PÔLE POUR MERCEDES QUI SIGNE UN CARTON AVEC SIX AMG AUX SIX PREMIERES PLACES AUX 24 H DE SPA

24 HEURES de SPA- Mercedes N°86 Photo Nicolas PALUDETTO

 

 24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°86-Photo-Nicolas-PALUDETTO


24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°86-Photo-Nicolas-PALUDETTO

 

Carton plein pour les Mercedes AMG ce vendredi soir lors de la Superpole des 24 Heures de Spa

En effet, on pointe, une, deux, trois, quatre, cinq et même six Mercedes AMG GT3 aux six premières places!

Déjà bien en vue la veille jeudi lors de l’ultime session des qualifications, où seule l’une des McLaren 650 S, la N°58, était parvenue à briser l’hégémonie des voitures Allemandes ‘ made in Stuttgart’  ce vendredi à l’occasion de la séance de la Superpole qui regroupait les vingt premiers des deux séances qualificatives de jeudi, la domination des Mercedes-AMG GT3 a été époustouflante

Les Mercedes ont effectivement cette fois surclassées et atomisées la concurrence…

 

 24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°85-Photo-Nicolas-PALUDETTO-


24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°85-Photo-Nicolas-PALUDETTO-

 

Et c’est l’Allemand Maximilian Götz qui s’est offert la Superpole assez facilement, étant le seul au volant de la N°86, à passer sous la barre des 2’18″, le pilote de l’écurie HTP Motorsport ayant bouclé son meilleur tour en 2’17″651, repoussant l’Autrichien Clemens Schmid sur la voiture-sœur d’HTP, la n°85 à la seconde place avec 2’18’’025.

 

 24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°88-Photo-Nicolas-PALUDETTO


24-HEURES-de-SPA-Mercedes N°88 de l’écurie Française AKKA ASP -Photo-Nicolas-PALUDETTO

 

Suivent ensuite quatre autres Mercedes AMG, celles des Teams Akka ASP (N°88), Black Falcon (N°00), HTP Motorsport (N°84) et enfin à nouveau Black Falcon, avec la N°56.

Et, direz-vous, quid de la McLaren N°58 du Néo-Zélandais Shane Van Gisbergen, le pilote de l’équipe Grage 69, le plus rapide des essais qualificatifs jeudi ?

Victime d’un ennui moteur, la McLaren s’est arrêtée en piste et du coup, de ce fait, elle pointe loin.

Dans ces conditions, la première ‘ non’ Mercedes est l’une des Audi de l’équipe Belgian WRT, la N°28 confiée au Belge Laurend Vanthoor et seulement septième en 2’18″505, assez loin tout de même de la pôle, à près d’une seconde de Maxi Götz!

Ensuite, on retrouve une autre Audi, celle du team ISR que pilotait Franck Perrera.

Lequel précède la première Lamborghini Huracan, la N°16 de l’écurie GRT Grasser confiée à Mirko Bortolotti neuvième.

Le Top 10 étant complété par la Bentley Continental GT3 du Team M-Sport, aux mains du Belge Maxime Soulet avec un chrono de 2’18″691.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Nicolas PALUDETTO

 24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°85-Photo-Nicolas-PALUDETTO.


24-HEURES-de-SPA-Mercedes-N°85 Finalement en pole-Photo-Nicolas-PALUDETTO.

DERNIERE MINUTE. LA MERCEDES N°85 FINALEMENT EN POLE

 

Dans la soirée de vendredi, on a finalement appris et eu confirmation de la rumeur qui circulait aprés la Superpole des 24 Heures de Spa de l’annulation du temps canon réalisé par Gotz et qui du coup attribue la pole à Clemens Schmid, crédité du meilleur chrono de cette Superpole en 2’18.025.

Explication !

Maximilian Götz qui pilotait l’une des Mercedes du http Motorsport a été déclassé et replacé à la sixième place.

Motif ?

Maximilian Gotz a signé son tour le plus vite alors que la McLaren 650S GT3 de l’équipe Garage 59 du Néo-Zélandais, Shane Van Gisbergen était arrêtée en panne sur la piste et que les commissaires agitaient les drapeaux jaunes dans le secteur où était survenu l’incident.

Estimant comme l’exposaient les arguments de Gotz que la McLaren ne gênait pas, ils ont toutefois considéré que Maximilian Götz a décroché son temps, synonyme de Superpole, sous régime de drapeau jaune, et ont donc choisi l’annulation de son chrono, lui attribuant son second meilleur temps, lequel lui donne au final le sixième chrono de cette session de la Superpole.

Suite à cette décision, la Mercedes AMG N°85 s’élancera depuis la pole avec à ses côtés, la Mercedes AMG de l’écurie de Jérôme Policand, AKKA-ASP, la N°88!

C’est donc sur tapis vert que Clemens Schmid hérite de la pole, lui qui un peu plus tôt avait expliqué:

« J’ai raté mon freinage au “Bus Stop” lors de mon premier tour et cela a été le déclic pour un second tour où je n’ai commis qu’une toute petite faute dans Pouhon, mais qui a presque été parfait. Mais bon, c’est une longue course: on a encore 24 Heures de course à effectuer.»

Il aura donc le privilège de s’élancer en tête de la meute des 65 bolides

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Nicolas PALUDETTO

 

24H de SPA Sport

About Author

gilles