LE WEEK-END CALIFORNIEN DE JEAN BERNARD BOUVET, AU VOLANT D’UNE CORVETTE GREENWOOD

laguna-seca-septembre-2016-corvette-de-jean-bernard-bouvet

 

 

 LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET-


LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET-

 

Tout récemment début septembre, le pilote Français Jean-Bernard Bouvet, a été invité à participer, au volant d’une Chevrolet Corvette Greenwood entièrement restaurée, et préparée par Caldentey Engineering qui en assure la logistique sur les circuits, à une manche du Championnat Américain, Rolex Monterey Motorsport Reunion, laquelle se déroulait sur la piste Californienne de Laguna Seca, près de Monterey, pas très loin de San Fransisco.

 

 V-de-V-Le-Mans-2016-FERRARI-N°1-Equipe-VISIOM-Jean-Bernard-BOUVET-Photo-Thierry-COULIBALY


V-de-V- 2016-FERRARI N°1-Equipe VISIOM-Jean-Bernard BOUVET-Photo : Thierry-COULIBALY

 

De retour et après une nouvelle et belle victoire samedi dernier dans la course Italienne du VdeV endurance séries sur la piste du Mugello, dans la sublime Toscane, ‘JB’ nous raconte ce que fut son week-end sous le soleil de la Californie

« Je disposais d’une Chevrolet Corvette avec laquelle, en qualifications, je réalise le deuxième chrono général derrière la Porsche 935 de l’Américain Gunnar Jeannette, que je connaissais car il a déjà disputé » les 24 Heures du Mans. »

 

LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET

LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET

 

Il poursuit:

« Dans la 1ére course  du samedi matin, je termine 3ème. Et dans la suivante, la finale du samedi après-midi , je finis à nouveau 3ème. »

Et le pilote Sarthois de nous confier:

« La problématique de cette magnifique Corvette Greenwood datant de 1979,  et inscrite aux 24 Heures du Mans en 1980, c’est les pneumatiques! »

 

LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET

LAGUNA-SECA-Septembre-2016-CORVETTE-de-Jean-Bernard-BOUVET

 

Avant d’enchaîner et de préciser :

« Pour respecter la monte d’origine en 15 pouces, seul actuellement des pneumatiques AVON, conçus pour les… courses de côte et pour les monoplaces de Formule 3000,  à gomme ultra tendre, est possible. Du coup au bout de cinq tours sur les douze que comportait chaque manche de course, tu perdais les  pneus et aussi et surtout tu te prenais cinq secondes par tour! »

Jean Bernard concluant:

« Mon record du tour en course, je le signe au tour 3 en 1’33″7 contre 1’33″6 pour Gunnar Jeannette Longtemps second de la finale dans le pare choc de la Porsche 935 victorieuse, je finis par lâcher contact et avec des gommes archi usées,  je me fais même dépasser par le 3ème. Néanmoins, cela restera  un excellent souvenir d’une formidable expérience au sein d’une équipe très pro! Le propriétaire de la voiture, Éric Roturier est tout simplement génial, adorable et sympathique. »

Et selon Jean Bernard Bouvet, une belle expérience à renouveler

 

Propos recueillis par François LEROUX

Photos : TEAM et Thierry COULIBALY

 

 

Endurance - Autre Sport

About Author

gilles