BRILLANT RETOUR D’ALEX PREMAT EN V8 SUPERCAR AVEC SA SECONDE PLACE À SANDOWN, AVEC VAN GISBERGEN

v8-supercar-2016-sandown-500-dimanche-18-septembre-arrivee-victorieuse-de-la-holden-de-garth-tander-devant-celle-de-shane-van-gisbergen

 

 

 V8-SUPECAR-2016-SANDOWN-500-La-HOLDEN-de-SHANE-VAN-GISBERGEN-et-ALEX-PREMAT-classée-seconde-le-18-Septembre.

V8-SUPECAR-2016-SANDOWN-500-La-HOLDEN-de-SHANE-VAN-GISBERGEN-et-ALEX-PREMAT-classée-seconde-le-18-Septembre.

 

De retour en V8 Supercars Australien pour l’Enduro Cup, lors de l’épreuve du Sandown 500, onzième des quinze manches du calendrier 2016, avec le Team  Triple Eight- Red Bull Racing Australia, aux côtés du Néo-Zélandais Shane van Gisbergen, le pilote Français Alexandre Premat, signe un brillant come-back dans la discipline, et finit au volant de leur Holden Commodore, à la seconde place, devancé de seulement… 0.3485, à l’issue des 143 tours couvert en 3 heures 30’56.7695, par une autre Holden Commodore, celle des vainqueurs, le tandem Garth Tander et Warren Luff !

Le podium étant également complété par une troisième Holden Commodore, du tandem du Tekno Autosports, formé de Will Davison et Jonathon Webb qui termine, lui, à 14.7574, devançant la Volvo S60 du Team Garry Rogers Motorsports, du duo, Scott McLaughlin et David Wall, qui se classe quatrième à 15.9156, devant la Ford Falcon de l’équipe Supercheap Auto Racing, de Chaz Mostert et Steve Owen, qui finit cinquième à 16.3113

Suivent, une autre Ford Falcon du DJR Team Penske, de l’équipage Fabian Coulthard-Luke Youlden, classée à 22.6739, et qui précède la Nissan Altima du Team Carsales Racing de Todd Kelly-Matthew Campbell, septième à 25.8458, suivi de  deux autres Holden Commodore, celle de l’écurie Vortex, de Craig Lowndes et Steven Richards, huitième à 33.3303 et celle de l’équipe Repair Management Australie Racing, de Nick Percat et de Cameron McConville, neuvième à 36.1446.

Le Top 10 étant complété par la Nissan Altima du Team  Sengled Motorsport  de Rick Kelly et Russell Ingall  qui finissent eux à 37.5299.

Au Classement Général du Championnat, Shane Van Gisbergen méne désormais avec 2248 pts, devant Jamie Whincup qui en compte 2.241 pts et Craig Lowndes, troisième avec 2091 pts.

Ensuite, on pointe Scott McLaughlin avec 1989 pts et Mark Winterbottom, cinquième avec 1.908 pts

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Shane van Gisbergen, qui cette saison dispute en Europe, le Trophée Blancpain Endurance Sérires de SRO, a ensuite appris que ce même dimanche, à l’issue de la manche finale courue au Nürburgring en Allemagne, il était déclaré vainqueur 2016, avec ses provenance d’Allemagne, avec la confirmation de son sacre et pour un petit point, en Blancpain GT Series Endurance Cup, avec ses équipiers de la McLaren du Team Garage 59, le Français Côme Ledogar et le Britannique Rob Bell.

Le trio totalisant 68 points et devançant la paire Baumann-Buhk d’un point, ce tandem en ayant scoré 67 points, la troisième place sur le podium final revenant au trio, Soulet, Soucek, Reip, avec 59 points.

ALEX-PREMAT-2016-V8-SUPERCAR-Team-HOLDEN-RED-BULL-TRIPLE-EIGHT

ALEX-PREMAT-2016-V8-SUPERCAR-Team-HOLDEN-RED-BULL-TRIPLE-EIGHT

Questionné sur son excellente prestation et cette belle performance avec cette deuxième place, Alex Premat a expliqué :

« J’ai fait le job, ne commettant aucune erreur depuis le début. Dans le but de ne pas pénaliser Shane qui est en tête du Championnat. » .

Et le Français de préciser :

« Le déroulement et la fin de la course reste incroyable et chaud bouillant. Il n’a pas manqu » grand-chose pour obtenir la victoire. Peut-être nous a-t ’il manqué un petit tour. »

Concernant l’auto, il précise :

« Cette Holden du Triple Eight est assez différente de celle que j’avais l’habitude de piloter lorsque je roulais avec le Gary Rogers Motorsport. Le châssis est différent, le train avant est différent, tout comme le package aérodynamique, qui n’est pas le même. Je n’ai pas mis longtemps à m’adapter, j’avais pris mes marques au bout de quelques tours. Par rapport à ce que j’ai connu auparavant chez GRM, c’est une voiture qui est vraiment réglée différemment dans ses moindres détails. D’abord au niveau des réglages, mais aussi au niveau du confort de conduite pour le pilote, c’est c’est franchement bien appréciable ».

Alex Premat, concluant :

« Il s’agissait de mon retour dans la série et de ma première course avec cette équipe, alors décrocher la deuxième place sur le podium est déjà une victoire en soit. »

Prochaine étape du V8 Supercars, le 9 octobre à Bathurst. Avant les trois ultimes rendez-vous de la Gold Coast, le 23 octobre, de Pukekohe en Nouvelle-Zélande, le 6 novembre et la Finale à Sydney le 4 décembre.

 

Sam HORNETT

Photos :
RED BULL -V8

 

 

 

V8 Australia

About Author

gilles