MOTO MONDIALE : TROIS TITRES FRANÇAIS, QUEL BEAU DIMANCHE !

a a a a a dim assen

LIVIA LANCELOT

 

Et bien entendu le premier titre de ce dimanche… est un samedi!

Le président de la FFM, Jacques Bolle, dit fort bien que la France est un pays de tout-terrain, et même de motocross, pourtant ce week end, s’il y a eu effectivement un titre mondial décroché pour la France, c’est sur le bitume que les deux autres sont décernés.

D’abord le Motocross, ce qui est normal, cela concerne une (fort bien faite) jeune fille, Livia Lancelot (« Ladies First » et à autonewsinfo on est gentlemen), qui a décroché le titre mondial avant la dernière manche du dernier GP à Assen.

Fait notoire, Assen est une piste de sable de m… et Livia a réussi à battre une hollandaise sur son propre terrain, Nancy Nan der Veen.

Un grand bravo à Livia, tellement mérité d’ailleurs, car elle est d’un courage absolu, elle bosse comme une dingue, le physique, le mental, l’entraînement sur tous les terrains difficiles, et elle a un talent fou.

Deuxième et troisième titre pour la France en Allemagne, à Oschersleben, en finale du mondial d’endurance EWC, où le team SERT Suzuki remporte son quinzième titre mondial, sous la très glorieuse houlette de son boss Dominique Méliand.

 

QUINZIEME TITRE POUR DOMINIQUE MÉLIAND ET LE SERT

QUINZIEME TITRE POUR DOMINIQUE MÉLIAND ET LE SERT

 

Sur la même ligne d’arrivée, trente secondes plus tôt, est passée la Yamaha de GMT 94, qui gagne l’épreuve, et dont un des pilotes, Lucas Mahias, est champion du monde à titre individuel.

 

LUCAS MAHIAS

LUCAS MAHIAS

Pour un pilote qui était à pieds au début de l’année, pas mal…

 

LUCAS MAHIAS

LUCAS MAHIAS

 

Yamaha qui est d’ailleurs champion du monde des constructeurs, grâce à deux victoires du team français.

Ce qui est incroyable d’ailleurs, c’est qu’alors qu’ils luttaient tous deux à couteaux tirés l’un contre l’autre pour le titre mondial, les teams français GMT 94 et Suzuki SERT ont chassé ensemble le team Yart, autrichien, qui, jusqu’à 1heure et demi de la fin de course, était vainqueur de la course et champion du monde, le moteur (d’usine d’ailleurs) a lâché.

Comme quoi les ennemis de mes ennemis peuvent être mes ennemis…  (Copyright autonewsinfo…)

Bravo à tous, on a passé un week end de folie, bravo et merci à l’Equipe 21 qui a permis de suivre les deux événements en direct et gratoche.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Teams 

 

 

About Author

jeanlouis