BOB NEYRET, SON ÉPOPÉE EN BD : LA ‘PAIRE D’AS POUR UNE DS’ EST UNE VRAIE ÉMOTION !

a a a a a bon ouv

 

«Paire d’as pour une DS», tel est le titre de cette BD qui DOIT absolument faire partie de vos collections. Car cet ouvrage c’est tout simplement… Collector !

 

 Bob NEYRET avec Françoise CONCONI et Gilles GAIGNAULT

Bob NEYRET avec Françoise CONCONI et Gilles GAIGNAULT

 

J’ai fait très tardivement la connaissance de Bob Neyret, qui est pourtant le premier à avoir déclenché chez moi un réflexe de frénésie sur la compète.

Je l’ai connu au ‘Maroc Classic’, à l’époque bénie de son créateur Jean François Rageys, où il roulait sur sa réplique de DS de la grande époque, qu’il prépare et vend aux amateurs accros de cette très belle histoire.

 

NEYRET AU MAROC CLASSIC

NEYRET AU MAROC CLASSIC

 

Dans les années cinquante, j’avais vu dans l’Équipe une toute petite photo noir et blanc de la DS de Neyret et Terramorsi, alias «Tera», de nuit, dans la neige épaisse, avec cette légende, «De nuit, la DS de Neyret et Terramorsi va aussi vite que de jour»

Et je ne comprenais pas comment c’était possible, ce qui est la base de l’addiction à la compète qui ne m’a plus lâchée depuis…

Bob était dentiste, son ami Terramorsi aussi, ils ont commencé à faire du Rallye ensemble avec un peu de sous (ils sont dentistes !) mais pas des tonnes (ils sont jeunes) et ils ont très vite été repérés par le patron de la compète chez Citroën René Cotton également grenoblois, l’épopée formidable commence, avec, c’est un joli contraste, un paquet de victoires au Maroc mais aussi sur la neige !

Bob répète dans la BD qui lui est consacrée que cette DS était une glisseuse magnifique.

Pilote sublime et homme d’affaire avisé, Bob Neyret construit une usine de dentifrice, Aseptogyl à la Mure, près de Grenoble et pour faire connaître le produit, il finance le team du même nom, avec des autos roses pilotées et copilotées par de jeunes femmes en général mignonnes mais surtout allant très vite !

 

EFFET GARANTI !

Dans ce monde macho du Rallye, c’est sûr que l’effet était garanti !

Bon, la BD.

Elle est publiée par la Revue «Ḗchappement Classic», très beau canard soi dit en passant, qui… s’autofélicite souvent mais c’est de bonne guerre !

 

 

Cette BD, c’est du nanan, les auteurs ont eu la bonne idée d’écrire une scénario où c’est Bob qui raconte sa carrière à une jeune stagiaire…  devinez pour quelle revue bosse la stagiaire en question ?

Les dessins sont agrémentés de pages de garde photos, avec légendes de Bob Neyret, cette collec là à elle seule vaut l’achat, on se rend compte qu’à l’époque, le rallye se courait avec des spéciales incroyablement longues,  on faisait aussi des Liège-Sofia-Liège et carrément des Londres-Sydney ou des Londres-Mexico, ces équipages étaient vraiment des dieux et c’est un bonheur que l’un d’entre eux ait accepté de raconter sa vie de cete façon.

L’idée de base est magnifique, inratable pour les accros que nous sommes, pas très chère,  12,90 euros.

Elle est en vente en kiosque et si ce n’est plus disponible, j’imagine que ce doit être possible en contactant directement la Revue Ḗchappement Classic.

Bravo confrères, bravo Bob, homme délicieux quand il raconte sa vie ou sa journée, à la fois pilote phénoménal et homme de «douceur de vivre» c’es rarissime mais ça existe !

Rappel de la carrière de Bob Neyret par l’éditeur :

 

BOB NEYRET ET SA PREPARATION PARIS-PEKIN

BOB NEYRET ET SA PRḖPARATION PARIS-PḖKIN

 

« Robert Neyret, dit Bob Neyret, est né le 28 février 1934 à Grenoble, courant de 1960 à 1972, essentiellement chez Citroën, mais également sur Ferrari GTO (1966), Mustang (1967), Alpine A110 (1971 à 1976), et Peugeot 504 (1971). Il remporte l’épreuve deux fois le Rallye du Maroc plus 5 podiums, dont un en IMC (2e) et deux autres en WRC (2e, puis 3e), et termina 6 fois dans les 5 premiers entre 1969 et 1975. En Championnat du Monde des Rallyes il disputa 5 courses entre 1973 et 1975, obtenant deux podiums grâce au rallye marocain (1973, puis 1975). Plus tard, son team Aseptogyl formé exclusivement d’équipages féminins avec au départ Claudine Trautmann, Françoise Conconi, Marie Odile Desvignes entre autres sur des Alpine A110 de couleur… rose. Son Team Esso Aseptogyl participa également aux ’24 Heures du Mans’ en 1977 et 1978, toujours avec des pilotes féminines françaises de renom (Marianne Hoepfner, Christine Dacremont). En 1989, sa fille Pascale Neyret remporta la Coupe des Dames Promotion du rallye Monte-Carlo, finissant 22ème au Classement Général, avec Carole Cerboneschi pour copilote sur Lancia Delta Intégrale. »

Voilà, entrez dans l’univers phénoménal de ce personnage phénoménal et faites comme moi, vous dévorez une première fois, puis vous lisez, puis vous tombez en extase…

 

 PARIS-PEKIN-2015-la-DS-de-BOB-NEYRET.


PARIS-PÉKIN-2015- Bob NEYRET avec Jean Pierre AUJOULET et Jean Claude LAMORLETTE

 

Un mot encore comme nous le soufle notre ‘bible’ alias Gilou, Gilles Gaignault, pour préciser qu’à l’été 2015, Bob Neyret s’est relancé dans une folle aventure avec deux DS, reliant Paris à… Pékin !

Avec des potes, tels que Jean Pierre Aujoulet, Jean Claude Lamorlette et la toujours partante pour ce type d’expéditions, la toujours aussi séduisante Françoise Conconi !

 

 

Jean louis BERNARDELLI

Photos :
Ḗditeur
Archives AutoNewsInfo  

Contact :
http://www.echappementclassic.fr/

 

PARIS-PEKIN-2016-LES-DS

PARIS-PḖKIN-2015 -LES DS du Team de Bob NEYRET avant le départ

 

Livres Personnalités

About Author

jeanlouis