MOTOGP 2016 À BRNO : MC PHEE, FOLGER, CRUTCHLOW MAÎTRES DE LA PLUIE. BAZ QUATRE ! ZARCO DÉCEVANT

 

16 degrés dans l’air, 17 sur la piste et il pleut des cordes. Voilà comment commence ce superbe GP, avec, malgré la pluie, un nombre considérable de spectateurs, assis dans l’herbe, là où les places sont les moins chères. Ils sont 82 000, ce n’est pas le record de Brno mais sous la pluie, même les angliches ne feront pas mieux !

Le matin, au warm up des Moto3, le pilote écossais Mc Phee, qui pilote une Peugeot au gros parfum de Mahindra, a fait le meilleur temps.

Durant le tour de chauffe, un mot idiot, il fait 17 degrés sur la piste,  on voit dans les bulles … que l’on ne voit rien si l’on n’est pas en tête.

 

MOTO3 : MC PHEE LE CELTE, BINDER CHAT NOIR

MC PHEE L'ÉCOSSAIS, UNE,PREMIERE!

MC PHEE L’ÉCOSSAIS, UNE, PREMIERE!

 

Au départ, méli-mélo effroyable, Brad Binder, qui a tout gagné les deux jours précédents, laisse faire, il joue le titre, il aura dix neuf tours pour réagir.

Il agit bien avant d’ailleurs, prenant la tête dans les premiers tours, augmentant de façon considérable son avance sur le reste du monde, très belle opération en vue aussi au général puisque Navarro, son challenger au titre, est dix…

Et puis, le destin est cruel.

Alors que des tas de pilotes nous ont fait des figures de style très peu classiques et se sont quand même retrouvés en selle, dès sa première erreur, Binder va au tas.

Il perdra finalement peu de points au général, Navarro termine dix, mais la ytrès belle histoire du week end s’est finie en eau de boudin !

Alors ?

Alors, John Mc Phee, au guidon de la Peugeot, va entrer dans l’histoire avec sa première victoire.

Il porte fièrement les couleurs de l’Ecosse sur le casque, sous une pluie battante, sa victoire très celtique est un très grand moment.

En ce qui concerne les Français, Jules Danilo est douze, ce n’est pas le Pérou mais pas un désastre non plus, vu les conditions, quant à Fabio Quartararo, il faudra vite oublier sa 21ème place, c’est à pleurer.

 

Résultats Moto3 Brno 2016

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/Moto3/RAC/Classification.pdf?v1_98e12dc2

Classement général Moto3 2016 après Brno

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/Moto3/RAC/worldstanding.pdf?v1_ab2fb706

 

MOTO2 : ZARCO INEXISTANT, FOLGER BRILLANTISSIME

FOLGER ET SA MAÏTRISE MONSTRE

FOLGER ET SA MAÎTRISE MONSTRE

 

En Moto2, on imaginait une jolie course de Zarco, en général excellent sur piste mouillée, mais dès le warm up du matin, il est clair que Johann n’est pas dans un bon jour.

Ce qui se confirme, il est en pole, il part en tête, pas plus de cent mètres, il est tout de suite repris par Jonas Folger, son futur coéquipier chez Tech3 en 2017, et c’est le début d’une longue errance, à un moment il sera même seize, hors des points !

Une horreur.

D’autant plus que Rins, son challenger au titre, est devant avec Folger !

Cette course désastreuse sera un peu amortie par les chutes devant lui, et aussi par la victoire de Folger, qui répondra coup pour coup aux attaques de Rins sans jamais faiblir, cet Allemand là a des nerfs d’acier !

Il a bien roulé aussi la veille sur le sec, le casting d’Hervé Poncharal, boss de Tech3  pour 2017 est donc excellent.

Bref, Rins est deux, Folger lui prend cinq points qui l’auraient vraiment rapproché de Zarco, qui termine onze.

Johann a encore 19 points d’avance au général, ce n’est pas mal, même s’il a perdu gros sur ce GP tchèque, ce qui est sûr c’est a bouffé son joker, droit à l’erreur terminé et il reste sept GP, comme quoi la lutte finale n’est pas encore gagnée…

 

Résultats Moto2 Brno 2016

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/Moto2/RAC/Classification.pdf?v1_2f878230

Classement général Moto2 2016 après Brno

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/Moto2/RAC/worldstanding.pdf?v1_ab47c7fe

 

MOTOGP : CRUTCHLOW, ROSSI, MARQUEZ, BAZ EN EXTASE…

L’ANGLETERRE ATTENDAIT CETTE VICTOIRE DEPUIS 35 ANS!

 

En MotoGP, il a cessé de pleuvoir, la piste va sécher, sur la grille de départ, c’est la grande folie des changements de pneus. On est évidemment en pluie, il reste la grande question, durs ou softs ?

On cavale partout, Vinales va changer de pneu avant quatre fois sur la grille, les mecs de Michelin, thermomètre à la main, cavalent aussi, il y en a un par stand, énorme tension, Ducati opte pour les softs, Yamaha dur à l’arrière et à l’avant, grand bazar sur la grille…

Au départ, Marquez masse tout le monde à l’intérieur, on sent qu’il en veut.

Mais il est vite attaqué par une meute de Ducati, Dovizioso, Iannone, puis plus tard Barbera qui le passeront, on aura un trio rouge en tête !

Les Yamaha sont en déroute, Rossi douze, Lorenzo treize, clairement le choix de pneus n’est pas le bon.

Marquez est sage, il joue le titre pas le match, étonnant changement chez un garçon qui la veille a été formidablement flamboyant en prenant la pole !

 

ROSSI ET MARQUEZ,LES DEUX BOSS DU CLASSEMENT GÉNÉRAL

ROSSI ET MARQUEZ,LES DEUX BOSS DU CLASSEMENT GÉNÉRAL

 

Il attend et regarde ce qui se passe devant.

Dovizioso est en carafe, un de moins.

Mais c’est derrière que ça se passe.

Lorenzo est une fois de plus à l’agonie, il passera deux fois par les stands pour changer de pneus, Rossi a bouffé du lion, il commence une sorte de remontée du siècle…

Mais le grand mec de la mi-course, c’est Crutchlow.

 

SUBLIME CRUTCHLOW!

SUBLIME CRUTCHLOW!

 

Parti douze, c’est quand il passe Rossi qu’il se sent des ailes, et il passe les pilotes devant un par un, parfois deux par deux, se retrouve deux derrière Iannone qu’il met un bout de temps à passer, il est leader, il sera le premier vainqueur anglais en cylindrée 500/MotoGP depuis 35 ans, son prédécesseur est Barry Sheene.

Derrière lui, ça bouge aussi.

Rossi est dans une forme éblouissante, il sent que ses pneus vont aller au bout, il passe tout le monde et se retrouve deux, il a la forme pour gagner mais Crutchlow est en extase, six secondes devant, intouchable…

Marquez cogne trois tours avant la fin, il a été six, puis cinq, puis etc…, il se retrouve trois, il n’y a plus de Ducati devant, il est podium, comme Lorenzo fait gouffre total il lui reprend un paquet de points, il en laisse un peu à Rossi qui est quand même devant Lorenzo au général, si Crutchlow est le héros, Marquez est le big boss de la journée.

 

MAGNIFIQUE LORIS BAZ

MAGNIFIQUE LORIS BAZ

 

Et Ducati alors ?

Le meilleur sera finalement… le Français Loris Baz, qui avait déjà signé un joli temps au warm up et qui finit quatrième derrière Marquez!

Formidablement joué et tellement mérité, Loris termine devant son coéquipier Barbera, les Factory Ducati sont derrière

Prochain GP à Silverstone, le quatre septembre, Crutchlow va y arriver comme Nelson après Trafalgar, en triomphe !

 

Résultats Moto2 Brno 2016

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/MotoGP/RAC/Classification.pdf?v1_bbf1d073

Classement général Moto2 2016 après Brno

http://resources.motogp.com/files/results/2016/CZE/MotoGP/RAC/worldstanding.pdf?v1_fbd8d8b9

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

 

 

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis