DOUBLÈ DES RED BULL RENAULT. SUPERBE VICTOIRE DE DANIEL RICCIARDO DEVANT VERSTAPPEN AU GP DE MALAISIE A SEPANG

f1-2016-sepang-victoire-de-la-red-bul-renault-du-pilote-austtralien-daniel-ricciardo

 

 

Magnifique victoire ce dimanche sur la piste de Sepang de la Red Bull Renault du pilote Australien Daniel Ricciardo qui triomphe et remporte le Grand Prix de Malaisie, son quatrième succès en F1, devant son coéquipier Max Verstappen et l’unique Mercedes à franchir le drapeau à damiers, celle de l’Allemand Nico Rosberg, après l’abandon de l’autre W07 du poleman Lewis Hamilton.

Ricciardo s’est emparé du commandement lors du 41éme tour, après que le moteur de la Mercedes d’ Hamilton, ait rendu l’âme au bout de la ligne droite des stands, obligeant alors le Champion du monde en titre, à abandonner

Des lors et pendant les quinze tours qui restaient à couvrir, ce GP en comportant 56, l’Australien a repoussé les attaques de son propre équipier, le jeune loup Hollandais Max Verstappen, qui a tout tenté, en lui mettant sans cesse la pression, mais ne parvenant jamais à se situer dans la zone du DRS, et bien qu’il ait sollicité son stand, en demandant d’ordonner à Ricciardo de le laisser passer, ce que naturellement le staff du Team Red Bull, n’a logiquement pas fait, Verstappen s’est alors résolu à se contenter de la seconde place, lui qui avait gagné en début de Championnat, le GP d’Espagne sur la piste de Catalunya à Montmélo, offrant néanmoins un superbe et sensationnel doublé à l’équipe Red Bull-Renault.

Concernant Rosberg, précisons qu’il s’est accroché avec l’ancien quadruple Champion du monde, son compatriote Allemand, Sebastian Vettel contraint lui à l’abandon en tout début de GP, Rosberg repartant bon dernier mais à revenir jusqu’à la troisième place du podium!

Rosberg qui marque 15 points et quitte donc Sepang avec 23 d’avance sur Hamilton

Lewis Hamilton, revenu abattu et dépité dans le paddock, confiait:

« Franchement c’est incroyable. Je n’arrive pas à y croire. Il n’y a que mes moteurs qui cassent cette saison. L’équipe a pourtant fait un superbe travail tout ce week-end. Quelque chose ne va pas, mais je n’y peux rien. C’était pourtant un moteur tout neuf, je n’avais disputé qu’une course avec. Il faut faire avec, aller de l’avant, même si ce n’est vraiment pas une bonne journée. Je ne sais pas si ma voiture va tenir les cinq dernières courses. C’est bizarre que ce soit le mien qui casse !»

Nico Rosberg qui lâchait :

« J’ai vraiment bien cru et pensé que tout était fini au premier virage, je suis donc ravi d’avoir pu remonter jusqu’au podium. J’aurais aimé vivre une meilleure journée, et j’attends la prochaine course avec impatience. J’y serais à fond à l’attaque!»

Derrière le trio sur le podium, on pointe ensuite la seule Ferrari à rallier l’arrivée, celle de Kimi Räikkonen, la Williams-Mercedes de Valterri Bottas, la Force India-Mercedes de Sergio Perez,  la Mercedes-Honda de Fernando Alonso, la seconde Force India-Mercedes de Nico Hülkenberg,  la deuxième Mc Laren-Honda de Jenson Button, et la Renault RS 16 de Jolyon Palmer qui complète le Top 10 et score un petit point.

Cinq Grands Prix figurent encore au calendrier dont la prochaine étape dimanche prochain, avec le GP du Japon à Suzuka

 

Sam HORNETT

Photos : PIRELLI

 

Flash Infos

About Author

gilles