TURCKHEIM TROIS ÉPIS : UNE PLÉIADE DE CHAMPIONS EN BOUQUET FINAL

MONTAGNE 2016 TURKHEIM 3 EPIS

 

 

 

C’est à la 60ème édition de la doyenne de ses 12 épreuves qu’échoit l’honneur de clôturer en beauté le 50ème championnat de France de la montagne. Aux portes de Colmar et au cœur de l’Europe, la magnifique montée de 5950 mètres vers les Trois Epis a toujours attiré les meilleurs pilotes et les plus belles voitures des pays voisins.

Longtemps après sa sortie du championnat d’Europe de la montagne, la course de Turckheim reste un must pour nombre de concurrents belges, suisses ou allemands.

Elle sert d’ailleurs aussi de cadre cette année au championnat du Luxembourg et au championnat d’Europe des voitures historiques de compétition, qui lui apportent près de 40 % de ses 200 partants.

Des concurrents étrangers qui se sont mis en avant lors des deux montées d’essais courues samedi en prélude à la course avec en vedette le Luxembourgeois David Hauser, auteur avec sa monoplace Dallara GP2 du second chrono entre les prototypes Norma BMW 4 Litres de Nicolas Schatz et de Sébastien Petit, respectivement champion et vice-champion de France. Espoir du championnat de France 2011, le champion du Luxembourg ne figure que dans le classement de son propre championnat car sa voiture n’est pas reconnue par la fédération française, ce qui ne l’a pas empêchée de voler le spectacle.

 

Un top 10 très européen

 

D’autres étrangers sont entrés plus officiellement dans l’élite du championnat de France, à commencer par le Suisse Philippe Guélat, 7ème sur la Lola T 94/50 F3000 qui a mené Nicolas Schatz à ses premiers titres mais sera bannie en France dès 2017.

La Belgique était aussi à l’honneur avec l’Ardennais Georges Hubert, 9ème sur sa Norma BM 3 Litres (ex-Castellana) derrière le Français David Meillon mais devant ses deux compatriotes Corentin Starck et Emmanuel Gonay, qui se battent au millième en tête de la très compétitive classe 2 Litres, l’un sur la Norma Honda du Team Frantz Compétition, l’autre sur une Ligier JS 53 dernière version.

Les Français Emmanuel Arbant et Jérôme Martin vont devoir se cracher dans les gants pour aller les chercher. N’oublions pas la championne de France Martine Hubert qui a pris une belle option sur la coupe des dames devant Cécile Cante avec son 17ème temps sur sa Norma BMW 3 Litres.

La catégorie production reste une affaire entre Alsaciens avec un duel pour le titre entre Nicolas Werver, le quintuple champion et son challenger Philippe Schmitter, dont la Lamborghini Gallardo pointe à une grosse seconde de la Porsche du leader des essais.

Les étrangers animent la course avec quelques beaux monstres, classés à part pour des raisons franco-françaises, comme la Porsche Cup du Belge Yannick Bodson, la capricieuse Mazda à moteur rotatif du Suisse Yann Heche ou l’improbable Opel Kadett silhouette de l’Allemand Alexander Hin qui cache un prototype construit en son temps par l’Autrichien Walter Pedrazza.

La course se dispute ce dimanche en trois montées dont le meilleur temps sera retenu. Le temps reste orageux mais la pluie ne devrait survenir qu’en fin de journée.

 

Jean Paul CALMUS

Photos : TOP MONTAGNE

Championnat de France de la Montagne

About Author

gilles