EN ‘VdeV’, LE CHARME DE L’ITALIE POUR PROFITER DE LA RENTRÉE AU MUGELLO, AU NORD DE FLORENCE

VdeV-2016-PAUL-RICARD-La-FERRARI-F488-de-léquipe-VISIOM-de-PAGNY-BOUVET-PERRIER-Photo-Hubert-AUER.

 

 

LOGO VdeV 2016

 

« Je pense que la trêve estivale a été très bénéfique aux pilotes et aux teams qui ont pu en toute quiétude recharger leurs batteries. C’est donc avec un immense plaisir que l’équipe de VdeV Sports leur propose une rentrée dans le cadre enchanteur de la Toscane. Plus que le charme de Florence et de ses environs, dans la continuité des vacances, le circuit du Mugello offre un défi technique apprécié des concurrents. Il s’agit, pour beaucoup, du plus beau tracé du calendrier, et c’est pour cette raison que l’épreuve de GT / Tourisme / LMP3 sera jugée sur une durée exceptionnelle de 6 heures. La saison est par ailleurs loin d’être terminée, mais nous nous projetons déjà sur 2017 et je peux d’ores et déjà annoncer une évolution du règlement concernant les prototypes CN. Les moteurs 1,6 litres turbo seront en effet acceptés, et nous en aurons un premier aperçu au Mugello avec l’engagement d’une Wolf propulsée par le bloc Peugeot. Ce dernier sera opposé l’an prochain au Honda, mais avant cela, à l’issue de tests et de concertations avec les teams, nous ferons le nécessaire pour qu’il y ait une parfaite égalité de performance entre ces moteurs turbos et les atmos. Cela nous promet un intérêt encore plus fort pour cette catégorie qui ne désemplit pas au fil des ans. Du côté des GT / Tourisme / LMP3, on ne change pas une formule qui marche et c’est tout naturellement qu’elles continueront à être les reines du Challenge. En attendant, nous vous invitons en Italie pour vivre une rentrée sous le signe de la bonne humeur. Deux mois se sont écoulés depuis notre dernier meeting, et il tarde à tout le monde d’en découdre à nouveau ! »

Éric Van de Vyver

 VdeV-2016-Eric-VAN-de-VYVER


VdeV-2016-Eric-VAN-de-VYVER

 

6 Heures Endurance GT / Tourisme / LM P3

GT / Tourisme : Le clan des Italiens

VdeV-2016-MOTORLAND-La-FERRARI-F488-de-léquipe-VISIOM

VdeV-2016-MOTORLAND-La-FERRARI-F488-de-léquipe-VISIOM

 

Italie rime avec Ferrari, et pour cela les tifosi seront servis, car deux des fleurons du département compétition caracolent en tête du Challenge. En s’étant imposée à trois reprises, à Barcelone, au Mans et à Motorland, l’écurie Visiom et la toute nouvelle 488 GT3 n°1 confiée aux Champions en titre, le trio Pagny, Perrier, Bouvet, occupent aujourd’hui les devants.

 

 VdeV 2016 - PAUL RICARD - FERRARI F458 AF CORSE de CORDINI - MONTERMINI Photo HUBERT AUER


VdeV 2016 – PAUL RICARD – FERRARI F458 AF CORSE de CORDINI – MONTERMINI Photo HUBERT AUER

 

Mais sur ses terres, AF Corse aura à cœur de faire triompher sa 458 GT3 n°51 aux mains de l’équipage formé de  Cordoni, Zanuttini et Montermini. La lutte pour la troisième marche du podium du Championnat fait l’objet d’une belle opposition entre la Renault R.S.01 AB Sport Auto n°45 de Thybaud, Proust et Maxime Jousse et la Porsche 991 GT3 CupRMS n°56 de Bachelier, Mallegol et Blank, ces derniers par ailleurs leaders du GTV2.

 

VdeV-2016-MOTORLAND-GT-La-pomle-pour-lune-des-RENAULT-RS-01.j

VdeV-2016-MOTORLAND-GT-Les deux-RENAULT-RS-01.

 

Une autre Renault reste en embuscade, la n°11 VdeV -AB Sport Auto de Van de Vyver,  Carugati et Wegelin.  les Suisses d’ANTeam joueront presque à domicile avec leur performante DodgeViper GT3-R,  tandis que l’on notera le retour d’IMSA Performance, deuxième au Mans avec sa Porsche 991 GT3-R, et de la structure belge WRT, avec une Audi R8 LMS Ultra.

Solution F et le duo Charriol – Rayneri (SF V8), enfin, tenteront d’accentuer leur leadership en S1.

 

LM P3 / PFV : Ligier et Ginetta, ça repart !

 VdeV-2016-MOTORLAND-La-LIGIER-JSP2-Du-Team-GRAFF-la-N°888-Photo-Hugues-LAROCHE.


VdeV-2016-MOTORLAND-La-LIGIER-JSP2-Du-Team-GRAFF-la-N°888-Photo-Hugues-LAROCHE.

 

Les deux constructeurs font les beaux jours des deux catégories et se livrent à de superbes duels. Le Graff représente ainsi parfaitement le Français grâce à Éric Trouillet qui, associé à Rossello et Dagoneau sur la Ligier JSP3 n°888, occupe aujourd’hui le fauteuil de leader devant la n°13 Inter Europol Competition de Smiechowski / Hippe, le duo germano-polonais très régulier depuis le début de saison.

 

VdeV 2016 - PAUL RICARD - LIGIER Team SMIECHOWSKI -HIPPE Photo HUBERT AUER.

VdeV 2016 – PAUL RICARD – LIGIER Team SMIECHOWSKI -HIPPE Photo HUBERT AUER.

