À MEXICO, AU BOUT DU SUSPENSE : UNE BELLE DEUXIÈME PLACE POUR L’ÉQUIPE ALPINE

WEC 2016 MEXICO - Les deux ALPINE A 460 à l'arrivée finissent deuxième et sixième

 

 WEC 2016 MEXICO -ALPINE A460 N°36 - Photo Gérardo ISOARD.


WEC 2016 MEXICO -ALPINE A460 N°36 – Photo Gérardo ISOARD.

 

Avec un public de passionnés  accouru pour assister à une course animée, la première visite du Championnat du Monde d’endurance WEC sur le circuit ‘ Hermanos Rodriguez’ de Mexico City, a été un grand succès populaire et sportif.

En lice pour la victoire tout au long des Six heures, la Signatech-Alpine N°36 de l’équipage composé du Français Nicolas Lapierre, du Monégasque Stéphane Richelmi et de l’Américain Gustavo Menezes, termine finalement deuxième, à moins de deux secondes des vainqueurs!

Il s’en est fallu d’un souffle au terme de ces Six Heures,    pour que les leaders du Championnat ne décrochent leur quatrième succès de la saison et d’affilée : Très exactement … 1.985 !!!

Néanmoins dans l’optique du titre mondial, qui reste le but et l’objectif, cette seconde place a valeur de victoire et ce dans la mesure ou l’ORECA 05 de l’équipe Russe G Drive, son poursuivant immédiat au classement provisoire, ne termine qu’à une bien modeste huitième place après avoir pourtant longtemps lutté et bataillé avec l’Alpine N°36!

 

 WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD


WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Sur la seconde voiture du Team que manage Philippe Sinault, celle du Baxi DC Racing Alpine, la N°35, le trio avec l’ancien double Champion d’Europe d’endurance ELMS, sacré en 2013 et 2014, l’espoir Français  Panciatici qui épaule, encadre et conseille les deux Chinois, David Cheng et Ho Pin Tung, réalise sa meilleure prestation de la saison, en terminant sixième.

Marquant le début de la seconde partie de la saison outre-mer du WEC, ces 6 Heures de Mexico ont tenu toutes leurs promesses. Passionné de sport automobile, le public est venu plutôt nombreux pour découvrir l’élite de l’endurance automobile mondiale.

 

 WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-36-Photo-Gérardo-ISOARD


WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-36-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Vendredi, les qualifications se déroulaient sous un ciel voilé. La Signatech-Alpine N°36 confirmait la montée en puissance constatée au fil des séances d’essais libres, avec le deuxième temps de Menezes et Lapierre, ce malgré une touchette du tricolore!

Panciatici et Cheng qualifiaient quant à eux la Baxi DC Racing Alpine N°35 en neuvième place de la catégorie LMP2.

 

WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-pendant-les-essais-vendredi-2-Septembre-Photo-Gérardo-ISOARD

WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-pendant-les-essais-vendredi-2-Septembre-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Pour le départ de la course, donné samedi 3 Septembre à 13h30 (19h30 en France), les nuages se massaient dans le ciel Mexicain et les météorologues prévoyaient des averses pour la seconde partie de course. Ce que me confirmait sur la grille de départ Jérôme Mondain, le responsable du département compétition de la firme de Clermont Ferrand.

Au volant des Alpine A460, Gustavo Menezes et Nelson Panciatici effectuaient les premiers relais. Restant en dehors des nombreux accrochages émaillant la course, le Californien maintenait la N°36 dans le groupe de tête, tandis que le Parisien effectuait une superbe remontée pour positionner la N°35, jusqu’à la quatrième place!

 

 WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-la-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD


WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-la-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Puis les deux hommes cédaient leurs volants et étaient respectivement remplacés par Stéphane Richelmi et David Cheng. Le Monégasque ne tardait pas à hisser la N°36 en tête de la catégorie LMP2.

Les écarts restaient faibles, mais c’est bien l’Alpine qui passait le cap de la mi-course en leader.

Alors que Ho-Pin Tung avait déjà relayé David Cheng, la pluie se mettait à tomber à 2h20 du drapeau à damiers.

Il était alors 16 h50 à Mexico (23 h50 en France) L’équipe Signatech en profitait pour faire rentrer Stéphane Richelmi, qui cédait le volant à Nicolas Lapierre.

 

 WEC 2016 MEXICO ALPINE A460 N°36 Photo Gérardo ISOARD


WEC 2016 MEXICO ALPINE A460 N°36 Photo Gérardo ISOARD

 

Chaussée de pneus intermédiaires, la N°36 ressortait des stands en deuxième position, à une vingtaine de secondes du leader, tandis que la N°35 occupait la septième place, dans le même tour que le quatrième.

Tandis que la piste séchait, la N°36 passait en troisième position et ce à cause d’un ‘drive through’ reçu après un pitstop.

 

WEC 2016 MEXICO - ORVCE 05 G Drive et ALPINE A460 SIGNATECH - Photo Gérardo ISOARD.j

WEC 2016 MEXICO – ORECA 05 G Drive et ALPINE A460 SIGNATECH, longtemps à la bagarre… – Photo Gérardo ISOARD.

 

Mais soudainement, un coup de théâtre survenait après 5h25 de course, lorsque l’ORECA 05 de l’écurie Russe G-Drive, alors en tête, rencontrait un problème.

Nicolas Lapierre récupérait donc la deuxième place, à une dizaine de secondes de la Ligier JSP2 de l’équipe Mexicaine RGR. La N°43, pilotée par des pilotes rapides et chevronnés, comme le sont, les équipiers du pilote-propriétaire du Team RGR by Morand, Ricardo Gonzalés, d’une part le Brésilien Bruno Senna, et d’autre part, le Portugais Félipe Albuquerque, membre des pilotes Audi Sport !

 

 WEC 2016 MEXICO ALPINE A460, la N°36 Photo Gérardo ISOARD.


WEC 2016 MEXICO ALPINE A460, la N°36 Photo Gérardo ISOARD.

 

Menant la charge  avec l’objectif de gagner ces Six Heures de Mexico, alors qu’une fine pluie faisait son retour, le pilote Alpine réduisait l’écart au fil des tours!

Quelque peu ralenti hélas par le trafic et aussi les drapeaux jaunes, Nicolas ne parvenait toutefois pas à prendre l’avantage et il franchissait la ligne d’arrivée à seulement …1’985 des vainqueurs…

Rageant!

Néanmoins dans sa déception, il avait l’immense satisfaction de récolter de précieux gros points, importants dans l’optique de décrocher le titre mondial, en novembre prochain à Bahreïn!

Malgré un spectaculaire 360° survenu à une dizaine de minutes de la fin, Ho-Pin Tung, égalait le résultat de Silverstone, en emmenant la N°35, une nouvelle fois, en sixième position.

 

WEC 2016 MEXICO Bernard OLLIVIER et Gustavo MENEZES grille de depart devant ALPINE N°36.

WEC 2016 MEXICO Bernard OLLIVIER et Gustavo MENEZES sur la grille de départ devant ALPINE N°36. Photo : Autonewsinfo

 

Présent à Mexico et satisfait de ce nouveau bon résultat, Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine, confiait:

« Certaines deuxièmes places ont la saveur de victoires et c’est le cas pour nous aujourd’hui. Nos pilotes ont fait preuve de hargne, de panache et de talent pour offrir au fantastique public Mexicain – chaud comme les braises le sont – une course à suspense, face à une voiture- la Ligier victorieuse N°43-  portant les couleurs du Mexique qui plus est! Je tiens à féliciter plus particulièrement Nelson Panciatici, auteur d’une superbe remontée au volant de la N°35. En fin de course, la charge de la N°36 n’a pas échappé aux caméras de télévision et nous avons bénéficié d’une exposition médiatique exceptionnelle. Je pense que cette course représente bien les valeurs d’Alpine. Les sourires sont sur tous les visages de l’équipe et nous quittons le Mexique heureux!»

 

 ELMS-2014-PAUL-RICARD-Stand-ALPINE-SIGNATEXH-Nelson-PANCIATICI-avec-Bernard-OLLIVIER-le-Boss-d-ALPINE-et-Philippe-SINAULT.


Stand ALPINE-SIGNATECH-Nelson PANCIATICI avec Bernard OLLIVIER, le Boss d’ALPINE et Philippe SINAULT.

 

Pour ce qui le concerne, Philippe Sinault, le Team principal de Signatech-Alpine, précisait, lui:

« Nous réalisons à nouveau une belle course et je suis d’autant plus satisfait que nous avons débuté le week-end avec un petit déficit de performance sur nos concurrents directs. Notre force a été de ne rien lâcher et de compter sur l’homogénéité de l’équipage de la N°36 pour aller chercher le podium. La seule frustration vient du drive through, reçu pour une infraction mineure mais que nous acceptons. La fin de la course était stressante, car il fallait gérer l’évolution des conditions météo. Nicolas Lapierre est bien remonté et nous avons fait un dernier ‘splash’ très court pour réduire l’écart avec la RGR. Nous terminons à moins de deux secondes mais sans regrets. Sur la N°35, Nelson Panciatici a réalisé des relais fantastiques, pour remonter jusqu’à la quatrième place malgré un trafic dense et de nombreux accrochages. Sa vitesse était équivalente à celle des leaders. David Cheng a également effectué sa meilleure course de l’année, c’est de bon augure pour la suite. Nous avons repris la saison sur une bonne dynamique et impatients d’être à Austin! »

 

PAROLES DE PILOTES

 

ÉQUIPAGE ALPINE N°35

 

 

 WEC 2016 MEXICO - ALPINE N°35 - Photo Gérardo ISOARD.


WEC 2016 MEXICO – ALPINE N°35 – Photo Gérardo ISOARD.

 

Probablement motivé comme jamais, Nelson Panciatici a effectué des relais franchement exceptionnels et bluffant. Il explique:

« Je me suis bien amusé au volant, la voiture fonctionnait parfaitement et je me suis fait plaisir. Il y avait pas mal de bagarres dans le peloton et c’était parfois un peu chaud. La voiture était rapide dans les virages et un peu moins dans les lignes droites, cela ne m’a pas facilité la tâche pour doubler. Mais quand j’ai eu la voie libre, j’ai pu aligner de bonnes séries de tours. C’était globalement un très bon week-end pour nous. »

Le plus vite des deux Chinois David Cheng, enchaînait :

« C’était une course un peu folle, avec une opposition particulièrement performante, de la stratégie, des conditions météo imprévisibles… De notre côté, je crois que nous pouvons être satisfaits. Nelson a fait du super travail au début et j’ai fait de bons relais, avec de la régularité sans commettre d’erreur. Puis Ho-Pin a consolidé le résultat dans des conditions très difficiles. Nous avons fait un nouveau pas dans la bonne direction et nous essaierons de faire encore mieux aux États-Unis. »

Et, Ho-Pin Tung qui, lui, concluait:

« Mon sentiment sur notre résultat est mitigé. D’un côté, je pense que nous n’aurions pas pu faire beaucoup mieux, mais notre classement brut ne reflète pas notre niveau de performance. Les conditions étaient difficiles pour mes relais, d’autant que nous avions un petit déficit de performance à cause de dommages sur le nez de la voiture. J’ai fait un tête-à-queue en slicks sous la pluie, mais cela n’a pas eu de conséquences. J’attends beaucoup de la prochaine course à Austin. »

 

ÉQUIPAGE ALPINE N°36

 

 WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD


WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Gustavo Menezes, expliquait:

« Encore un week-end fantastique pour toute l’équipe! Comme j’avais réalisé le meilleur temps des qualifications, j’avais le redoutable privilège de prendre le départ. Je ne voulais surtout pas risquer de m’accrocher, car cela aurait compromis notre situation idéale au championnat. C’est pour cela que j’ai lâché une position au sixième tour. Ensuite, la course nous a apporté toutes sortes d’émotions, tant elle était compliquée sur le plan de la stratégie. Stéphane et Nicolas ont fait du super travail pour aller chercher ce résultat. C’est vraiment idéal avant ma course à domicile! »

Stéphane Richelmi, ajoutant:

« Nous savions que nous ne pourrions pas remporter toutes les courses ! Nous avions la situation bien en main jusqu’à ce qu’il se mette à pleuvoir. Puis nous avons été contraints d’adapter la stratégie et le drive through nous a coûté un temps précieux. Mais je suis positif car notre niveau de performance a bien progressé tout au long du week-end et cela nous servira lors des prochaines courses. C’est sympa de voir RGR gagner à domicile. Ils se rapprochent un peu au championnat, mais notre avance reste confortable. »

Quant au Capitaine, le plus expérimenté de tous les pilotes du clan Alpine, Nicolas Lapierre, lui il lâchait:

« Nous nous sommes bien battus et cette deuxième place n’est pas un mauvais résultat, même si RGR réduit légèrement l’écart au championnat. Lorsque j’ai pris le volant, j’étais en pneus intermédiaires et j’évoluais au même rythme que mes concurrents. Puis je suis passé aux slicks et j’étais plus rapide que les autres lorsqu’il s’est remis à pleuvoir. Il n’a pas manqué grand-chose pour aller chercher la victoire, mais le trafic ne m’a pas aidé. Je suis optimiste pour les prochains circuits qui nous correspondent bien. »

 

Au classement général provisoire, avec cet excellent résultat, l’équipe Signatech-Alpine conserve naturellement la tête avec une belle avance de 30 points sur son plus proche poursuivant.

L’Alpine du Baxi DC Racing occupant, elle,  désormais la 9éme position avec 22 points.

La prochaine course du Championnat du Monde WEC se déroulera sur les terres de Gustavo Menezes! Dans deux semaines (15-17 septembre), les concurrents poursuivront leur affrontement aux États-Unis, sur le circuit du COTA à Austin au Texas.

 

CLASSEMENT LMP2 DES 6 HEURES DE MEXICO

 WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD


WEC-2016-MEXICO-ALPINE A460-N°36-Photo-Gérardo-ISOARD

 

  1. RGR Sport by Morand (Ligier JSP2 N°43) 210 tours
  2. Signatech-Alpine (Alpine N°36) à 1’’985
  3. Extreme Speed Motorsports (Ligier JSP2 N°31) à 3 tours
  4. Strakka Racing (Gibson 015 S N°42) à 3 tours
  5. Greaves Motorsport (Gibson 015 S N°41) à 3 tours
  6. Baxi DC Racing Alpine (Alpine A460 N°35) à 4 tours
  7. SMP Racing (BR-01 N°27) à 4 tours
  8. G-Drive Racing (ORECA05 N°26) à 5 tours
  9. Extreme Speed Motorsports (Ligier JSDP2 N°30, à 6 tours

 

WEC 2016 MEXICO - Les deux ALPINE A 460 à l'arrivée finissent deuxième et sixième

WEC 2016 MEXICO – Les deux ALPINE A 460 à l’arrivée finissent deuxième et sixième

CLASSEMENT DU TROPHÉE ENDURANCE FIA LMP2

 

  1. Signatech-Alpine : 130 pts
  2. RGR Sport by Morand : 100 pts
  3. Extreme Speed Motorsports N°31 : 74 pts
  4. G-Drive Racing : 71 pts
  5. Strakka Racing : 58 pts
  6. SMP Racing N°37 : 50 pts
  7. SMP Racing N°27 : 32 pts
  8. Extreme Speed Motorsports N°30 : 30 pts
  9. Baxi DC Racing Alpine N°35 : 22 pts
  10. Manor N°44 : 18 pts
WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD-

WEC-2016-MEXICO-ALPINE-A460-N°35-Photo-Gérardo-ISOARD-

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles