AUX 4 H DE SPA EN ELMS, VICTOIRE DE L’ORECA 05 DU TEAM DRAGONSPEED DE LAPIERRE, HEDMAN ET HANLEY

elms-2016-spa-le-podium-avec-les-vainqueurs-de-loreca-05-du-team-dragonspeed-photo-davy-delien

 

 ELMS-2016-SPA-Victoire-pour-lORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-de-Nicolas-LAPIERRE-Henrik-HEDMAN-et-Ben-HANLEY


ELMS-2016-SPA-Victoire-pour-lORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-de-Nicolas-LAPIERRE-Henrik-HEDMAN-et-Ben-HANLEY

 

Victoire ce dimanche aux quatre Heures de Spa sur le toboggan Ardennais de Francorchamps de l’ORECA 05-Nissan, du Team Américain Dragonspeed que se partageaient le Français Nicolas Lapierre – le poleman – le Suédois Henbrik Hedman et le Britannique Ben Hanley

 

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP2-de-léquipe-WRT-Photo-Daniel-DELIEN

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP2-de-léquipe-WRT-Photo-Daniel-DELIEN

 

Le trio triomphe à l’issue de cette avant-derniére manche du Championnat d’Europe d’endurance ELMS, en devançant de 2’20.456, la Ligier JSP2 de l’écurie Belge WRT qui débutait ce week-end en ELMS, avec l’équipage formé des jeunes Belges Laurens et Dries Vanthoor, épaulés par l’ancien pilote de F1, le Britannique Will Stevens.

 

 ELMS-2016-SPA-ORECA-05-Team-THIRIET-by-TDS-Photo-Daniel-DELIEN


ELMS-2016-SPA-ORECA-05-Team-THIRIET-by-TDS-Photo-Daniel-DELIEN

 

Le podium étant complété à 3’00.523 par une seconde ORECA 05-NISSAN, celle des leaders du Championnat, celle de l’équipe Française Thiriet by TDS du trio formé du tricolore Pierre Thiriet, du Suisse Matthias Beche et du Japonais Ryo Hirakawa, qui conforte ainsi son leadership au classement général provisoire et ce avant l’ultime étape, fin octobre à Estoril au Portugal.

Le Team THIRIET totalisant 92 points contre 78 à l’écurie G-Drive by JOTA et 68 à l’équipe Russe SMP Racing. Dragonspeed victorieux ce dimanche en comptant maintenant 57 points!

 

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-du-GRAFF-Racing-Photo-Davy-DELIEN-1

ELMS-2016-SPA-La-LIGIER-JSP3-du-GRAFF-Racing-Photo-Davy-DELIEN-1

 

En LMP3, la victoire revient à l’une des LIGIER JSP3 du GRAFF Racing,la N°9 des Français Enzo Guibert, Paul Petit et Eric Trouillet qui devance les deux Ligier de l’écurie anglo-américaine UNITED Autosport, la N°2 des leaders du Championnat des Britanniques Alex Brundle et Christian England et de l’Américain Michael Guasch, devant la N°3 des Britanniques  Matthew Bell et Wayne Boyd associés tous deux à l’Américain Mark Patterson.

Au classement provisoire, Le Team UNITED compte 108 points, le GRAFF second 78

 

 ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIEN


ELMS-2016-SPA-La-FERRARI-F458-du-Team-JMW-Photo-Daniel-DELIEN

 

En LMGTE, succès de la Ferrari F458 Britannique du JMW confiée aux Anglais Robert Smith et Rory Butcher et à l’Italien Andréa Bertolini, devant la Porche 911 RSR, la N°88 des Italiens Matteo Cairoli et Gianluca Roda et de l’Allemand Christian Ried classés dans le même tour et devant une seconde F458 la N°55 de la Scuderia AF Corse, celle du trio  avec les deux Britanniques Duncan Cameron et Aaron Scott et de l’Irlandais Matt Griffin qui termine à 1 tour.

Au classement provisoire, JMS a scoré 93 points, Aston Martin Racing, 73 et le troisième AT Racing Ferrari, 61 pts.

 

ELMS-2016-SPA-LQORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-Photo-Davy-DELIEN.

ELMS-2016-SPA-LQORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-Photo-Davy-DELIEN.

Première victoire pour Dragonspeed, United Autosports titré en LMP3

 

Devant une foule de 35 000 personnes et à l’issue de quatre heures riches en rebondissements, avec notamment trois sorties de la voiture de sécurité et deux neutralisations « Full Course Yellow », les 39 concurrents en piste ont réalisé à Spa-Francorchamps l’une des plus belles prestations de la saison European Le Mans Series 2016.

Nicolas Lapierre, Ben Handley et Henrik Herdman montent sur la plus haute marche du podium des 4 Heures de Spa-Francorchamps. Ils offrent à l’équipe américaine Dragonspeed sa première victoire en ELMS, point d’orgue d’un week-end dominateur.

Pour ses débuts en ELMS, l’équipe Belge Team WRT termine sur le podium, tout comme les leaders du classement provisoire Thiriet by TDS Racing, qui portent désormais leur avance à 14 points sur G-Drive Racing, cinquième seulement ce dimanche également devancé par la Ligier de Greaves Motorsport alors qu’il ne reste plus qu’une course à disputer.

Graff décroche sa deuxième victoire LMP3 consécutive avec la Ligier N°9. Paul Petit, Enzo Guibbert et Eric Trouillet terminent avec 34 secondes d’avance sur l’autre Ligier de United Autosports d’Alex Brundle, Mike Guash et Christian England.

La deuxième place suffit à assurer les titres des pilotes et des équipes LMP3 à United Autosports et son trio de pilotes Brundle, Guasch, England. Ces derniers comptent on l’a dit 108 points, et 30 d’avance sur Graff, alors qu’un maximum de 26 points peut être marqué à Estoril.

JMW Motorsport décroche sa troisième victoire consécutive en LMGTE : Andrea Bertolini, Rory Butcher et Rob Smith terminent avec près d’un tour d’avance sur leurs plus proches rivaux. A la veille de la manche de clôture de cette saison 2016, l’équipe et ses pilotes comptent désormais 20 points d’avance sur l’Aston Martin Vantage N°99. L’équipe Britannique ne peut terminer au-delà de la deuxième place, ce qui lui assure une invitation d’office pour l’édition 2017 des 24 Heures du Mans (17 et 18 juin).

 

 ELMS-2016-SPA-Sur-la-grille-de-départ-lORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-en-pole-Photo-Autonewsinfo


ELMS-2016-SPA-Sur-la-grille-de-départ-l’ORECA-05-du-Team-DRAGONSPEED-en-pole-Photo-Autonewsinfo

LE FILM DE LA COURSE

 

-1er tour : Nicolas Lapierre le poleman au volant de l’Oreca Dragonspeed N°21, mène devant Giedo van der Garde avec la Gibson G-Drive Racing N°38.

-1er tour : La première intervention de la voiture de sécurité est provoquée par l’Oreca n°33 d’Eurasia Motorsport, qui perd une roue dans le virage 8 dès le premier tour de course. Tristan Gommendy alors au vlant nous expliquait aprés la course

Des le tour de chauffe, j’ai ressenti un truc bizarre à l’arrière. Le départ donné je me suis reconcentrré mais à l’attaque du raidillon, nouvelle sensation bizarre à l’arrière. Et après le virage des Combes, la roue arrière gauche visiblement mal fixée s’est détachée. Mark Godard le patron était furieux contre ses mécanos. Et je me suis tout de même fait une grosse chaleur, forte charge émotionnelle surtout dans l’attaque du raidillon…

-1er tour : Parti depuis la cinquième position de la grille, Alex Brundle avec sa Ligier United Autosports N°2, s’empare dès le premier tour de la deuxième place de la catégorie LMP3.

-1er tour : Rory Butcher avec la Ferrari F458 du JMW Motorsport N°66, prend la tête de la catégorie LMGTE.

-3h44 de l’arrivée : A la suite d’un contact avec la Porsche N°77 de Michael Hedlund du Proton Compétition, la Ligier N°4 d’Erik Maris d’OAK Racing qu’il partage avec Carlos Tavares, part en tête-à-queue au virage 18.

-3h44 de l’arrivée : Première neutralisation Full Course Yellow (10 minutes), lorsqu’un accrochage dans le virage 12 entre Johnny Laursen qui pilote la Ferrari F458 du Formula Racing N°60 et Tracy Krohn, le pilote-propriétaire de la Ligier JS P2 Krohn Racing N°40, envoie les deux voitures dans le bac à gravier.

-3h26 de l’arrivée : Jugée responsable de cette collision, la Ferrari N°60 écope d’une pénalité stop-and-go (arrêt obligatoire au stand).

-3h16 de l’arrivée : La Ligier N°8 de Bert Longin du Team Race Performance, au ralenti à l’Eau Rouge.

-3h14 de l’arrivée : Collision dans le virage 5 entre la Ligier N°40 de Tracy Krohn et la Porsche Proton Compétition N°88. La Ligier est bloquée dans la zone de dégagement, mais parvient à reprendre la piste.

-3h12 de l’arrivée : Jugée responsable de cet incident, la Ligier N°40 écope d’un stop-and-go.

-3h12 de l’arrivée : Tête-à-queue d’Alexander Talkanitsa Jr avec la Ferrari AT Racing N°56, qui heurte les barrières de sécurité au virage 1.

-3h00 de l’arrivée : Pierre Thiriet qui pilote l’Oreca Thiriet by TDS Racing N°46, passe Henrik Herdman alors au volant de l’Oreca Dragonspeed N°21, dans le virage 19 pour la tête de la course.

-2h55 de l’arrivée : En lutte pour le titre de la catégorie LMP3, la Ligier N°19 de Duqueine Engineering est rentrée dans son garage, le capot moteur est alors ouvert.

-2h43 de l’arrivée : Piergiuseppe Perazzini qui conduit la Ferrari AF Corse N°51, sort de la piste dans les virages 16 et 17 et percute le mur, à la suite d’un contact avec un prototype LMP2.

-2h31 de l’arrivée : A la sortie du virage 8, Garry Findlay dans le baquet de l’Oreca 03R Murphy Prototypes N°48, heurte à son tour les barrières de sécurité. Leur réparation nécessite une nouvelle intervention de la voiture de sécurité (17 minutes).

-2h30 de l’arrivée : Leader de la course, Pierre Thiriet au volant de l’Oreca Thiriet by TDS Racing N°46, rentre au stand et passe le relais à Ryo Hirakawa.

-2h14 de l’arrivée : Drapeau vert. Simon Dolan et la Gibson G-Drive Racing N°38 prennent la tête. Lorsque la course est à nouveau relancée, il mène devant la Ligier-Judd N°47 de l’équipe Belge WRT.

-2h05 de l’arrivée : Rémy Striebig qui se trouve dans la Morgan-Nissan Pegasus Racing N°29, sort de la piste au même endroit que l’Oreca N°48 de Murphy Prototypes. La voiture de sécurité entre à nouveau en piste pour permettre la longue remise en état des rails )(34 minutes)

-1h31 de l’arrivée : Le drapeau vert relance la course.

-1h31 de l’arrivée : Arrêt au stand des voitures de Thiriet by TDS Racing (N°46), G-Drive Racing (N°38) et Greaves Motorsport (N°41).

-1h28 de l’arrivée : L’arrêt au stand de la BR01 N°32 du SMP Racing, offre la tête de la course à la Ligier-Judd N°47 du Team WRT.

-1h28 de l’arrivée : Après leur arrêt au stand respectif, l’Oreca Thiriet by TDS Racing N°46 et la Gibson G-Drive Racing N°38 sont en bagarre pour la sixième place, rejointes par la BR01 N°32 de SMP Racing.

-1h19 de l’arrivée : Dans le virage 5, la BR01 N°32 passe coup sur coup l’Oreca N°46 et la Gibson N°38 à la faveur du trafic.

-1h19 de l’arrivée : La Ligier Graff N°9 écope d’une pénalité « drive-through » (passage obligatoire par la voie des stands à vitesse réduite) pour n’avoir pas coupé son moteur lors d’un ravitaillement en carburant.

