EWC, ENDURANCE MONDIALE, FINALE 2016 À OSCHERSLEBEN CE SAMEDI.

 

Départ sameci 14 heures, arrivée 22 heures, qualifs la veille et l’avant-veille, cette épreuve allemande est très importante pour le championnat 2016 d’endurance, qui ne compte que quatre manches, le prochain championnat 2016/2017 démarrant au Bol d’OR dans un peu plus de deux semaines.

Et les scores sont tellement serrés que, même s’il ya un leader, le team privé April de Marc Mothré et Hervé Moineau que nous avons présenté à leur retour de Suzuka, il n’y a vraiment pas de favori.

 

LE TEAM PRIVÉ APRIL EST EN TËTE AVANT LA FINALE

LE TEAM PRIVÉ APRIL EST EN TËTE AVANT LA FINALE

 

Voici la liste des dix premiers de ce championnat

  1. April Moto Motors Events, Suzuki GSX-R1000, 68 Points
  2. SRC Kawasaki, Kawasaki ZX-10R, 60
  3. Yamaha YART Yamaha YZF-R1, 60
  4. Suzuki SERT, Suzuki GSX-R1000, 59
  5. F.C.C. TSR Honda, Honda CBR1000RR, 56
  6. GMT94 Yamaha, Yamaha YZF-R1, 52
  7. Honda Endurance, Honda CBR1000RR, 51
  8. Team R2CL, Suzuki GSX-R1000, 45
  9. Yamaha Factory Racing, Yamaha YZF-R1 35
  10. Voelpker NRT48 by Schubert-Motors, BMW 35

 

Le barème des points en endurance sur une course de huit heures est le suivant :

 

Position 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
Points 35 29 25 21 18 16 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

 

On voit donc que tout est vraiment ouvert.

Dominique Méliand, que nous avons joint au téléphone, nous parle de l’avenir.

 

DOMINIQUE MÉLIAND

DOMINIQUE MÉLIAND

 

Sur ce championnat il a 9 points de retard sur le leader, si le SERT gagne, mais ce n’est qu’un seul cas d’espèce, il suffit que le team April soit troisième pour que Dominique et son team décrochent leur quinzième titre mondial…

Sauf que c’est aussi le cas d’autres teams importants qui sont devant lui…

En fait, pour Dominique, la seule chose à faire et de gagner, pour le reste il ne maîtrise pas le destin ! Gagner en endurance est toujours extrêmement simple sur deux bases : rouler  vite et ne jamais faire d’autres arrêts que ceux prévus pour les ravitos.

En particulier sur une course de huit heures, où le moindre pépin, chute, casse, devient un drame parce que selon la très belle chanson de Barbara « Le temps perdu ne se rattrape plus »

Cette épreuve sera visible mais payante sur Eurosport, et la très bonne idée est que l’on peut aussi la voir sur l’Equipe 21, c’est gratuit, et c’est superbement fait.

 

LE DUO DE L'EQUIPE 21

LE DUO DE L’EQUIPE 21

 

Eric Celis et Christian Lavieille prendront l’antenne samedi à 13h55, il y aura une interruption vers 18h50 et l’on reprendra à 20 heures jusqu’à l’arrivée.

Bien entendu, avec résumé de ce qui s’est passé pendant l’interruption.

On vous donnera vendredi le résultat des qualifs, qui n’a d’importance que pour les sponsors, les fans et les pilotes, ce qui n’est déjà pas si mal, mais sportivement la pole n’est pas un avantage.

Il y aura des tas de pilotes à doubler chaque tour, pour respecter le tableau de marche il ne faut pas rester derrière un concurrent plus lent ne serait-ce qu’une seconde…

Et tout le monde met le paquet, le YART par exemple, a fait appel à Bradley Smith pour les aider à décrocher ce titre mondial 2016.

 

BRADLEY SMITH SUR LA MOTO DU YART

BRADLEY SMITH SUR LA MOTO DU YART

 

C’est un team Yamaha autrichien et l’on sait qu’en 2017, Brad roulera autrichien, sur une KTM, se faire bien voir dans ce pays n’est pas une mauvaise opération…

Et puis, quinze jours après, tout le monde se retrouve au Bol d’Or pour débuter un nouveau championnat.

Ce qui bizarre.

Vous avez bizarre ?

Il faut bien comprendre.

Bizarre OK.

Bazar pas question

L’AVENIR ?

 

On sait qu’Eurosport, via sa filiale Eurosports  Event  est devenu le promoteur de l’endurance, que c’est évidemment une formidable idée pour la notoriété de la discipline car les épreuves seront diffusées en direct, c’est formidable pour les teams et en particulier leurs recherches de sponsors, attirés par la TV comme Liberty Valence l’était par les diligences…

Problème, Eurosport veut allonger le championnat à six courses, la finale se faisant lors de l’épreuve de Suzuka, ce qui va donc coûter bonbon aux teams, dont la plupart ne savent pas comment ils vont boucler leurs budgets.

 

 

D’autant plus que l’une des six épreuves, en juin, n’a pas encore de circuit déterminé…

Voici le calendrier provisoire 2016/2017

17/18 septembre – Bol d’Or (24 h) / Paul Ricard – France
18 mars – 12 Horas de Portimão / Portugal*
22/23 avril – 24 Heures Motos / Le Mans – France*
20 mai – 8 Hours of Oschersleben / Allemagne
24 juin – 8 Hours race / Europe TBA
30 juillet – Suzuka 8 Hours / Japon
Date soumise à ajustement fin novembre 2016

 

Autrement dit, les Teams sont sans visibilité sportive et donc financière.

Chez Yamaha, GMT 94 a été assuré qu’il serait suivi, financièrement, par l’usine, en fonction du nombre de courses au programme.

Mais Dominique Méliand, du SERT, nous confie qu’il gère actuellement le mondial avec un budget très serré de 650 000 euro et qu’il ne pourra rouler les six épreuves du prochain championnat que si Suzuki le suit.

Idem pour les teams privés, même ceux qui roulent fort.

En principe, Eurosport devait aider les équipes privées grâce aux reventes de droits à d’autres chaînes et les teams officiels grâce aux investissements publicitaires des constructeurs.

 

GMT 94, GROS ANIMATEUR DU MONDIAL D'ENDURANCE

GMT 94, GROS ANIMATEUR DU MONDIAL D’ENDURANCE

 

Mais pour l’instant, il y a peu de monde au portillon, il va falloir qu’Eurosport investisse massivement et au début à perte, sinon le bel arrangement va se retrouver sans beaucoup de monde, il ya par exemple seulement 35 engagés à Ochersleben pour la finale de samedi.

Dominique me dit en fait dans cette nouvelle distribution des rôles, « chacun doit rester dans ses clous ».

Le gros regret est évidemment la démission de la FIM.

 

 

BOL DOR 2015

LE SERT SUZUKI ,MULTIPLE CHAMPION DU MONDE

 

Ce qui a une influence directe sur Suzuka, la finale du championnat 2016/2017,  course qui prend d’ailleurs un rôle colossal dans ce nouveau schéma de championnat, au point que les points pourraient y être doublés, que les motos d’usine y font florès, au point finalement que faute d’arbitre, les règles  ne sont plus les mêmes pour tout le monde, Dominique me dira que les teams permanents du mondial « y servent de bouche trou ».

Aider les teams à boucler leurs budgets, remettre des vraies règles à l’ordre du jour, ce serait alors une vraie nouvelle ère pour l’endurance.

En attendant, samedi c’est VROOOOM, que du bonheur!

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos EWC et teams

 

 

 

 

 

Moto Moto - Endurance Sport

About Author

jeanlouis