UN PLATEAU ROYAL AVEC LOEB, SALONEN ET LES 205 TURBO 16 AU ‘VOSGES RALLYE FESTIVAL’

VOSGES RALLY HISTORIC 2016 PLAQUE RALU

 

 

 

VOSGES RALLY HISTORIC 2016 Affiche

 

 

Waouh…

Le spectacle promis par Jacky Jung au printemps dernier, lors de l’annonce de la création du 1er Vosges Rallye Festival, sera bien réel !

Car cette toute première édition du Vosges Rallye Festival sera bien le rendez-vous des Champions du Monde de Rallye.

Après l’enfant du pays, l’Alsacien ‘régional de l’étape’ Sébastien LOEB, c’est maintenant au tour du Finlandais Timo Salonen d’annoncer sa présence et sa participation au Vosges Rallye Festival.

Vainqueur de cinq épreuves mondiales en 1985 (Portugal, Acropole en Grèce, Nouvelle Zélande, Argentine et Finlande)

Timo Salonen décrocha en fin de saison, cette année-là, le titre de Champion du Monde des Pilotes, en même temps que l’équipe Peugeot, raflait, elle, celui celui des constructeurs avec la  fabuleuse et inoubliable 205 Turbo 16.

 

 VOSGES-RALLY-HISTORIC-2016-LA-205-Turbo-16-de-Timo-SALONEN-ici-a-lEIFEL-Rally-sera-bien-présente


VOSGES-RALLY-HISTORIC-2016-LA-205-Turbo-16-de-Timo-SALONEN, ici à l’EIFEL-Rally-sera-bien-présente

 

Figure emblématique de la période Groupe B, le pilote Finlandais, associé à Seppo Harjanne, remporta la première de ces cinq victoires lors du Rallye du Portugal au volant du châssis C12 et ce en survolant la concurrence, reléguant son second, l’Italien Miki BIASION, au volant de la pourtant très performante Lancia 037, à… presque 5 minutes !

Plus de trente et un ans après ce Rallye du Portugal, Salonen va retrouver la C12, à l’occasion du Vosges Rallye Festival, grâce à Jean-Christian Duby et sa structure D.V.H.C.

Lors de cette épreuve, Jean-Claude Vaucard, sera le trait d’union entre Timo Salonen et Sébastien Leob.

Pilote amateur dans les années 70, il a préparé lui-même ses montures, toujours avec succès. À une Simca 1000 Proto succédera une Talbot Sunbeam Lotus, avec laquelle, il décrochera le titre de Champion de France des Rallyes 2ème division en 1981.

Mais ce sont ses talents d’ingénieur qui pousseront par la suite, le patron de Peugeot Talbot Sports de l’époque, un certain Jean Todt, à le recruter au moment de constituer l’équipe en charge de concevoir la Peugeot 205 Turbo 16.

 

PEUGEOT-205-TURBO-16

INOUBLIABLE PEUGEOT 205-TURBO 16 !

 

Une auto qui s’avérera d’emblée performante et qui permettra à l’équipe du Lion, de remporter deux titres mondiaux des pilotes et également aussi deux titres de Champion du Monde des Constructeurs.

Si sa carrière fut brève en raison de l’interdiction des Groupe B, à la fin de la saison 1986, et ce en raison de l’accident mortel, survenu lors du Tour de Corse, le 2 mai de cette année 1986, à l’un des équipages des Lancia, le Finlandais Henri Toivonen et son équipier Italien Sergio Cresto, morts brulés vifs, au nord de Corte à Castirla, d’où l’interdiction des bolides Groupe B, prononcée par le Président de la FIA, le Français Jean-Marie Balestre, la 205 T16 marquera à tout jamais le sport automobile.

 

DAKAR-1987-PEUGEOT-205-Ari-VATANEN-et-Bernard-GIROUX

DAKAR 1987- Victorieuse la PEUGEOT 205 d’Ari VATANEN et Bernard-GIROUX

 

S’ensuivit ensuite, la 205 Grand Raid qui offrit un nouveau terrain de jeu à la lionne, puis à sa fille aînée la 405.

Toutes deux victorieuses de plusieurs Paris-Dakar, les vrais ceux disputés sur les pistes d’Afrique !

Quatre en tout, deux pour la 205 avec Ari Vatanen et Juha Kankkunen en 1987 et 1988 et deux aussi pour la 405, avec Ari Vatenen au volant en 1989 et 1990.

Passé chez le cousin Citroën, l’aventure s’est poursuivie  les années suivantes, avec la ZX Rallye Raid.

Laquelle descendante des 205 et 405 T 16, décrochera à son tour, elle aussi également quatre succès, encore un avec Ari Vatanen et trois pour le Français Pierre Lartigue, respectivement en 1991, 1994, 1995 et 1996.

Et lorsque la décision fut prise de renouer avec les rallyes traditionnels, c’est encore Jean-Claude Vaucard, qui sous la houlette de Guy Fréquelin le nouveau patron qui avait succédé à Jean Todt, enrôlé par la Scuderia FERRARI, se pencha sur la planche à dessin, pour enfanter, d’abord la Xsara Kit-Car, puis ensuite la Xsara WRC et enfin la C4 WRC avec le succès que l’on connaît.

Avec un certain Sébastien Loeb, neuf fois sacré Champion du Monde WRC !

Toujours passionné, Vaucard continue encore à faire bénéficier de son expertise des Constructeurs, mais aussi de simples pilotes amateurs.

Présent lui aussi, il retrouvera à l’occasion du Vosges-Rallye-Festival, le volant d’une Talbot Sunbeam Lotus. Et pas n’importe laquelle, puisque grâce à Michel Civade, il se glissera derrière le volant de la NVC 777W, avec laquelle le regretté Henri Toivenen, termina second du Rallye San Remo 1981.

En fin de saison, Talbot, qui engageait cette année-là une deuxième Sunbeam Lotus, pour la paire formée de Fréquelein-Todt, remporta le titre de Champion du Monde Constructeurs.

Pilotes et voitures confondues, ce ne sont donc pas moins de quatre Champions du Monde qui s’élanceront d’Épinal le 25 août !

Sur que cette nouvelle épreuve attirera tout au long du parcours d’Épinal à La Bresse et dans les plus prestigieux des cols Vosgiens, la grande foule, attirée à l’idée de revoir ces fabuleuses Groupe B, dont naturellement les 205 Turbo 16, grandes vedettes de cette 1ére édition

L’occasion aussi peut-être… unique, d’admirer Sébastien Loeb, le ‘magicien’ des Rallyes, piloter une PEUGEOT 205 T 16…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : KLEIN- CAMEL

 

VOSGES RALLY FESTIVAL

About Author

gilles