TROISIÈME VICTOIRE CONSÉCUTIVE EN MONDIAL WEC EN LMP2, POUR ALPINE !

Les-deux-ALPINE-A-460-sur-la-pré-grille-Photo-Thierry-COULIBALY.j

 

 

 WEC 2016 - NURBURGRING L'ALPINE A 460 N°36


WEC 2016 – NURBURGRING L’ALPINE A 460 N°36

 

Après les 6 Heures de Spa-Francorchamps et les 24 Heures du Mans, l’équipage que forme le Français Nicolas Lapierre, le Monégasque Stéphane Richelmi et l’Américain Gustavo Menezes, décroche cette année sa troisième victoire consécutive en catégorie LMP2, en Championnat du Monde d’endurance WEC.

À mi-saison, ce nouveau succès permet à la Signatech-Alpine N°36 de creuser un peu plus l’écart en tête du Trophée Endurance FIA LMP2.

Quant à l’autre équipage, celui de la Baxi DC Racing Alpine N°35 avec le Français Nelson Panciatici =et les Chinois Ho Pin Tung et David Cheng, il marque lui les points de la septième place.

Avant de grimper sur le podium du Nürburgring, le week-end de Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes a été riche en émotions! Vendredi, dès le début de la première séance des essais libres, Nicolas en effet partait à la faute…

Les mécaniciens de l’équipe Signatech-Alpine entraient en action pour que leurs pilotes puissent débuter leur programme de travail lors de la seconde session.

Samedi matin, les deux Alpine A460 affichaient une bonne forme, puisque la Baxi DC Racing Alpine N°35 et la Signatech-Alpine N°36, signaient les troisième et quatrième chronos de l’ultime séance des sessions d’entraînements.

Désigné pour les qualifications, le duo Richelmi- Menezes qualifiait la 36 en deuxième position, tandis que la paire Panciatici-Cheng réalisait, le dixième temps.

Dimanche, le départ des 6 Heures du Nürburgring était donné à 13h00, sous un soleil resplendissant. Lors des premiers tours, Richelmi conservait la deuxième position, tandis que Panciatici gagnait une place.

Rapidement, la N°35 décalait sa stratégie, avec David Cheng qui remplaçait Nelson Panciatici. Une fois le peloton éclaté, Nelson reprenait le volant, tandis que Gustavo Menezes remplaçait Stéphane Richelmi dans la N°36.

 

WEC-2016-NURBURGRING-Les-pilotes-de-lALPINE-N°36-LAPIERRE-RICHELMI-ET-MENEZES-sur-le-podium

WEC-2016-NURBURGRING-Les-pilotes-de-lALPINE-N°36-LAPIERRE-RICHELMI-ET-MENEZES-sur-le-podium

 

En bagarre avec deux autres concurrents pour la tête du LMP2, Gustavo héritait des commandes peu avant la mi-course. Malgré les fréquentes neutralisations « Full Course Yellow », l’équipe Signatech-Alpine appliquait son tableau de marche et l’Américain passait le relais en occupant toujours la tête.

Puis le … finisseur, le toujours aussi rapide Nicolas Lapierre s’installait à bord de la 36, alors qu’il restait un peu plus de deux heures et demi à courir. Surveillant l’écart avec son plus proche adversaire, le Brésilien Bruno Senna dans le baquet, lui, de la Ligier de l’écurie RGR by Morand, il gérait la course jusqu’au franchissement de la ligne d’arrivée, qu’il passait en vainqueur.

Décrochant ainsi après Shanghai l’an dernier, Spa en mai et Le Mans le 19 juin dernier, la quatrième victoire d’Alpine en Mondial.

Au volant de la N°35 pour les deux dernières heures, Ho-Pin Tung réalisait une fin de course solide, puisque le Chinois remontait jusqu’à la septième place.

Grâce au résultat du week-end, l’équipage de la Signatech-Alpine N°36 compte désormais 38 points d’avance sur ses plus proches poursuivants. Le trio de la Baxi DC Racing Alpine N°35, pointant, lui, au dixième rang du classement général provisoire.