-1h16 de l’arrivée : La Ligier OAK Racing N°24 reçoit un stop-and-go de 30 secondes pour excès de vitesse dans la voie des stands.

-1h13 de l’arrivée : Tête-à-queue de Simon Dolan avec la Gibson G-Drive Racing N°38, qui repart.

-1h09 de l’arrivée : En tête de la course, l’écart entre la Ligier Team WRT N°47 et l’Oreca Dragonspeed N°21 est de 11 »5 secondes.

-1h06 de l’arrivée : En catégorie LMP3, l’écart entre les Ligier N°9 du Graff et 26 du Tockwirth Motorsports est de 31 secondes.

-1h05 de l’arrivée : Bataille entre la BR01 SMP Racing N°32 et la Ligier IDEC Sport Racing N°28 pour la quatrième place. Celle-ci change trois fois de mains avant que Stefano Coletti, le pilote SMP Racing, ne prenne définitivement le meilleur dans le virage 5.

-1h02 de l’arrivée : Quatorzième du classement général et leader de la catégorie LMGTE, Andrea Bertolini au volant de la Ferrari JMW Motorsport N°66, compte un tour d’avance sur ses poursuivants, emmenés par la Porsche Proton Competition n°88.

-54 minutes de l’arrivée : Arrêt au stand de la BR01 SMP Racing N°32 pour faire réparer ses phares qui ne fonctionnaient pas.

-49 minutes de l’arrivée : Tête-à-queue de Rui Aguas et de sa Ferrari AF Corse N°51, dans le virage 12 à la suite d’une crevaison.

-49 minutes de l’arrivée : L’Oreca Dragonspeed N°21 reçoit une pénalité de 5 secondes, à ajouter à la durée de son prochain arrêt au stand.

-42 minutes de l’arrivée : La Ligier N°47 de Laurens Vanthoor du Team WRT, est en tête devant Nicolas Lapierre revenu au volant de l’Oreca Dragonspeed N°21, avec 8 »7 secondes d’avance, mais Lapierre réduit l’écart.

-33 minutes de l’arrivée : Lapierre passe Vanthoor dans le virage 5 et prend la tête.

-30 minutes de l’arrivée : Pluie signalée dans le virage 1.

-29 minutes de l’arrivée : Nouvel arrêt au stand de la BR01 SMP Racing N°32 pour faire réparer ses phares.

-26 minutes de l’arrivée : Après avoir figuré en deuxième position de la catégorie LMP3, Phil Hanson avec la Ligier Tockwith Motorsport N°26, sort de la piste dans le virage 5 à la suite d’une crevaison à l’avant gauche. La voiture éclopée rentre au stand.

-21 minutes de l’arrivée : Harry Tincknell au volant de la Gibson G-Drive Racing N°38, effectue un ravitaillement en carburant.

-10 minutes de l’arrivée : Andrea Pizzitola derrière le volant Ligier Algarve Pro N°25, est à la lutte avec Mathias Beche dans le baquet de l’Oreca Thiriet by TDS Racing N°46, pour la troisième place. Pizzitola passe Beche dans le virage 19, mais ce dernier reprend son bien dans le virage 1.

-5 minutes de l’arrivée : Ravitaillement en carburant éclair de la Ligier de Team WRT.

-5 minutes de l’arrivée : Collision entre un Pizzitola trés incisif  et Beche dans le virage 14. La Ligier Algarve Pro N°25 achève sa course dans le bac à gravier. Les drapeaux jaunes deviennent rapidement une neutralisation « Full Course Yellow ».

-18h00 : DRAPEAU A DAMIER. La course s’achève en « Full Course Yellow », sur la victoire méritée de l’Oreca Dragonspeed N°21.

-Victorieuse de la catégorie LMP3, la Ligier Graff N°9 se voit infliger une pénalité de 30 secondes, Enzo Guibbert n’ayant pas respecté la vitesse maxi autorisée en Full Course Yellow. L’avance de la Ligier passe de 34 à 4 secondes.

 

La sixième et dernière manche European Le Mans Series 2016 aura lieu à Estoril au Portugal, le dimanche 23 octobre.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Davy et Daniel DELIEN

ELMS Sport

About Author

gilles