NICOLAS SCHATZ DANS L’HISTOIRE AVEC SEPT TITRES CONSÉCUTIFS DE CHAMPION DE LA MONTAGNE

montagne-mont-dore-2016-nicolas-schatz

 

MONTAGNE-2014-BAGNOLS-SABRAN-Nico-SCHATZ-et-Seb-PETIT-les-deux-1ers-photo-autonewsinfo

MONTAGNE-Nico-SCHATZ et Seb PETI, les deux 1ers du Championnat -Photo : autonewsinfo

 

 

Septuple Champion de France de la Montagne depuis 2010, avec ses sacres successifs ensuite conquis en 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et maintenant 2016, Nico Schatz entre dans l’histoire des STARS  de la discipline, celle des  ‘ Montagnards ‘, les ROIS de la Montagne, les aventuriers des courses de côte, ces pilotes au gros cœur!

 

SA FIN DE SAISON VU PAR NICOLAS

MONTAGNE-2016-NICOLAS-SCHATZ-fete-son-septieme-titre-de-CHAMPION-de-FRANCE-et-consécutif

MONTAGNE-2016-NICOLAS SCHATZ, fête son septième titre de CHAMPION de FRANCE et consécutif

Course De Turckheim-3 Epis : 06-09-2016

 

Essais :

« Depuis quelques années, la dernière manche de notre Championnat prend place en Alsace. Proche de Colmar, les six kilomètres qui mènent aux 3 épis sont sélectifs, avec de longues parties rapides entrecoupées d’enchaînements techniques. Nous avons deux montées d’essais au programme. Dès la première, je pars sur un rythme soutenu mais le grip qu’offre le bitume n’est pas optimal alors je reste vigilant. Deuxième manche, j’ai un meilleur feeling dans l’auto et j’hausse donc le rythme. J’ai de bonnes sensations au volant de ma Norma mais je dois ajuster mon amortissement pour mieux avaler les bosses. Je termine cette journée en tête devant Sébastien Petit et Geoffrey Schatz. »

Course :

« La météo va t’elle jouer les trouble-fêtes? La pluie est annoncée pour l’après midi ou la soirée. Je ne prends pas de risque en montant dès la manche matinale mes pneus neufs. Je me présente sur la ligne de départ, et une fois le feu passé au vert, je m’applique à prendre un bon envol. Les premiers virages me permettent de cerner le grip d’enfer qu’offre les pneus Avon ! A coup sûr le potentiel est là et je m’y emploie pour l’exploiter sur la totalité du parcours. Au terme d’une belle manche je m’installe en tête et approche le record du tracé que j’ai établi la saison dernière. Je garde les mêmes pneus pour la seconde manche qui se dispute sur une piste sèche. A nouveau je lâche les chevaux qui me propulsent quelques secondes après à la première chicane. A 80 m j’attaque fort les freins pour avaler cette dernière sans encombre. Et c’est parti pour plus de deux minutes d’attaque en sous bois sur un gros rythme. Sans faute de pilotage et avec une auto saine, j’améliore mon chrono et par la même occasion, bas le record de la piste de quelques dixièmes de seconde. La messe est dite car la pluie s’invite pour l’ultime manche. Une nouvelle victoire, et un nouveau record »!

Bilan :

Course parfaite composée de la victoire et du record de la piste. Elle clôture une saison incroyable couronnée de 12 succès en 12 courses! Je tiens personnellement à remercier toutes les personnes qui ont contribué à cette réussite, à commencer par ma famille, mon équipe, mes partenaires. Et enfin, je remercie tous les organisateurs, commissaires, bénévoles, pour nous avoir accueillis de la meilleure des façons. Enfin amis spectateurs, j’espère que le spectacle a été à la hauteur de vos espérances. »

 

MONTAGNE-2016-TURCKHEIM-Nicolas-SCHATZ

MONTAGNE 2016- A TURCKHEIM, Nicolas-SCHATZ  termine son grand chelem 2016

LE RÉSULTAT FINAL

 

1 – SCHATZ Nicolas – Norma M20 FC, en 2’23″735

2 – PETIT Sébastien – Norma M20 FC , en 2’27″876,  à 4″141

3 – SCHATZ Geoffrey – Reynard 95 D Mugen, en 2’30″704,  à 6″969

4 – THOMAS Alban – Reynard 1KL Mugen, en 2’31″931, à 8″196

5 – RITCHEN Billy – Dallara F311 Mercedes, en 2’38″511, à 14″776

MONTAGNE-2016-TURCKHEIM-Nicolas-SCHATZ-Photo-JB-DENIS-

MONTAGNE 2016- L’ogre de la montagne :  Nicolas SCHATZ -Photo Bruno GAGLIARDI

Course De Chamrousse : 22-08-2016

 

Essais :

« A 1750 m d’altitude, la course de côte de Chamrousse est LA course en Montagne de la saison. La pluie est annoncée pour la journée et bien présente. C’est sous une piste détrempée que nous nous élançons lors de la première manche. Dans ces conditions, il faut s’armer de prudence car la faute est très facilement arrivée. En essayant des réglages pluie qui portent leurs fruits, je termine cette journée en tête devant Sébastien Petit et mon frère Geoffrey. »

Course :

« C’est le brouillard qui nous accueille en ce dimanche matin. Avec une visibilité quasiment nullesur les 2 premiers kilomètres, il est presque impossible de voir les repères de pilotage. Pas simple également de « lire » le bitume pour scinder les zones qui ont gardé l’humidité de la veille. Avec les têtes à queue successifs des concurrents partis devant moi, je suis arrêté à 2 reprises dans mon ascension par drapeau rouge. C’est à mon troisième départ que je peux gravir les 5 kilomètres du mieux que je peux. Pour cinq dixièmes, Sébastien Petit se place en leader. Après quelques retouches sur mon châssis et la mise en place de quatre « bons » pneus, je me présente sur la ligne de départ. J’essaie te tirer le maximum de ma monture sur ce bitume qui cette fois-ci est à 100% sec. En haut du parcours, le chronomètre affiche 2’03″145 soit le nouveau record de la piste. Je reprends alors la tête de la course. Après analyse de ma caméra embarquée et encore un petit ajustement sur mes réglages châssis, je me retrouve en prégrille pour la dernière manche de course. Même si ça ne va pas être simple, je vais essayer de faire mieux. Le feu passe au vert, dans la seconde qui suit je prends mon envol. Les épingles du bas sont avalées sans faute mais il ne faut pas se relâcher sur les 3 derniers kilomètres composés de virages techniques et courbes rapides. Au terme d’une belle manche, je coupe la ligne d’arrivée en 1’02″375 soit le nouveau record du tracé. Sébastien quant à lui améliore mais reste en « 04 » donc je gagne la course! »

Bilan :

« Un grand bravo à toute l’équipe pour le travail fourni, concrétisé par cette magnifique performance. Un grand merci également à tous mes partenaires qui m’entourent et me permettent toutes ces victoires! »

 

MONTAGNE 2016 MONT DORE Dimanche 7 aout- Nicolas SCHATZ file vers sa dixième victoire de la saison

MONTAGNE 2016 – Nicolas SCHATZ file vers sa onzième victoire de la saison

Résultats

1.Nicolas Schatz (Norma M20 FC), en 2’02’’375

2.Sébastien Petit (Norma M20 FC) à 2’’353

3 .Cyrille Frantz (Norma M20 FC) à 6’’033

4.Geoffrey Schatz (F3000 Reynard 95D) à 7’’584

5.Alban Thomas (F3000 Reynard 01KL) à 8’’157

 

MONTAGNE-2016-MONT-DORE-Dimanche-7-aout-Nicolas-SCHATZ-Photo-Autonewsinfo

MONTAGNE-2016-MONT-DORE-Dimanche 7 août-Nicolas SCHATZ-Photo Autonewsinfo

Course Du Mont Dore 2016 : 15-08-2016

 

Essais :

« Deux manches d’essais au programme sous une météo estivale, où l’objectif est de retrouver ses marques dans la Norma CN+. Mais aussi de redécouvrir ce magnifique tracé du Col de la Croix Saint Robert. Avec ses successions de virages du bas en haut de la piste, il faut une connaissance parfaite du terrain si on veut être performant. Pour ma part, j’affectionne cette course et d’entrée de jeu, je prends la tête des débats devant Sébastien Petit et Cyrille Frantz. »

Course :

« Une belle météo est annoncée pour toute la journée. Cependant, je suis persuadé que la première manche sera la meilleure alors je monte mon « bon » set de pneus. Arrivé en prégrille, je suis motivé à bloc pour donner mon maxi. Je me donne à fond dès les premiers mètres, une fois passé le premier gauche « du transfo », je sens que l’adhérence est très bonne. Il faut alors tout donner sans trop en faire car, avec près de cinquante virages, la faute peut arriver très vite. Je coupe la ligne d’arrivée en ayant la sensation d’avoir bien roulé, ce que le chronomètre confirme dans la foulée. Je m’installe en tête avec une confortable avance sur la concurrence. Je signe d’ailleurs une de mes plus belles performances jamais réalisée sur ce tracé. Lors de la deuxième manche, il fait très chaud et le grip est clairement moins bon. D’une manière générale, les performances sont en baisse alors je ne force pas. Enfin lors de la dernière manche, à quelques minutes de prendre le départ, un concurrent est victime d’une anomalie moteur laissant de l’huile sur 200m. Je décide de monter en « vieux » pneus car pour moi il sera impossible d’améliorer dans ces conditions. Je note que mes deux concurrents Sébastien Petit et Cyrille Frantz parviennent malgré tout à grappiller quelques dixièmes lors de cette montée, mais je gagne la course avec une belle avance. »

Bilan :

« Encore une très belle victoire. En début de meeting la voiture était très compliquée à piloter, l’équipe et moi-même avons réussi à être très réactifs dans l’adaptation des réglages pour la rendre plus facile à emmener mais aussi pour tirer le maximum du « peu » de grip qu’offrait le bitume Auvergnat. Bravo à toute mon équipe, merci à tous mes partenaires qui me permettent de réaliser toutes ces performances. Et enfin merci à toutes les personnes qui sont passées au paddock, nous manifester leur marque de sympathie. »

 

Nicolas SCHATZ

Photos : TOP Montagne et Bruno GAGLIARDI

MONTAGNE-2016-MONT-DORE-Dimanche-7-aout-Le-casque-de-Nicolas-SCHATZ-avec-un-bel-hommage-à-LIONEL-REGAL-et-aux-Champions-de-France-précédents-Photo-Autonewsinfo

MONTAGNE-2016-MONT-DORE-  Dimanche 7 août-Le casque de Nicolas SCHATZ avec un bel hommage à LIONEL REGAL et aux Champions de France précédents-Photo : Autonewsinfo

 

 MONTAGNE-2016-MONT-DORE-Dimanche-7-aout-Nicolas-SCHATZ-Lhabitacle-de-sa-NORMA-M20FC-Photo-Autonewsinfo


MONTAGNE-2016-MONT-DORE-Dimanche 7 août-Nicolas SCHATZ: L’habitacle de sa NORMA M20FC- Photo : Autonewsinfo

 

 

Montagne

About Author

gilles