 

 24-HEURES-DU-MANS-Bernard-OLLIVIER-et-OPhilippe-SINAULT-


Bernard OLLIVIER et Philippe SINAULT

 

C’est donc un Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine particulièrement ravi, qui confiait:

 « Pour Alpine, gagner en Allemagne, dans le temple de la voiture de sport, est un moment extrêmement fort, qui contribue à la crédibilité de notre démarche! Nous pouvons reconnaître et assumer que notre voiture n’était peut-être pas la plus rapide ce week-end. Mais l’équipe ne s’est pas écartée de sa stratégie et cette victoire est amplement méritée. Je tiens à saluer la motivation et le professionnalisme de notre équipage vainqueur. Alors qu’ils n’en sont qu’à leur première saison d’endurance, Gustavo Menezes et Stéphane Richelmi donnent le sentiment d’avoir autant de vécu que Nicolas Lapierre! J’avais dit avant le début de la saison que nous avions une ‘dream team’ et cela se vérifie. J’espère maintenant que la N°35 parviendra à suivre cette voie et à faire enfin décoller sa saison. »

Pour ce qui le concerne, Philippe Sinault, le Team principal de Signatech-Alpine, ajoutait:

« L’équipe a démontré sa force ce week-end. Nous avons mal commencé avec la sortie de la 36 aux premiers essais libres, mais nous sommes restés sereins et concentrés. Nous étions malgré tout un peu moins rapides que nos principaux rivaux sur un tour. Pour les qualifications, nous avions décidé de nominer Stéphane Richelmi qui se sentait bien sur ce circuit. Il a fait du très bon travail, ainsi qu’au départ et en début de course. Je suis vraiment heureux que nous décrochions cette troisième victoire, car il est toujours difficile de confirmer après les 24 Heures du Mans. Nous sommes également satisfaits de voir la 35 dans les points, cela réamorce une spirale positive avant la seconde partie de saison. »

 

PAROLES DE PILOTES

WEC-2016-NURBURGRING-LALPINE-A-460-N°35

WEC-2016-NURBURGRING-LALPINE-A-460-N°35

ALPINE N°35

 

Nelson Panciatici : « C’est positif de terminer la course en marquant des points. J’ai pris le départ, mais il était très difficile de doubler et nous avons décalé notre stratégie. J’ai passé le volant à David avant de le récupérer pour la mi-course. Cela nous a permis de mieux exploiter notre potentiel global. Je suis satisfait de mon pilotage, tout s’est bien passé aujourd’hui. Nous devons encore progresser sur la performance et l’homogénéité. Ce résultat nous donne une base sur laquelle nous pourrons construire nos prochaines courses. »

Ho-Pin Tung : « Je suis heureux que nous soyons à l’arrivée après deux abandons consécutifs. Cette septième place n’est pas à la hauteur de notre potentiel, mais nous allons continuer à travailler tous ensemble. J’ai été au volant pour les trois derniers relais, il fallait être attentif à l’usure des pneumatiques mais je pense que je m’en suis bien sorti. Heureusement, il faisait sec aujourd’hui et c’était plus facile à gérer que les conditions mixtes du début de week-end ! Bravo à l’équipage de la n°36 pour cette nouvelle victoire, cela nous montre la voie à suivre. Nous avons des axes de progrès, sur les pilotes comme sur la voiture. »

David Cheng : « Le week-end avait plutôt bien commencé, nous avions un bon rythme en essais libres. Lors de mon tour de qualifications, j’ai eu un contact avec un autre concurrent au début de mon run. Puis il s’est mis à pleuvoir et je n’ai pas pu faire de tour clair. Finalement, nous nous sommes élancés loin sur la grille. Pour la course, l’équipe a fait du très bon travail. La stratégie, les changements de pilotes, tout était bien calé. Au cours de mon premier relais, je parvenais à garder derrière moi la voiture qui termine troisième, cela illustre notre potentiel. Les ‘Full Course Yellow’ n’ont pas joué en notre faveur, mais c’est une donnée imprévisible de la course. Bravo à la n°36 pour cette victoire, cela nous motive encore plus pour progresser ! »

 

24-HEURES-du-MANS-2016-ALPINE-A460-la-N°36-Photo-Emmanuel-LEROUX-.

24-HEURES-du-MANS-2016-ALPINE-A460-la-N°36-Photo-Emmanuel-LEROUX-.

ALPINE N°36

 

Nicolas Lapierre : « C’est un résultat magnifique pour toute l’équipe, qui nous met dans une très bonne position au championnat. Le début du week-end a été difficile, avec ma sortie qui nous a fait perdre du temps de roulage sur un circuit que je n’affectionne pas particulièrement. Dans ces conditions, la deuxième place en qualifications constituait déjà un très bon résultat. Nous avions un bon rythme en course, c’est dommage que la bagarre avec G-Drive n’ait pas duré plus longtemps ! Quand j’ai récupéré la voiture, une bonne partie du travail avait été faite par mes équipiers. Il me suffisait d’adopter un bon rythme pour finaliser cette victoire. »

Stéphane Richelmi : « Je suis heureux d’avoir pu faire les qualifications et le départ de la course, c’est bon pour mon expérience. En début de course, la G-Drive était un peu plus rapide, mais nous étions sereins car nous n’avions pas la même stratégie. Il fallait que je compose avec une importante dégradation des pneus et ce n’était pas facile d’estimer ce qu’il fallait faire. La suite de la course s’est bien passée pour Gustavo et Nicolas. C’est fantastique d’aligner une troisième victoire consécutive et de creuser l’écart au classement général. »

Gustavo Menezes : « Je suis tellement heureux de la saison que nous sommes en train de réaliser ! Après le coup d’arrêt en essais libres, l’équipe a tout fait pour que nous puissions poursuivre notre travail. Au bout du compte, nous étions un tout petit peu moins rapides sur un tour, mais cela n’avait pas une grande importance en course. Je crois que j’ai fait de bons relais et j’étais satisfait de passer la voiture en tête à Nicolas. L’équipe Signatech-Alpine m’aide à me développer et à progresser. Je dois continuer comme ça et je suis impatient de disputer les prochaines courses sur le continent américain! »

 

François LEROUX

Photos : Thierry COULIBALY- Emmanuel LEROUX- Team

ALPINE-A-460N°36-Photo-Thierry-COULIBALY

ALPINE-A-460N°36-Photo-Thierry-COULIBALY

LE CLASSEMENT LMP2 DES 6 HEURES DU NÜRBURGRING

 

  1. Signatech-Alpine n°36 : 178 tours
  2. RGR Sport by Morand n°43, à 52’’734
  3. Extreme Speed Motorsports n°31, à 2 tours
  4. Strakka Racing n°42, à 2 tours
  5. Manor n°44, à 2 tours
  6. SMP Racing n°37, à 3 tours
  7. Baxi DC Racing Alpine n°35, à 3 tours
  8. SMP Racing n°27, à 3 tours
  9. Extreme Speed Motorsports, à 6 tours

 

Les-deux-ALPINE-A-460-sur-la-pré-grille-Photo-Thierry-COULIBALY.j

Les-deux-ALPINE-A-460-sur-la-pré-grille-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

 

LE CLASSEMENT DU TROPHÉE ENDURANCE FIA LMP2

 

  1. Signatech-Alpine : 112 pts
  2. RGR Sport by Morand : 74 pts
  3. G-Drive Racing : 67 pts
  4. Extreme Speed Motorsports : 59 pts
  5. SMP Racing : 50 pts
  6. Strakka Racing : 46 pts
  7. Extreme Speed Motorsports : 28 pts
  8. SMP Racing : 26 pts
  9. Manor : 18 pts

 

WEC Championnat du monde

About Author

gilles