LES GANTS OBLIGATOIRES À MOTO POUR LE PILOTE ET LE PASSAGER : ÉLÉMENTAIRE MON CHER WATSON !

BON, ICI D’ACCORD, PAS DE GANTS…

 

Dire que j’entends des Motards protester contre cette inadmissible atteinte à leur droit d’être con !

Leur droit de se brûler bêtement sur le bitume, même à vitesse réduite en cas de chute, de se brûler les mains (le plus difficile à récupérer pour les chirurgiens…), de se brûler les pieds  parce que l’on roule en tongues quand il fait chaud, les coudes parce que l’on roule en chemisette (ça ça m’arrive et donc je suis con…) pour apprécier le doux air vivifiant (vent induit par la vitesse) quand le soleil tape dur…

 

LE CUIR RESPIRE ET PROTÈGE…

 

Ceux qui sont fous de western se souviennent probablement des blagues hallucinantes de Steve Mc Queen (motard émérite par ailleurs) dans le film « Les sept mercenaires« .

Celle-ci par exemple…

« Un mec court tout nu dans le désert et se jette contre les cactus géants. Les secours arrivent et on lui demande pourquoi il a fait ça. « Juste pour voir ce que ça fait » répond le mec. »

 

"THE MAGNIFICENT SEVEN", MERCI D'EXIS TER

« THE MAGNIFICENT SEVEN« , MERCI D’EXISTER !

Voilà ce que m’inspire un mec que je vois dans la rue faire du scooter ou de la moto à mains nues.

Pardon lecteur, je suis né dans la moto avec un casque et des gants.

Parce que je suis tout terrain avant tout, j’ai vite pris l’habitude de rouler avec de grosses bottes.

Et la première fois que je suis passé à travers un massif de ronces, après les séances de torture pour soigner les griffures, j’ai acheté un vrai blouson.

 

CIRCUIT D'ESSAIS POUR LES INCRÉDULES

CIRCUIT D’ESSAIS POUR LES INCRÉDULES

 

Qui m’a bien servi la première fois que je suis allé au tas sur le bitume.

Parce que les pans de peau brûlée sur les coudes ou dans le dos, j’en ai vu des potes hurler à cause de ça…

Ce que je trouve navrant dans cette histoire, c’est qu’il ait fallu un texte de loi pour rappeler où se trouve la simple intelligence.

À propos, amical clin d’œil à mes potes de Furygan, son créateur Jacques Segura vient de partir pour le grand voyage et lui avait déjà compris que des gants, un blouson non seulement c’est intelligent mais ça peut aussi être un plaisir et même de très beaux accessoires…

Leurs photos de catalogue figurent en bonne place dans ce reportage…

Gros clin d’œil aussi à mes amis de Davida, qui en Angleterre, font les gants «Classic» qui sont un vrai plaisir des yeux… et des mains !

 

CHICOS EN PLUS LES GANTS !

 

Oui, les fabricants de gants vont gagner un peu plus d’argent…

Parlez-en aux pilotes auto qui doivent courir avec des combines et des sous vêtements anti feu, ils vous diront qu’en effet ça coûte une blinde mais c’est leur deuxième peau…

Et au passage un autre gros salut à ‘Stand 21’, la famille Morizot a envahi le monde entier de la compétition depuis son magnifique atelier de Talant, à côté de Dijon.

Si tu ne me crois pas lecteur, à défaut d’un gros cactus, tu te mets à poil et tu te jettes dans des fils de fer barbelés et on reparle après OK ?

Juste pour voir ce que ça fait ?

 

Mmmmmmm!

Mmmmmmm!

 

À partir du 20 novembre 2016, non seulement vous vous ferez mal sans gants, mais en plus vous allez prendre une prune.

Alors finalement, c’est aussi un investissement financier les gants…

Et c’est sensuel en diable.

Que du bon quoi…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos :
Constructeurs/Producteurs

 

 

 

Essais Moto Moto - Divers Sport

About Author

jeanlouis