AUDI, AVEC DUVAL ET DI GRASSI, DÉCROCHE LA POLE EN WEC, À MEXICO CITY

WEC 2016 MEXICO  AUDI R18 N°8

 

WEC-2016-MEXICO-Les-heureux-polemen-Les-pilotes-de-lAUDI-R18-N°8-DUVAL-DI-GRASSI-et-JARVIS

WEC-2016-MEXICO-Les-heureux-polemen-Les-pilotes-de-lAUDI-R18-N°8-DUVAL-DI-GRASSI-et-JARVIS

 

C’est finalement une Audi R18 qui s’élancera depuis la pole ce samedi au départ des 6 Heures de Mexico, pour la cinquième manche du Championnat du monde d’endurance WEC 2016.

Et c’est la paire composée du Français Loïc Duval et du Brésilien Lucas di Grassi qui a décroché cette pole, au volant de l’Audi R18 N°8 et ce pour la toute 1ére fois cette année!

 

WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-919-N°2-de-DUMAS-JANI-et-LIEB

WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-919-N°2 de DUMAS-JANI et LIEB

 

Avec une moyenne pour les deux pilotes de 1’25.069, ce duo devance le tandem Marc Lieb-Neel Jani, le plus rapide des deux équipages Porsche, second avec leur  919 Hybrid N°2 qu’ils partagent avec le Français Romain Dumas, en 1’25.111, à 0.042

Suivent dans l’ordre, la seconde Audi la N°7 du Suisse Marcel Fässler et de l’Allemand André Lotterer et la deuxième Porsche, la N°1 des Champions du monde en titre, le trio formé de Mark Webber, Brandon Hartley et Timo Bernhard, et respectivement crédités de 1’25.350, à 0.281 et de 1’25.400, à 0.331.

 

WEC-20216-MEXICO-La-TOYOTA-TS050-N°5.

WEC-20216-MEXICO-La-TOYOTA-TS050-N°5.

 

Les deux Toyota TS050, devant se contenter d’observer le match entre les bolides Allemands, la meilleure d’entre elles, la N°5, cinquième temps, pointant à 0.891, avec un chrono moyen de 1’25.960.

Quant à la seconde voiture Japonaise, la TS50 N°6, elle, accuse 2.265 de retard par rapport à l’Audi en pole !!!

Chez les  LMP1 ‘privé’, l’unique Rebellion R-One AER en 1’29.909, précède la CLM P1/01 du ByKolles, seconde en 1’31.674.

 

 WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-RGR-by-MORAND

WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-RGR-by-MORAND

 

Dans la catégorie des LMP2, la pole revient à la Ligier JS P2 des ‘ locaux ‘ l’équipe Mexicaine RGR Sport by Morand. Bruno Senna et Ricardo Gonzalez, signant la pole en 1’35.485, avec 0.334 d’avance sur la plus rapide des deux Alpine A460, celle de Signatech-Alpine, la N°36 créditée de 1’35. 819, des leaders du Championnat, Nicolas Lapierre le Français et Gustavo Menezes, l’Américain, s’en étant partagé le volant lors de ces qualifs. Seule petit bémol la sortie de piste sans gravité en fin de séance…

 

Suivent, la Gibson 015S du Strakka Racing, troisième  en 1’36.037, laquelle devance elle aussi, les deux ORECA 05 du G Drive et de Manor, pourtant les plus rapides lors des essais libres et seulement 4éme et 5éme des qualifications,en 1’36.063 et 1’ 36.594

Ensuite, on pointe l’autre Gibson 015 S du Greaves Motorsport, la N°41, elle-même suivie des DEUX BR-01 du SMP et de la seconde Alpine, la N°35

 

 WEC-2016-MEXICO-LASTON-MARTIN-V8-Vantage-


WEC-2016-MEXICO-LASTON-MARTIN-V8-Vantage-

 

Surprenante contre-performance chez les GTE équipées d’un moteur turbocompressé en altitude car ni les Ferrari, ni les Ford GT, ne parviennent à s’imposer et à devancer les Aston Martin avec leurs moteurs atmos, ici à Mexico !

Les spécialistes évoquent un problème de BOP (Balance of Performance) pour expliquer cette anomalie flagrante…

Franchement de quoi se poser des questions car ce sont bien à nouveau et comme lors des sessions libres , les Aston Martin V8 Vantage qui brillent, occupant la totalité de la première ligne, la pole revenant aux Danois Nicki Thiim et Marco Sorensen avec la Vantage N°95, en 1’40.458, devant la voiture-sœur, la N°97, créditée de 1’40.600  et que se partagent le Britannique Darren Turner et le Néo-Zélandais Richie Stanaway lesquels concèdent 0.165

 

 WEC-2016-MEXICO-La-FERRARI-N°51-AF-Corse-de-BRUNI-et-CALADO


WEC-2016-MEXICO-La-FERRARI-N°51-AF-Corse-de-BRUNI-et-CALADO

 

Suivent en deuxième ligne, la Ferrari 488 AF Corse N°51 de Gianmaria Bruni et James Calado en 1’41.034 à 0.576 et la 1ére Porsche, la 911 RSR du Dempsey Proton, la N° 77 de Richard Lietz et Michael Christensen, quatrièmes en 1’41.322, à 0.864

 

 WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-911-RSR-N°77-du-DEMPSEY-PROTON-de-LIETZ-et-CHRISTENSEN.


WEC-2016-MEXICO-La-PORSCHE-911-RSR-N°77-du-DEMPSEY-PROTON-de-LIETZ-et-CHRISTENSEN.

 

Ensuite, on retrouve la seconde Ferrari, la N° 71 de Davide Rigon et Sam Bird qui précède les deux Ford GT, la N°66 d’Olivier Pla et Stephan Mücke, devant la N°67 de Marino Franchitti, Harry Tincknell et Andy Priaulx, ce dernier victime ‘une touchette!

 

 WEC-2016-MEXICO-La-FORD-GT-N°66-de-PLA-et-MUCKE


WEC-2016-MEXICO-La-FORD-GT-N°66-de-PLA-et-MUCKE

 

Enfin chez les LMGTE/AM, pole encore pour une Aston, la N°98 du trio Paul Dalla Lana, Mattias Lauda et Pedro Lamy en 1’42.437 devant les trois Porsche 911 RSR, les N°88, 86 et 78.

 

 

Suivent la Chevrolet Corvette Larbre Compétition avec notamment Pierre Ragues et Ricky Taylor, et la Ferrari AF Corse, la N°83 des Français Collard, Perrodo et du Portugais Rui Aguas.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Jiri KRENEK –  Gérardo ISOARD

 WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-US-PATRON-EXTREME-SPEED-N°31-de-DERANI-DALZIEL-et-CUMMING.


WEC-2016-MEXICO-La-LIGIER-JSP2-du-Team-US-PATRON-EXTREME-SPEED-N°31-de-DERANI-DALZIEL-et-CUMMING.

 WEC-20216-MEXICO-La-PORSCHE-du-Team-KCMG-de-Christian-RIED-Wolf-HENZLER-et-Joel-CAMATHIAS-


WEC-20216-MEXICO-La-PORSCHE-du-Team-KCMG-de-Christian-RIED-Wolf-HENZLER-et-Joel-CAMATHIAS-

 WEC 2016 MEXICO - La GIBSON 015 S du Team GREAVES de Bruno JUNQUEIRA.


WEC 2016 MEXICO – La GIBSON 015 S du Team GREAVES de Bruno JUNQUEIRA.

Sport

About Author

gilles