MXGP 2016 DANS LES SABLES FLAMANDS : WATERLOO BIS ?

TIM GAJSER

TIM GAJSER

 

On est donc à Lommel, la citadelle du sable en motocross, le terrain des Flandres est comme ça partout.

Pas un sable chaud et blond qui sent bon le légionnaire, mais un truc noir épais où même les chars de la « WW II » avaient du mal à passer !

Cela dit, c’est aussi le terrain de l’excellence, le mec qui sait rouler là-dedans est le roi du monde et ce n’est pas un hasard s’il y a tellement de pilotes belges sur les tablettes de marbre du motocross.

C’est là qu’a eu lieu ce week end un GP de Belgique assez essentiel, parce que l’on arrive en fin de championnat et qu’il ya des places à prendre derrière un intouchable Tim Gajser.

En plus, en première manche, Tim Gajser a eu l’excellente idée de se rater, toute erreur ou toute chute dans le sable se paie comptant et très cher, cela dit quand un futur champion du monde se rate, il arrive quand même à terminer quinzième en sauvant un point !

Ce qui ne sert à rien sauf pour le moral, un peu à la manière de François Premier battu à Pavie et écrivant à sa mère que « Tout est perdu fors l’honneur »…

 

MAXIMILIAN NAGL

MAXIMILIAN NAGL

 

Dans cette manche, l’allemand Nagl (eux aussi sont des spécialistes du sable, et lui aussi à une place à prendre au général) ne se rate pas du tout et gagne la première course de la journée.

Romain Febvre, juste remis de ses blessures à la tête et la colonne vertébrale, réussit l’exploit de terminer cinq, il a repris des points à Gajser mais le jeune Slovène en a un milliard d’avance, Febvre  en a surtout pris à Cairoli dont il aimerait bien prendre la place au général.

Résumons : Gajser totalement leader, on n’en parle plus.

Devant Febvre, au général, il y a Cairoli, le pilote huit fois champion du monde et Nagl.

Donc moyenne bonne opération en première manche, Febvre prend des points à l’Italien mais en  rend un paquet à l’Allemand.

Mais bonne opération.

Deuxième manche…

Côté Français, déroute.

 

KEVIN STRIJBOS

KEVIN STRIJBOS

 

On est pourtant loin de Waterloo, mais il ya d’autres endroits pour se faire étriller…

D’abord, Gajser ne se rate pas et termine premier, comme dirait Bedos, « bon, ça normal »…

Ensuite, Cairoli suit Gajser et reprend donc des points à Nagl et à Febvre.

« Molto bene campione »…

Pas beaucoup à l’allemand, qui est sept derrière une tripotée de Belges et de Néerlandais.

Stijbos, Van Horebeek, Coldenhoff…

Des noms qui sentent bon le sable qui fait mal…

Le premier Français est vingtième, il s’agit de Jordi Tixier.

Le deuxième est vingt quatre, c’est Gautier Paulin.

Et Febvre est vingt sept !

Comme les autres, il s’en est pris des sévères dans ce terrain en plus totalement pourri par un nombre invraisembable de courses avant le MXGP.

Et Charlier est trente !

C’est Waterloo bis !

 

ROMAIN FEBVRE

ROMAIN FEBVRE

 

La semaine prochaine, on court en Suisse à Frauenfeld, puisque j’évoquais ci-dessus François Premier vaincu (et prisonnier de surcroît !) je peux aussi rappeler son triomphe à Marignan, contre … des Suisses, alors considérés comme les meilleurs soldats du monde.

Mais quand on arrive sur un nouveau champ de bataille après avoir pris une dérouillée, il faut des munitions, que l’on appelle « les points » en sports mécaniques…

Et là…

Gajser a 607 points, chez les marins de la Royale, on eut appelé ça un vaisseau de haut bord ou un « Trois Ponts », avec trois rangées de canons lourds de chaque bord…

Cairoli a 504 points, c’est un vaisseau « Deux Ponts »

Nagl a 490 points, autrement dit 14 de moins que Cairoli, ce qui est queue dalle vu que chaque GP compte deux manches à 25 points le bout…

Febvre a 464 points, quarante de moins que Cairoli, vingt six de moins que Nagl.

Autrement dit, en jouant un peu les pirates, une spécialité assez française mais plutôt Dunkerquoise ou Malouine, Romain Febvre pourrait trouver un créneau…

Mais le garçon est Vosgien, aussi costaud que les bois et la pierre de son pays natal, aussi élégant que ses plateaux sous la neige, il préférera sans doute  la charge de cavalerie façon Jonhn Wayne/John Ford, ce qui est une bonne idée, ça, il sait carrément faire !

Bon appétit Romain, il ya de pizza et de la choucroute au menu…

Taïaut !

 

 

En MX2, Jeff Herlings est blessé, il a regardé le GP depuis le bord de la piste, il n’était pas non plus à Loket en Tchéquie, il ne sera probablement pas non plus au départ en Suisse, et pourtant, dans le pire des cas, au soir du GP Helvète, il sera encore en tête avec 27 points d’avance sur Seewer…

En Belgique, et en MX2, le Français Paturel est trois en première manche mais Dylan Ferris est trente, embrayage cassé, dans le sable, tout casse.

Anstie fait un doublé, en deuxième manche Ferrandis est trois, Paturel sept mais en ce qui concerne le championnat, le seul qui pourrait aller chercher (un peu) Herlings est Jeremy Seewer qui est… Suisse !

 

JEREMY SEEWER

JEREMY SEEWER

 

Bref, dimanche prochain, il roule chez lui,  et pour bien connaître ces gens qui sont magnifiques, je peux vous dire que des spectateurs helvètes déchaînés, ça vous porte un mec sur un nuage de bonheur !

 

Résultats et classements sur http://results.mxgp.com/mxgp/standings.aspx

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos MXGP et Constructeurs

Moto Moto - Tout Terrain Sport

About Author

jeanlouis