solides résultats sont réels. Notamment chez TFT où la N°6 de Bazaud, Thirion, Caillon tentera de conserver son leadership face à la Ligier JS 53 Evo 2 N°15 d’IDEC Sport Racing des Da Rocha et Delomier. Pour la victoire au général, on peut aussi miser sur l’une des quatre Norma CD Sport, notamment la N°32 de Maulini, Bole Besançon, Foubert, lauréate au Castellet. Stéphane ENOUT Photos : Davy et Daniel DELIEN - Hugues LAOCHE-Maurice CAMUS

4 Heures Endurance GT / Tourisme / LM P3 : LE CAP DE LA TRENTAINE…

 

L’objectif que s’était fixé Éric Van de Vyver est atteint puisque la grille de départ sera constituée d’une trentaine de voitures, équitablement réparties entre les deux catégories, GT / Tourisme et prototypes.

 

GT / Tourisme :  ILS ONT TOUS UN BUT : BATTRE LA FERRARI VISIOM !

VdeV-2016-MOTORLAND-La-FERRARI-F488-de-léquipe-VISIOM-

VdeV-2016-MOTORLAND-La FERRARI-F488 de l’équipe VISIOM-

 

L’écurie Championne en titre réalise jusqu’à présent un parcours quasi sans faute, le trio de la Ferrari F488 GT3 N°1, Pagny, Perrier, Bouvet s’étant d’ores et déjà imposé à quatre reprises en cinq courses. L’opposition sera néanmoins magistrale à cette occasion.

Outre les habituelles Ferrari F 458 GT3 N°51 d’AF Corse du trio Cordoni, Zanuttini, Montermini, Renault R.S.01 N°45 AB Sport de Thybaut, Proust, Abric et N°11 du V deV-AB Sport Auto de Van de Vyver, Carugati, Wegelin, Porsche 991 GT3 Cup N°56 RMS de Mallegol, Bachelier, Blank, learders du GTV2, ou de la Dodge Viper GT3-R n°70 ANTeam de Stucky / Yerly, notons en effet la présence de la toujours performante Porsche 991 GT3 R N°76 d’IMSA Performance avec le tandem, Narac et Cornac.

 

 VdeV-2016-MOTORLAND-GT-La-pomle-pour-lune-des-RENAULT-RS-01-


VdeV-2016-MOTORLAND-GT-La pole pour l’une des RENAULT-RS-01-

 

Mais notons également, la venue de deux Ferrari F458 GT3 de CMR, d’une magnifique Lamborghini Huracan GT3 engagée par les Italiens d’Ebimotors pour Busnelli, Babini – deux équipes nouvelles venues -, ainsi que la Porsche 997 GT3 Cup S du Team Almeras avec la paire Tremblay et Jaminet, le tout nouveau Champion de la Porsche Carrera Cup France 2016.

Il va y avoir du sport, comme en S1 ou la SF V8 N°96 de la structure Solution F, de Venelles, le trio Charriol, Rayneri et Pourquie, règne toujours en maître!

 

LM P3 / PFV : NOUVELLE AFFRONTEMENT ENTRE LIGIER ET GINETTA…

 VdeV-2016-MOTORLAND-La-LIGIER-JSP2-Du-Team-GRAFF-la-N°888-Photo-Hugues-LAROCHE


VdeV-2016-MOTORLAND-La LIGIER-JSP2 du-Team GRAFF, la N°888- Photo-Hugues-LAROCHE

 

Sept Ligier JSP3, six Ginetta G57… la lutte promet d’être belle dans le clan des prototypes LM P3 / PFV.

Du côté du premier, l’équipe Inter Europol Compétition a le vent en poupe puisqu’à la victoire de la Ligier N°13 au Mugello, s’est ajouté un nouveau leadership au Championnat.

 

VdeV-2016-MONTMELO-LIGIER-JSP3-Equipe-INTER-EUROPOL-Photo-Antoine-CAMBLOR-

VdeV-2016-MONTMEL- La LIGIER-JSP3-Equipe-INTER-EUROPOL-Photo-Antoine-CAMBLOR-

 

Gare cependant au Graff, plus que jamais en embuscade (et aux avant-postes) avec la N°888 de Trouillet, Dagoneau, Rosselo, à Be Motorsport d’Ibran Pardo, Bakker, Castillo ou N’Race avec Fontaine,  Decultot et le jeune loup Jordan Perroy, lequel réalise un parcours exceptionnel cette saison !

 

 VdeV-2016-PAUL-RICARD-LIGIER-de-FONTAINE-DECULTOT-PERROY-Photo-HUBERT-AUER


VdeV-2016-PAUL-RICARD-LIGIER-de-FONTAINE-DECULTOT-PERROY-Photo-HUBERT-AUER

 

Mais il faudra aussi surveiller surtout la Ligier du Team d’Olivier Panis et Fabien Barthez, qui vient prendre la température du VdeV, avec une JS P3 confiée à l’équipage Debard, Police, Matelli.

 

 VdeV-2016-MOTORLAND-L'une des trés performantes GINETTA-


VdeV-2016-MOTORLAND-L’une des trés performantes GINETTA-

 

En PFV, les couleurs Ginetta sont représentées, dans l’ordre de leur classement au Championnat, par les structures Simpson Motorsport (deux G57, dont l’une pour les leaders Tomlinson et Simpson, CWS Recycling, Race Performance et Nova Race.

 

6 Heures Endurance Proto VdeV : UN POINT, C’EST TOUT !

VdeV-ENDURANCE-2016-MUGELLO-La-NORMA-M20-FC-victorieuse-du-trio-ZOLLINGER-MONDOLOT-THUNER-de-léquipe-PALMYR-Photo-Davy-DELIEN-

VdeV-ENDURANCE-2016-MUGELLO-La-NORMA-M20-FC-victorieuse-du-trio-ZOLLINGER-MONDOLOT-THUNER-de-léquipe-PALMYR-Photo-Davy-DELIEN-

 

Un point et demi, très exactement. Tel est l’écart qui sépare aujourd’hui la Norma M20 FC N°2 TFT du trio formé de Vilarino, Illiano et Alain Ferté, qui a dominé le début de saison, et la N°22 du DB Autosport de Dannielou, Delafosse Pertersen, très en verve depuis les trois derniers meetings au Paul Ricard, Motorland et Mugello, où le sort s’est abattu alors qu’elle avait mené la quasi-intégralité de l’épreuve.

Le trio de tête du classement est complété par un équipage lui aussi sur une pente ascendante, puisque dernier vainqueur en date, à savoir celui de la Norma N°40 de l’Equipe Palmyr, avec Mondolot, Zollinger, Thuner.

Ces trois Teams pouvant comptant sur respectivement quatre, trois et trois autos, les perspectives de solides résultats sont réels.

Notamment chez TFT où la N°6 de Bazaud, Thirion, Caillon tentera de conserver son leadership face à la Ligier JS 53 Evo 2 N°15 d’IDEC Sport Racing des Da Rocha et Delomier.

Pour la victoire au général, on peut aussi miser sur l’une des quatre Norma CD Sport, notamment la N°32 de Maulini, Bole Besançon, Foubert, lauréate au Castellet.

 

Stéphane ENOUT

Photos :
Davy et Daniel DELIEN – Hugues LAROCHE- Hubert AUER et Antoine CAMBLOR  

 

V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles