VICTOIRE PORSCHE AUX SIX HEURES DE MEXICO EN MONDIAL WEC AVEC WEBBER, HARTLEY, BERNHARD

WEC 2016 MEXICO - Pour les pilotes de la  PORSCHE N° 1 - VIVA MEXICO

 

WEC 2016 MEXICO - L'equipe PORSCHE gagne avec la N°1 de WEBBER-HARTLEY et BERNHARD qui franchit le damier.

WEC 2016 MEXICO – L’equipe PORSCHE gagne avec la N°1 de WEBBER-HARTLEY et BERNHARD qui franchit le damier.

 

Victoire pour l’équipe Porsche ce samedi 3 septembre, à l’issue des Six Heures de Mexico City, cinquième des neuf manches du Championnat du Monde d’Endurance WEC

Mais finalement victoire heureuse pour l’écurie Porsche, car à cinq minutes du damier, Timo Bernhard alors à son volant, s’est loupé à un freinage et sa Porsche ne s’est arrêtée qu’à quelques centimètres du mur, de son capot avant !

Avec, à l’arrivée sur le circuit Hermanos Rodriguez de Mexico, un sacré tiercé, un podium royal, réunissant les trois marques engagées en WEC, Porsche triomphant, en devançant dans l’ordre, Toyota et Audi !

 

 WEC-20216-MEXICO-l-AUDI-R18-N-°7-Photo-Gerardo-ISOARD


WEC-20216-MEXICO-l-AUDI-R18-N-°7-Photo-Gerardo-ISOARD

 

C’est la Porsche 919 Hybrid N°1, celle de l’équipage sacré Champion du Monde en 2015, et composé de l’Australien Mark Webber, du Néo-Zélandais Brendon Hartley et de l’Allemand Timo Bernhard qui triomphe à l’issue des 6 Heures de course et des 230 tours;

L’emportant avec 1’01.442 devant l’Audi N°7 que se partageaient pour cette manche Mexicaine, le duo avec le Suisse Marcel Fässler et l’Allemand André Lotterer, le 3ème homme, leur pote Français Benoît Tréluyer, ayant dû, on le sait, déclarer forfait après les essais vendredi, car pas complètement remis de ses blessures à la colonne vertébrale, suite à sa chute en VTT le 29 juin dernier, chez lui, près de Gordes, dans le Luberon !

 

 WEC 2016 MEXICO - La LIGIER JSP2 de l'équipe RGR by MORAND victorieuse du LMP2 - Photo Gérardo ISOARD.


WEC 2016 MEXICO – La LIGIER JSP2 de l’équipe RGR by MORAND victorieuse du LMP2 – Photo Gérardo ISOARD.

 

La Toyota TS050 N°6, du trio formé, du Français Stéphane Sarrazin, du Britannique Mike Conway et du Japonais Kamui Kobayashi, terminant troisième et dans le même tour à 1’09.709.

Dommage qu’elle se soit vu infliger vers la mi-course un ‘drive though’ pour une touchette avec l’une des Ligier de l’écurie Américaine Tequila Patron Extreme Speed, sinon c’était la deuxième place !

 

WEC 2016 MEXICO Les pilotes de la PORSCHE 919 N°2 se classent quatrièmes mais conservent le commandement du Championna

WEC 2016 MEXICO Les pilotes de la PORSCHE 919 N°2 se classent quatrièmes mais conservent le commandement du Championnat

 

La seconde Porsche, la N°2 des leaders du Championnat, le Français Romain Dumas, l’Allemand Marc Lieb et le Suisse Neel Jani, finit quatrième et dans le même tour, à 1’30.004

Dommage et ce à cause d’un arrêt imprévu du au changement de sabot arrière provoqué par une poussette d’une des deux Alpine qui a glissé sur piste mouillée !

Mais l’équipage conserve néanmoins le commandement du classement provisoire du Championnat WEC après cinq épreuves et alors qu’il reste encore quatre manches (Texas-Chine-Japon et Bahreïn)  avec 118 points, contre 77 à l’équipage Toyota Sarrazin, Conway-Kobayashi.

Concernant la seconde Audi R18 la N°8 de Loïc Duval, Lucas di Grassi et Oliver Jarvis, qui avait particpé à l’animation en tête en début de course , elle connu une succssion d’arrêts provoqués par des soucis de frein. De ce fait, elle termine loin ,trés loin à la 27ème et dernière place.

Quant à la deuxième Toyota TS050 Hybrid de la paire Buemi-Nakajima, elle a abandonné suite à un problème du système hybride.

 

 WEC-2016-MEXICO-REBELLION-N°13-Photo-Gerardo-ISOARD.


WEC-2016-MEXICO-REBELLION-N°13-Photo-Gerardo-ISOARD.

 

Cinquième place pour la Rebellion R-One-AER, la N°13, des Suisses Mathéo Tuscher et Alexandre Imperatori associés à l’Autrichien Dominik Kraihamer.

 

 WEC 2016 MEXICO - L'equipe PORSCHE fete sa victoire.


WEC 2016 MEXICO – L’équipe PORSCHE fête sa victoire.

 

Après la cérémonie du podium, l’équipage  victorieux nous racontait sa vision de ces 6 Heures de Mexico :

« Timo Bernhard :

« Le sport automobile ne pouvait pas être mieux! J’étais le troisième dans la voiture et j’ai couvert un bon écart sur l’Audi 8. Au cours de mon deuxième relais dans le dernier tiers de la course, les vingt dernières minutes en particulier se sont avérés être très difficiles. Dans le secteur trois, comme il a était soudainement plus humide que les tours avant,  j’ai fait une petite erreur. Heureusement, je ne touche rien et j’ai pu rejoindre la piste et continuer. C’est exceptionnel comment l’équipe prépare la 919 Hybrid pour ces conditions particulières, sur une nouvelle piste et en l’altitude. »

Brendon Hartley, enchaîne :

« Quelle course, je suis très heureux de cette nouvelle  victoire en course. Vous pouvez voir que les Audi ont du mal à nous devancer. J’étais assez malchanceux avec le trafic, et ainsi Di Grassi a alors pu faire un écart de dix secondes. Mais alors que j’étais remonté dans l’auto, il y a eu avec Lotterer, une bonne bataille. Plus tard, j’ai pris la tête. La pénalité du stop-and-go me fit retomber à la troisième place pendant un certain temps, mais la voiture était parfaite et les deux garçons (Mark et Timo) ont fait de fantastiques relais. »

Justement le Captain Mark Webber, expliquait, lui, en conclusion :

« Une autre victoire pour Porsche et l’équipage numéro 1. Lors de mon relais dans le premier tiers de la course, j’ai eu une grande bataille avec Lucas Di Grassi, et il me traquer pendant presque tout mon roulage. Le fait important de la journée était de bien gérer le trafic et de trouver par conséquent un bon rythme. Aussi la piste était assez variable. Non seulement quand il a plu, mais également plus tôt. Le Soleil n’était pas ce que nous voulions aujourd’hui. Nous avions mis en place la voiture d’une manière que la piste deviendrait plus humide et fraîche. Aussi les décisions difficiles sur le choix des pneus ont bien fonctionné pour nous, l’équipe une fois de plus a fait un excellent travail.»

Quant à Andreas Seidl, le Team Principal, lui il nous confiait :

« Quelle course ! Tous les trois teams ont été une nouvelle fois sur le podium ensemble. Nous avons réussi à augmenter notre avance au championnat, ce qui signifie une nouvelle étape sur le chemin de notre mission de défendre les deux titres de Champion du Monde. Félicitations à toute l’équipe pour ce week-end et la course difficile. Aujourd’hui, il était difficile d’obtenir toutes les bonnes décisions. Pour la numéro 1 , ils ont parfaitement fonctionné et ils méritaient de gagner la course. Pour l’équipage numéro 2, notre stratégie n’a pas fonctionné dans ces conditions climatiques changeantes. En plus de cela, nous avons eu un incident quand une voiture LMP2 a touché l’arrière de notre voiture (l’une des Alpine). Ensuite, nous nous sommes concentrés sur la récolte des points pour le championnat. Également sur ce type de circuit spécial avec cette longue ligne droite, l’altitude, nous avons prouvé que notre voiture peut gagner partout. Cela nous rend confiant pour les manches restantes du Championnat. »

 

WEC 20216 MEXICO - La LIGIER JSP2 du RGR by MORAND victorieuse le samedi 3 septembre - Photo Gerardo ISOARD

WEC 20216 MEXICO – La LIGIER JSP2 du RGR by MORAND victorieuse le samedi 3 septembre – Photo Gerardo ISOARD

 

En LMP2, la victoire revient à la Ligier JSP2 des locaux, l’équipe Mexicaine RGR by Morand, la N°43 de  Ricardo Gonzales, le Mexicain, Bruno Senna le Brésilien et Filipe Albuquerque le Portugais.

Comment rêver plus beau succès pour cette jeune équipe Mexicaine créée cette année et qui débute en Mondial WEC, avec le soutien logistique du Suisse Benoit Morand, lequel a fait ses gammes en Championnat d’Europe ELMS ces dernières saisons.

 

 WEC 2016 MEXICO - La LIGIER JSP2 de l'équipe RGR by MORAND victorieuse du LMP2 - Photo Gérardo ISOARD.


WEC 2016 MEXICO – La LIGIER JSP2 de l’équipe RGR by MORAND victorieuse du LMP2 – Photo Gérardo ISOARD.

 

Gagner pour la 1ère fois et le faire ici à Mexico devant son public, ses supporters, ses sponsors, même en rêve, Ricardo Gonzalés reconnaissait ne pas l’avoir imaginé…

Il fallait voir l’immense émotion de toute l’équipe avant que ses trois pilotes, ne grimpent sur la plus haute marche de ce podium mondial.

Avec le soutien de deux pilotes rapides, expérimentés chevronnés et talentueux à souhait, d’une part, le Brésilien Bruno Senna, neveu de l’inoubliable Champion que fut autrefois Ayrton Senna,et d’autre part, le Portugais Felipe Albuquerque, membre de la prestigieuse Team Audi, Ricardo, remporte ce samedi 3 septembre 2016, assurément la plus belle, la plus magique de ses victoires en Sport Automobile International !

 

 WEC-2016-MEXICO-Les-deux-ALPINE-A-460-à-larrivée-finissent-deuxième-et-sixième


WEC-2016-MEXICO-Les-deux-ALPINE-A-460-à-larrivée-finissent-deuxième-et-sixième

 

Et, il le fait en l’emportant devant les leaders du classement provisoire du Championnat du monde LMP2, l’équipage de l’une des Alpine A460, la N°36, du trio Nicolas Lapierre le Français, Stéphane Richelmi le Monégasque et Gustavo Menezes l’Américain, seconde à…1.985 !

 

 WEC-20216-MEXICO-lALPINE-A460-le-samedi-3-septembre-Photo-Gerardo-ISOARD-


WEC-20216-MEXICO-l’ALPINE A460 – samedi-3-septembre-Photo-Gerardo-ISOARD-

 

Lesquels se consoleront de ne pas avoir triomphé pour la 4éme fois d’affilée, en creusant encore un peu plus l’écart au Championnat du Monde, l’Alpine A460 Signatech 36, empochant encore de gros points, face à son plus dangereux adversaire, le G Drive, dont l’ORECA 05 longtemps à la lutte en tête de course, ne finit finalement que huitième ce samedi à Mexico !

Quant à la seconde Alpine A460, celle de Nelson Panciatici qui épaule le tandem Chinois, David Cheng et Ho Pin Tung, elle se classe au sixième rang.

Au classement du Championnat, LMP2, le trio Lapierre, Richelmi, Menezes, totalise 130 points, et devance Albuquerque, Senna, Gonzalez, les ‘ héros’ du jour qui en comptent eux, 97. Suivent les pilotes Ligier du Team Patron Extreme Speed,  Derani, Dalziel, Cumming avec 74 points.

 

WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-US-PATRON-EXTREME-SPEED-N°31-de-DERANI-DALZIEL-et-CUMMING

WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-US-PATRON-EXTREME-SPEED-N°31-de-DERANI-DALZIEL-et-CUMMING

 

Le podium de cette catégorie LMP2, étant complété par une autre Ligier JSP2, l’une des deux du Team US, Tequila Patron Extreme Speed, la N°31 du Brésilien Luis Felipe Derani,  de l’Anglais Ryan Dalziel et du Canadien Christopher Cumming, 3ème à trois tours.

 

WEC 2016 MEXICO ASTON MARTIN N°97 Photo Gerardo ISOARD.

WEC 2016 MEXICO – L’ASTON MARTIN N°97 remporte le LMGTE PRO -Photo Gerardo ISOARD.

 

En LMGTE PRo, victoire pour l’Aston Martin N°97 du tandem Darren Turner et Richie Stanaway, devant l’une des Ferrari F488 de la Scuderia AF Corse, la N°51 de Gianmaria Bruni et James Calado.

 

WEC 2016 - MEXICO La FERRARI N°51 AF Corse de BRUNI et CALADO.j

WEC 2016 – MEXICO La FERRARI N°51 AF Corse de BRUNI et CALADO.j

 WEC 2016 MEXICO - L'ASTON MAZRTIN N°95 Photo Gérardo ISOARD


WEC 2016 MEXICO – L’ASTON MAZRTIN N°95 Photo Gérardo ISOARD

 

3ème place pour la seconde Aston Martin, la N°95 des Danois  Nicki Thiim et Marco Sorensen. Laquelle précéde l’autre Ferrari F488 AF Corse, laN°71 de Davide Rigon et Sam Bird.

Plus loin, on pointe en cinquième position, la première des deux Ford GT, la N°67 de Britanniques Marino Franchitti, Andy Priaulx et Harry Ticknell

 

 WEC-2016-MEXICO-Victoire-en-LMGTE-AM-de-la-PORSCHE-911-RSR-du-Team-ABOU-DHABI-PROTON-de-Khaled-Al-Qubaisi-Patrick-Long-David-Heinemeier-Hansson.


WEC-2016-MEXICO-Victoire-en-LMGTE-AM de la PORSCHE-911-RSR du Team-ABOU-DHABI-PROTON de Khaled-Al Qubaisi-Patrick Long-David Heinemeier-Hansson.

 

 

Enfin, en LMGTE AM, Victoire Porsche avec l’une des 911 RSR, la 1ère place revenant à la N°88  de l’équipe Abou Dhabi Proton devant la Ferrari F458 AF Corse N°83 des Français Manu Collard et François Perrodo, épaulés par le Portugais Rui Aguas.

 

WEC-2016-MEXICO-La-FERRARI-F458-AF-Corse-de-COLLARD-PERRODO-AGUAS-termine-troisième-des-LMGTE-AM-Photo-Gérardo-ISOARD

WEC-2016-MEXICO-La-FERRARI F458 AF-Corse de COLLARD-PERRODO-AGUAS, termine deuxième des LMGTE-AM-Photo-Gérardo-ISOARD

 

Le podium étant complété par la 911 RSR N°78 du Team de Hong Kong KCMG que se partageaient les Allemands Chritian Reid et Wolf Henzler associés au Suisse Joel Camathias.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Jiri KRENEK – Gérardo ISOARD

 

ADE13133.jpg

La joie des vainqueurs juste après l’arrivée de ces 6 Heures de MEXICO 2016

CLASSEMENT DES 6 HEURES DE MEXICO

 

1 – Bernhard/Webber/Hartley (Porsche 919) Porsche AG, 230 tours en 6 Heures

2 – Fassler/Lotterer (Audi R18) Audi Sport Jorest, à 1’01”442

3 – Sarrazin/Conway/Kobayashi (Toyota TS050)  Toyota TMG Gazoo, à  1’09”709

4 – Dumas/Jani/Lieb (Porsche 919) Porsche AG, à 1’30”004

5 – Tuscher/Kraihamer/Imperatori (Rebellion R-One/AER) Rebellion, à 12 tours

6 – Gonzalez/Albuquerque/Senna (Ligier JS P2/Nissan)  RGR by Morand, à 20 tours -1er LMP2

7 – Menezes/Lapierre/Richelmi (Alpine A460/Nissan) Signatech, à 20 tours -2éme LMP2

8 – Dalziel/Derani/Cumming (Ligier JS P2/Nissan) Tequila Patron ESM, à 23 tours

9 – Leventis/Williamson/Kane (Gibson 015S/Nissan)  Strakka, à 23 tours

10 – Gonzalez/Junqueira/Diaz  (Ligier JS P2/Nissan) Greaves, à 23 tours

11 – Cheng/Tung/Panciatici (Alpine A460/Nissan) Baxi DC Alpine, à 24 tours

12 – Minassian/Mediani (BR01/Nissan)  SMP Racing, à 24 tours

13 – Rusinov/Rast/Brundle (Oreca 05/Nissan) G-Drive, à 25 tours

14 – Sharp/Brown/Van Overbeek (Ligier JS P2/Nissan) – ESM – 26 giri

15 – Stanaway/Turner (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 28 tours -1er LMGTE PRO

16 – Bruni/Calado (Ferrari 488 GTE) AF Corse, à 28 tours

17 – Thiim/Sørensen (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 28 tours

18 – Rigon/Bird (Ferrari 488) AF Corse, à 29 tours

19 – Franchitti/Priaulx/Tincknell (Ford GT) Ford Ganassi, à 29 tours

20 – Lietz/Christensen (Porsche 911 (2016) Dempsey Proton, à 29 tours

21 – Trummer/Webb/Kaffer (CLM P1-01/AER)  ByKolles, à 31 tours

22 – Al Qubaisi/Heinemeier Hansson/Long (Porsche 911) Abou Dhabi Proton, à 33 tours -1er LMGTE AM

23 – Perrodo/Collard/Aguas (Ferrari 458)  AF Corse, à 34 tours

24 – Ried/Henzler/Camathias (Porsche 911) KCMG, à 34 tours

25 – Wainwright/Carroll/Barker (Porsche 911) Gulf UK Racing, à 34 tours

26 – Mucke/Pla (Ford GT) Ford Ganassi, à 49 tours

27 – Di Grassi/Duval/Jarvis (Audi R18) Audi  Sport Joest, à 63 tours

28 – Dalla Lana/Lamy/Lauda (Aston Martin Vantage)  Aston Martin, à 38 tours

29 – Yamagishi/Ragues/Taylor (Corvette C7R) Larbre Compétition ,à  46 tours

30 – Rao/Bradley/Guerra (Oreca 05/Nissan) Manor, à 51 tours

31 – Buemi/Nakajima (Toyota TS050)  TMG Toyota Gazoo, à 168 tours

32 – Petrov/Ladygin/Shaitar (BR01/Nissan) SMP Racing, à 201 tours

 

 WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-919-N°2-de-DUMAS-JANI-et-LIEB-


WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-919-N°2-de-DUMAS-JANI-et-LIEB

 

CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DU CHAMPIONNAT

 

  1. Lieb-Jani-Dumas : 118 points -2. Conway-Sarrazin-Kobayashi : 77 pts – 3. Jarvis-Di Grassi-Duval : 74.5 pts – 4. Lotterer-Fassler : 69 pts – 5. Webber-Hartley-Bernhard : 53.

 

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles