VAN BEVEREN VICTORIEUX DES COURSES DE SSV TRÈS DISPUTÉES AU MONDIAL DE PONT DE VAUX

SSV 2016  PONT DE VAUX - De sacrées facultés d'adaptation pour VAN BEVEREN -Photo Gilles VITRY

 

 

 

 SSV-2016-PONT-DE-VAUX-TALENTUEUX-VAN-BEVEREN-futur-vainqueur-Photo-Gilles-VITRY


SSV-2016-PONT-DE-VAUX-TALENTUEUX-VAN-BEVEREN-futur-vainqueur-Photo-Gilles-VITRY

 

Première cours et première victoire sur Yamaha pour Van Beveren en SSV au Mondial du Quad de Pont de Vaux!

Depuis l’an dernier, les organisateurs du Mondial de Pont de Vaux – la famille Maingret –  ont eu la bonne idée d’intégrer à leur épreuve du Mondial de Quad, une course de SSV, qui a rencontré d’emblée un beau succès d’estime.

 

Polaris contre Yamaha

 SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Stéphane-CHAMBON-bien-placé-Photo-Gilles-VITRY


SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Stéphane-CHAMBON-bien-placé-Photo-Gilles-VITRY

 

Cette année et pour la seconde édition, c’est un affrontement frontal qui nous a été proposé et offert entre Polaris et ses deux pilotes officiels, les Belges Guyette et son beau-frère Cuvelier, face à une armada de Yamaha YXZ 1000, placée sous la direction du Team Dragon, avec une pléiade de beau monde comme Stéphane Chambon, Adrien Van Beveren, ou Jérémie Warnia, entre autres.

Pour Polaris l’avantage consistait à une expérience engrangée la saison passée et une maîtrise quasi totale des questions de suspensions, d’amortissement lors des sauts par exemple.

 

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Guyette-sur-Polaris-vainqueur-en-2015-en-action-lors-de-la-première-SSV-2016.

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Guyette-sur-Polaris-vainqueur-en-2015-en-action-lors-de-la-première-SSV-2016.

 

Yamaha comptant sur la puissance de sa machine, la boîte séquentielle et l’expérience de ses pilotes acquise lors de nombreuses participations, dans des disciplines variées.

Sur un circuit très bien tracé, avec une piste large et des virages techniques rythmant une progression somme toute assez rapide, les pilotes s’en sont donc donné à cœur joie, quoique les manches de 45 minutes se soient révélées particulièrement éprouvantes avec la chaleur écrasante qui plombait le circuit.

Le fait d’avoir à courir cinq manches imposait aux concurrents une certaine sagesse que l’on aperçue dès la troisième manche, où les calculettes commençaient à entrer en jeu en vue du classement final.

Si Chambon s’était fait sortir en première manche, laissant la victoire à Warnia, en seconde manche un autre pilote Yam, remportait la course, alors que Sébastien Guyette redonnait l’avantage à Polaris en troisième manche.

 

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-CUVELIER-fait-parler-lexpérience-Photo-Gilles-VITRY

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-CUVELIER-fait-parler-lexpérience-Photo-Gilles-VITRY

 

Warnia qui avait envisagé de disputer simultanément les courses de SSV et les courses du Mondial de Quad, ne se présentait pas au départ de la troisième, préférant finalement s’économiser pour se consacrer totalement au Mondial Quad!

D’ailleurs, cela arrangeait bien les affaires de la grande équipe Dragon qui s’empressait de cannibaliser son SSV pour traiter un problème sur d’autres engins.

Ces très belles courses, particulièrement disputées et spectaculaires n’ont hélas malheureusement pas  recueilli un gros succès avec très peu public, celui-çi étant peu nombreux et ce en raison de l’éloignement du circuit SSV, régi par une réglementation auto non compatible avec celle de la Fédération de moto et donc de la piste du Mondial Quad!

 

SSV 2016 PONT DE VAUX - Sans cesse à l'attaque Photo Gilles VITRY

SSV 2016 PONT DE VAUX – Sans cesse à l’attaque – Photo : Gilles VITRY

 

Franchement dommage…

Thierry Viardot, le grand spécialiste technique de tout ce qui roule, sur de la terre, il a fait ses gammes sur les Paris-Dakar, développant encore récemment les 2008 DKR Peugeot, et présent aux côtés des Champions de chez Yamaha, nous confiait en quelques mots, sa vision de l’évolution du SSV.

« Je regarde cette course avec attention. Le SSV ne serait-t-il pas le futur du Quad. Le SSV peut être un futur pour toutes les catégories, auto, moto, pour les quadeurs aussi. Pour tout le monde, le SSV constitue un bon compromis pour toutes les catégories de compétiteurs et j’y crois fortement. »

Thierry Viardot nous précisait encore « surveiller cette discipline par intérêt et pensant qu’il faut être dès le début sur l’affaire!»