 

Nous soulignerons toujours la présence de N’Race, By Speed Factory, Be Motorsport et l’arrivée de GPC Motorsport en catégorie LMP3, en collaboration avec le Yvan Muller Racing.

 

VdeV-2016-PAUL-RICARD-LIGIER-de-FONTAINE-DECULTOT-PERROY-Photo-HUBERT-AUER-

VdeV-2016-PAUL-RICARD-LIGIER-de-FONTAINE-DECULTOT-PERROY-Photo-HUBERT-AUER-

 

Dans le clan des PFV, les Ginetta de Simpson Motorsport et CWS Recycling dominent leur sujet, puisqu’ils s’échangent le nombre de victoires, l’avantage revenant cependant à la n°57 devant la n°55 de Robertson / White.

 

VdeV-2016-MOTORLAND-La-GINETTA.

VdeV-2016-MOTORLAND-La-GINETTA.

 

En Italie, ce week-end au Mugello, pas moins de cinq de ces modèles venus d’Outre-Manche sont attendus, dont une G57 sous la bannière Race Performance et une autre avec Nova Race.

 

6 Heures Endurance Proto VdeV : DB Autosport monte en puissance

deV-2016-CIRCUIT-de-MOTORLAND-ARAGON-Victoire-du-Team-DB-AUTODPORT.

deV-2016-CIRCUIT-de-MOTORLAND-ARAGON-Victoire-du-Team-DB-AUTODPORT.

 

Mal récompensée au Paul Ricard à l’issue d’un meeting marqué par une première pole, la troupe de Daniel Bassora a transformé sa nouvelle domination en qualifications en une première victoire à Motorland.

La Norma M20 FC n°22 de Dannielou / Petersen / Delafosse est donc maintenant définitivement prête à partir en chasse de la Norma n°2 TFT des leaders Vilarino / Ferté / Illiano, qui ont terminé sur la deuxième marche en Espagne.

Victorieuse dans le Var, la n°32 CD Sport de Bole Besançon / Maulini / Foubert, troisième, reste pour sa part candidate à la victoire, d’autant qu’on se souvient qu’elle était revenue l’an passé au team de Claude Dégremont et Laurent Cazenave.

Au pied du podium provisoire, la n°6 TFT de Bazaud / Thirion / Caillon domine le classement Prestige, dans lequel ils sont opposés à la Ligier JS 53 Evo 2 IDEC Sport Racing n°15 de F. et N. Da Rocha / Delomier. Ces deux équipages encadrent au général la Norma n°40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Thuner.

Au sein de ce superbe plateau de presque 25 prototypes CN, on notera l’engagement des Italiens d’Avelon Formula, avec une Wolf GB08 T, à moteur turbo, qui prendra la température en vue de la future réglementation 2017, tandis que la Scuderia Bi & Bi évoluera devant son public avec sa Tatuus PY012 conçue… en Italie.

 

Challenge Funyo VdeV : Ce lièvre de Romain Houllier

VdeV-2016-PAUL-RICARD-ROMAIN-HOUILLIER-Photo-HUBERT-AUER.

VdeV-2016-PAUL-RICARD-ROMAIN-HOUILLIER-Photo-HUBERT-AUER.

 

La domination du Breton de HMC Racing est telle que l’on se demande qui parviendra à le déloger de la première marche du podium, qu’il a d’ores et déjà occupé à 10 reprises en 12 courses. Jean Quelet (Prom’Auto Sport), le seul à avoir triomphé en début de saison à Barcelone, avant la série ininterrompue du leader, a semblé marquer le pas à Alcañiz et occupe aujourd’hui la troisième place provisoire derrière le très régulier Arlan Boulain (AGR Bleu Mercure).

 

VdeV 2016 -MONTMELO-FUNYO-Renaud-MALINCONI.

VdeV 2016 -MONTMELO-FUNYO-Renaud-MALINCONI.

 

Dans le vaste clan des F5, Cédric Gardin (SBD) est parvenu à creuser légèrement l’écart sur son rival, l’Albigeois Renaud Malinconi (Team V-USA), tandis que la lutte pour la troisième marche du podium est serrée entre Aurélien Robineau (HMC Racing), Cyril Denis (Wintec) et Patrick Seille (AGR Bleu Mercure).

 

Challenge Monoplace VdeV : Duel Peroni / Heriau au Championnat

VdeV-2016-PAUL-RICARD-GILLES-HERIAU-Photo-Hubert-AUER

VdeV-2016-PAUL-RICARD-GILLES-HERIAU-Photo-Hubert-AUER

 

Si l’Australien Alex Peroni (TS Corse) a mené un début de saison tambour battant, remportant la moitié des victoires (6 sur 12), le  Français Gilles Heriau s’est affirmé au fil des meetings comme son plus sérieux rival.

Le fer de lance de Formula Motorsport, s’est en effet invité sur huit podiums, dont la plus haute marche lors de la précédente escale à Motorland. Cela lui permet de devancer son équipier Erwin Creed, engagé dans une belle bagarre pour le tiercé de tête final avec Alexey Chuklin (MP Motorsport) et Grégoire Saucy (GSK Grand Prix).

Tout ce petit monde devra néanmoins composer comme au Mans avec David Droux, le Champion en titre qui reprend du service chez RC Formula.

Au tableau des Gentlemen, enfin, Pietro Peccenini (TS Corse) tentera de profiter de se produire à domicile pour accroître son leadership face à Christophe Hurni (Sports Promotion), Lebreton (Formula Motorsport), ou Grégory Choukroun (Lamo Racing Car).

 

Stéphane ENOUT

Photos :
Hugues LAROCHE- Maurice CAMUS-Hubert AUER

 

Sport V DE V VdeV Michelin

About Author

gilles