LE NÉO-ZÉLANDAIS CHRIS AMON EST DÉCÉDÉ À L’ÂGE DE 73 ANS

F1-GP-ITALIE-1971-CHRIS-AMON-au-volant-de-la-MATRA-V12

 

 CHRIS AMON chez MATRA en 1972


CHRIS AMON chez MATRA en 1972

 

Une bien triste nouvelle ce mercredi matin 3 août 2016, en provenance des Antipodes,
de la lointaine Nouvelle-Zélande:

L’ancien brillant pilote automobile Néo-Zélandais Chris Amon est mort, décédé à l’hôpital
de Rotorua des suites d’un cancer, à l’âge de 73 ans, étant né le 20 juillet 1943, à Bulls.

 

24-HEURES-DU-MANS-1966-Arrivée-de-la-FORD-GT-40-N°1-de-Ken-MILES-et-Deny-HULME-ET-N°2-de-McLAREN-et-Chris-AMON-8-Metres-les-séparent.

24-HEURES du MANS-1966-Arrivée de la FORD GT 40 N°1-de Ken MILES et Deny HULME et N°2 de McLAREN et Chris-AMON … 8 Mètres, les séparent!

 

De sa longue carrière en F1 et en endurance, on retiendra essentiellement, sa victoire le dimanche 19 juin 1966, aux « 24 Heures du Mans », avec son compatriote, le regretté Bruce McLaren, tout 1er succès en Sarthe de Ford, avec l’inoubliable GT 40.

Chris, de son vrai nom, Christopher Arthur Amon, dit Chris Amon, a disputé quatorze saisons de Formule 1, entre ses grands débuts en 1963, jusqu’à son ultime campagne en GP, en 1976.

Le tout premier, le 9 juin 1963, lors du GP de Belgique à Spa-Francorchamps et l’ultime le 96 ème, le 1er août 1976, à l’occasion du GP d’Allemagne, au Nürburgring, Amon se retirant après le dramatique accident survenu au Champion du Monde en titre, l’Autrichien Niki Lauda.

 

 F1-GP-ITALIE-1971-CHRIS-AMON-au-volant-de-la-MATRA-V12


F1-GP-ITALIE-1971-CHRIS AMON au volant de la MATRA-V12

 

Au cours de sa carrière, il a disputé 96 Grands Prix, sans remporter aucune victoire en Championnat du Monde, mais il a tout de même triomphé à deux reprises en Formule 1, décrochant deux victoires dans des épreuves ‘ hors’ Championnat, le BRDC International Trophy (British Racing Driver Club), à Silverstone d’abord, en 1970 et au volant d’une March, puis à Buenos-Aires, un an plus tard, au volant cette fois, de la Matra.

Amon est monté à onze reprises sur des podiums en F1, se classant à trente reprises dans les six premiers, synonyme de points. Àl’époque il n’y avait qu’une petite douzaine de GP au calendrier chaque année, et seuls les six premiers scoraient des points (9-6-4-3-2-1)

Souvent malchanceux alors qu’il était en mesure de l’emporter, Amon s’est offert cinq poles positions, signant trois meilleurs tours en course, obtenant 83 points au Championnat du Monde de Formule 1.

Son meilleur classement en Championnat du Monde, reste une quatrième place en 1967, année où il pilotait l’une des monoplaces de la Scuderia Ferrari, en compagnie des regrettés Lorenzo Bandini, Mike Parkes et Ludovico Scarfiotti.

Ferrari, écurie où Chris passera trois saisons, entre 1967 et 1969.

En 1970, Amon rejoint ensuite la jeune équipe March , avant d’être enrôlé l’année suivante par Matra.

 CHRIS-AMON-en-1967-au-volant-de-la-FERRARI-330-P4.


CHRIS-AMON-en-1967-au-volant-de-la-FERRARI-330-P4.

 

En Sport-Prototypes, Chris Amon a rencontré beaucoup plus de succès, puisqu’il a obtenu trois victoires en Championnat du Monde d’Endurance, dont la plus prestigieuse, on l’a dit, le dimanche 19 juin 1966, aux ’24 Heures du Mans’.

Mais, il a aussi gagné en 1967, les non moins réputées ’24 Heures de Daytona’ et les ‘1000 km de Monza’ avec l’inoubliable Ferrari 330P4.

À la fin de sa carrière, il tentera l’aventure de créer sa propre monoplace, une jolie F1 dénommée AF101  mais hélas bien peu compétitive.

F1 que l’on croise de temps en temps dans les épreuves Historiques, comme en France, lors du Grand Prix de l’Âge d’Or.

 

LOGO AMON F1

AGE-D-OR-2012-F1-AMON-Photo-Bruno-GAGLIARDI-Autonewsinfo

ÂGE d’OR 2012- La F1 AMON-  Photo : Bruno GAGLIARDI

 

Une fois sa carrière terminée, Chris Amon retournera alors chez lui en Nouvelle-Zélande pour se consacrer à l’élevage de ses moutons, héritage paternel.

Après Jean Pierre Beltoise l’an dernier, avec la disparition de Chris Amon, c’est encore un peu de notre enfance et de ma passion naissante pour la compétition qui s’en va…

RIP Chris, comme Cevert, JPB, Servoz, Peterson et quelques autres, tu as été l’une des idoles de ma jeunesse !

Je ne t’oublierai pas…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :
Manfred GIET-ELF-MATRA-DR

 

CHRIS AMON

F1 Nécrologie Personnalités

About Author

gilles