Il participera d’ailleurs dans quinze jours avec J. Warnia aux 24 heures de Paris sur un Yamaha.

 

Des manches disputées

MONDIAL-DE-QUADS-DE-PONT-DE-VAUX-2016-les-SSV-toujours-spectaculaires.j

SSV à PONT DE VAUX 27 AOÛT 2016-Les SSV, toujours spectaculaires.

 

Les explications entre les potentiels vainqueurs ne mollirent aucunement au fil des manches, si bien que l’on arriva à l’orée de la cinquième et ultime course avec trois Polaris aux trousses du Yamaha d’un intraitable Adrien Van Beveren.

Le spectacle fut grandiose, tant l’adresse et le sens de l’attaque des leaders ont su régaler les vrais passionnés, n’ayant pas voulu rater une telle occasion.

Il était alors évident que Yamaha allait tout faire pour assurer la victoire finale. Effectivement, Adrien Van Beveren après un feu d’artifice tiré lors des premiers tours, se calait ensuite sagement dans le peloton à une troisième place, assurant de fait une victoire finale.

Axel Dutrie le patron du Team Dragon perché sur le muret présentait une ardoise informative. Adrien appliquait les consignes à la lettre pour remporter cette seconde édition de la course de SSV à Pont de Vaux.

 

Un vainqueur serein et heureux

 SSV 2016 PONT DE VAUX - Une équipe HEUREUSE, celle du 421 de VAN BEVEREN -Photo Gilles VITRY


SSV 2016 PONT DE VAUX – Une équipe HEUREUSE, celle du 421 de VAN BEVEREN -Photo Gilles VITRY

 

Polaris n’avait plus les moyens de répliquer pour empêcher le sacre de celui qui, une fois la ligne d’arrivée franchie, confessait « s’être bien amusé.»

Autre information à peine croyable mais totalement vérifiée, Adrien Van Beveren n’avait jusqu’alors piloté un SSV que durant un simple petit quart d’heure avant de s’aligner au départ de l’épreuve!

 

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-1ére-course-1ére-victoire-pour-le-talentueux-VAN-BEVEREN-Photo-Gilles-VITRY.

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-1ére-course-1ére-victoire-pour-le-talentueux-VAN-BEVEREN-Photo-Gilles-VITRY.

 

A l’arrivée Adrien confiait:

« Je suis particulièrement heureux de cette victoire dans une discipline nouvelle pour moi, obtenue avec Dragon, mon partenaire habituel des courses sur sable. C’est une fierté pour moi d’avoir cette équipe de ma région autour de moi et avec ce partenaire avec lequel j’ai remporté mes trois Enduropale au Touquet et finit sixième au Dakar, alors gagner ici encore sur Yamaha me comble de joie. Ma première course sur quatre roues et une première victoire…c’est forcément génial! Avec les Polaris, il ne fallait rien lâcher, ils en voulaient, eux aussi. Je remercie forcément toute cette équipe, qui méritait la victoire dix fois plus que moi, ils ont bossé comme des fous et aveceux, je me suis bien amusé. »

Chez Polaris, on ne faisait pas trop grise mine car, la réplique donnée aux Yam était de toute beauté.

Toutefois, la grande classe et l’énorme faculté d’adaptation d’Adrien Van Beveren, associées aux performances de haut niveau du nouveau Yamaha , grâce notamment à la boîte de vitesse séquentielle, ont permis encore de hausser le ton et à Yam de sortir vainqueur.

 

Alain MONNOT

Photos : Gilles VITRY et Alain MONNOT

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Au-panneautage-la-victoire-semblait-assurée-Photo-Gilles-VITRY.jpg

SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Au panneautage, au dernier tour, la victoire semblait assurée! Photo-Gilles-VITRY.

LE CLASSEMENT FINAL

 

1.(N°421) Adrien Van Beveren (Yamaha) 1 victoire de manche : 107 points

2.(N° 17) Axel Alletru (Polaris) 1 victoire de manche : 103 points

3.(N°1) Sébastien Guyette (Polaris) 2 victoires de manche : 94 points

4.(N°2) Pascal Mercier (Polaris) : 71 points

5.(N°6) Emmanuel Ebrille (Yamaha) : 61 points

 

 SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Curiosité-pour-GUYETTE-le-vainqueur-de-lédition-2015-Photo-Gilles-VITRY


SSV-2016-PONT-DE-VAUX-Curiosité-pour-GUYETTE-le-vainqueur-de-lédition-2015-Photo-Gilles-VITRY

 

Sport

About Author

gilles