RALLYE OILYBIA DU MAROC. DERNIÈRE RÉPÉTITION AVANT LE DAKAR

bandeau

 

La nouvelle monture de Carlos Sainz, la 3008 DKR

La nouvelle monture de Carlos Sainz, la 3008 DKR

 

Stratégiquement placé au calendrier, le Rallye Oilybia du Maroc qu’organisent Emma et Stéphane Clair de NPO s’est peu à peu imposé comme un rendez-vous incontournable, car non seulement il clôture le Championnat du Monde FIM (pour les motos) et la Coupe du Monde FIA (pour les autos), désignant les vainqueurs de ces compétitions majeures, mais il sert de test « grandeur nature » pour les principaux participants au Dakar qui se déroule en janvier prochain…

Il suffit pour s’en convaincre de jeter un coup d’œil sur la liste de Teams et participants :

En premier lieu, PEUGEOT, dernier vainqueur du Dakar et cet été du Silk Way Rally entre Moscou et Pékin, ne pouvait manquer ce rendez-vous, mais n’aligne par contre qu’une seule de ses nouvelles montures, la 3008 DKR, confiée au « Matador » Carlos Sainz et Lucas Cruz son copilote habituel, les trois autres châssis engagés au prochain Dakar étant en cour de fabrication…

Il est quand même accompagné par  les anciens motards, la paire formée de Cyril Despres, copiloté par David Castera, tous deux vainqueurs du Silk Way 2016, sur la dernière évolution de la 2008 DKR

 

Les-2008-DKR-de-PH-SPORT.

Les-2008-DKR-de-PH-SPORT.

 

A noter également la présence de deux autres 2008 DKR, aux couleurs de l’équipe PH SPORT, confiés à Al Qassimi et Harry Hunt, la structure PH, partenaire « historique » de Peugeot et Citroën pour qui il a fait en outre rouler Sébastien Loeb par le passé.

Face à Peugeot on trouve « l’armada » habituelle des MINI, principalement engagées au sein du Team X Raid de Sven Quandt, avec pas moins de sept voitures au total, notamment aux mains de l’ancien vice-champion du monde des rallyes, le Finlandais Mikko Hirvonen, du Russe Vasilyev ou de l’Argentin Terranova, pour les plus connus…

Grosse représentation de TOYOTA également, avec la ausssi, pas oins de sept Hilux engagés, sans compter sept autres modèles (FJ, HDJ, Land Cruiser) qui eux ne figurent pas parmi les possibles vainqueurs…

Il n’en est bien entendu pas de même pour les premiers cités, emmenés par le très expérimenté Qatari Nasser Al Attiyah, dernier vainqueur du Rallye du Maroc et Nani Roma, tous deux aux couleurs d’Overdrive ou encore Erik Van Loon, dont les ambitions sont bien entendu d’un autre ordre et qui espèrent figurer au sommet du classement.

Parmi les concurrents engagés cette année, nous ne manquerons pas de revenir sur la participation de Philippe Croizon, amputé des quatre membres, suite à une électrocution, qui après ses traversées à la nage, se frotte désormais au sport automobile et sera présent sur ce rallye Oilybia du Maroc,pour préparer le prochain Dakar…

Au total 56 véhicules sont donc au départ du classement FIA, dont cinq Polaris en catégorie T3, auxquels il faut ajouter vingt-deux partants en catégorie Open, avec en particulier, le sympathique et non moins rapide Christian Lavieille, copiloté par Jean Pierre Garçin, qui même s’il ne peut espérer figurer dans le haut du classement, ne manquera pas d’animer la course…

A retenir aussi la présence de onze camions qui sont également engagés en Open, sans oublier huit SSV, ce qui fait au total quatre-vingt-dix-sept véhicules sur ce rallye Oilybia du Maroc 2016.

En motos, KTM se taille à l’évidence la part du lion, avec comme c’est souvent le cas en rallye-raid, la bagatelle de vingt-cinq motos de la marque Autrichienne au départ d’Agadir, en tête desquels Matthias Walkner, Sam Sunderland, Toby Price ou encore Pablo Quintanilla font bien entendu figures de favoris…

Parmi les pilotes KTM « amateurs », à noter le retour de notre ami Jean Christophe Ménard, après une année d’absence, qui viendra sans aucun doute « titiller » les meilleurs…

HONDA fait un peu « pâle figure » cette année, avec seulement trois motos HRC au départ, mais non des moindres, pilotées par Paulo Goncalves, Kevin Benavides et Ricky Brabec, qui comptent mener la vie dure à KTM.

Pour les couleurs françaises, la firme SHERCO aligne elle aussi également trois motos, dont une aux mains d’Adrien Metge et espère également jouer les premiers rôles.

Au total ce sont donc quarante-huit motos qui prendront le départ, avec une seule pilote féminine, la Russe Nifontova, ainsi que six quads, en tête desquels « Super » Sonik, déjà plusieurs fois couronné au Maroc, fait figure de favori, mais le « transfuge » Bruno Da Costa, qui débute dans cette catégorie, mais a brillé par le passé aux commandes d’une moto de la marque YAMAHA, compte bien lui tenir la dragée haute…

Au menu cette année, un départ d’Agadir, où se déroulait l’arrivée l’année dernière, avec par conséquent une route en sens inverse et une arrivée à Erfoud, dont voici le programme :

SAMEDI 01 Octobre : Vérifications administratives et  techniques

DIMANCHE 02 : Départ SS0 + podium Place Al Amal

LUNDI 03 : ETAPE 1 – Boucle d’Agadir

MARDI 04 : ETAPE 2 – AGADIR > BIVOUAC

MERCREDI 05 : ETAPE 3 – BIVOUAC > ERFOUD

JEUDI 06 : ETAPE 4 – BOUCLE D’ERFOUD

VENDREDI 07 : ETAPE 5 – ERFOUD – Arrivée Rallye

 

Après les acteurs et le décor, rendez-vous est pris dès demain dimanche pour mesurer les forces en présence et établir une première hiérarchie après le prologue qui aura lieu dans l’après-midi dans les environs d’Agadir.

 

José-Luis CAPARROS

Photos : Alain ROSSIGNOL – DESERTRUN

 

 

Rallye Maroc Rallye Raid Tout Terrain

About Author

gilles