NICO ROSBERG SIGNE SA 26 ème PÔLE AU HUNGARORING DEVANT HAMILTON ET LES RED BULL

F1-2016-BUDAPEST-POLE-pour-la-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

 

F1-2016-BUDAPEST-NICO-ROSBERG-en-pole-sur-le-HUNGARORING-le-23-juillet.

F1-2016-BUDAPEST-NICO-ROSBERG-en-pole-sur-le-HUNGARORING-le-23-juillet.

 

26éme pole en F1 ce samedi sur le Hungaroring pour le pilote Allemand de Mercedes, Nico Rosberg!

Avec un chrono de 1’19.965, il devance Lewis Hamilton son équipier avec lequel il s’élancera une nouvelle fois depuis la 1ére ligne et crédité de 1’20.108

Suivent  les deux Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen en 1’20.280 et 1’20.557, puis  la Ferrari de Sebastian Vettel en 1’20.874 et la plus rapide des Toro Rosso Ferrari de l’Espagnol Carlos Sainz Junior, sixième en 1’21.131.

Ensuite, on pointe  les deux McLren-Honda de Fernando Alonso et Jenson Button en 1’21.211 et 1’21. 597 puis la Force India Mercedes de Nico Hülkenberg en 1’21.823 et la Williams Mercedes du Finlandais Valterri Bottas qui en 1’22.182, complétent le Top 10.

Avec sa Haas Ferrari Romain Grosjean rate de peu la Q3 et pointe au 11éme rang.

Quant à la seconde Ferrari de Kimi Räikkonen, elle occupe la 14éme place, et les deux Renault de Palmer et Magnussen, figurent elles aux 17émes et 19émes places

 

 F1-2016-BUDAPEST-POLE-pour-la-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG


F1-2016-BUDAPEST-POLE-pour-la-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

 

Journée contrastée ce samedi en Hongrie avec des températures excédant 50° lors de la séance matinale, la troisième des essais libres, basculant ensuite sur des pluies torrentielles en qualifications!

Le début des qualifications ayant été retardée et la cette session marquée par de multiples drapeaux rouges, les pneumatiques pluie, intermédiaires et slicks ont tous été utilisés

Si la course ce dimanche se déroule dans des conditions de piste sèche, deux arrêts aux stands devraient se révéler la meilleure stratégie

Cette journée ce samedi fut si contrastée que l’on observa des températures de pistes de 51°C durant les libres, soit seulement un degré de moins que le record enregistré cette saison (52°C à Bakou) et ce avant que des pluies torrentielles ne s’abattent au début des qualifications en début d’après-midi!

Le départ de la séance est du coup ainsi donné avec vingt minutes de retard, rapidement marqué par plusieurs présentations du drapeau rouge, et nécessite d’abord la monte des pneumatiques Cinturato Bleu maxi-pluie.

La Q1 se conclue ainsi avec une heure de retard sur le programme initial, à l’issue de laquelle tous les pilotes s’équipent des Cinturato Vert intermédiaires à mesure que les températures augmentent.

 

 F1-2016-BUDAPEST-La-HAAS-de-ROMAIN-GROSJEAN.


F1-2016-BUDAPEST-La-HAAS-de-ROMAIN-GROSJEAN.

 

Cette gomme est ensuite privilégiée par tous les pilotes dans les premières minutes de la Q2, avant que l’ensemble des concurrents ne repasse par les stands pour chausser les « super-soft », à l’exception de la Williams de Valtteri Bottas qui parvient à prendre par deux fois la piste avec ces enveloppes.

En vertu de la réglementation, ce mélange sera donc celui adopté par l’ensemble du Top 10, au départ du Grand Prix, si tant est qu’il soit donné sur piste sèche.

En dépit de quelques résidus d’humidité sur la piste et certains vibreurs, la Q3 est finalement l’unique segment à se dérouler intégralement en pneumatiques slicks, et en 1’19’’965, Nico Rosberg pulvérise la pole 2015, deja signée par Mercedes.

Et devance, on l’a dit l’autre Mercedes de Lewis Hamilton et les deux Red Bull-TAG Renault de Daniel Ricciardo et Max Verstappen.

Nico qui confiait:

« Tout s’est joué dans les dernières secondes mais j’ai pris quand même beaucoup de plaisir. C’était très excitant sur la piste, avec ces conditions particulières. Sur le dernier tour, je ne me suis pas occupé de Lewis. J’ai simplement tenté de signer le meilleur temps possible. J’ai réussi un très bon tour, j’ai obtenu un gros chrono et c’est génial. J’en suis très heureux. »

 

 F1-2016-BUDAPEST-La-RED-BULL-RENAULT-de-MAX-VERSTAPPEN.


F1-2016-BUDAPEST-La-RED-BULL-RENAULT-de-MAX-VERSTAPPEN.

 

Si comme les prévisions l’indiquent, la course se déroule avec les gommes slicks, deux arrêts aux stands doivent constituer la stratégie idéale, qu’un pilote s’élance en gommes tendres ou super-tendres.

Concernant le GP, Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, confie :

« Parmi les évènements dans lesquels on observe des situations totalement folles, celui-ci, marqué par d’importants changements de conditions, nous a régalés. Mais à la fin, Mercedes réalise un nouveau doublé! Les teams ont sans aucun doute testé une grande variété des pneumatiques proposés par notre gamme, mais pour autant, les averses leur ont permis de conserver un plus grand nombre de trains de slicks neufs qu’ils pourront sélectionner, à loisir, au cours de cette épreuve qui devrait récompenser une stratégie à deux pit-stops. »

Les observations menées sur les pneumatiques aujourd’hui :

Medium : Vus en essai libre 3, peu en qualifications, et certainement plus du tout en course.

Tendres : Absents des qualifications, ils devraient être plébiscités en course.

Super-tendres : Dès que la piste a commencé à sécher, ce fut la monte obligatoire

Intermédiaires : Malgré les flaques stagnantes, il fut privilégié avant la Q2.

Maxi-pluies : Le choix logique en Q1 en raison de la quantité d’eau sur la piste.

Stratégies possibles et nombre de tours* : Pour chaque mélange, Pirelli recommande de ne pas dépasser le nombre de tours suivants :

Tendres : 29 tours / Super-tendres : 14 tours

Sur cette base, la stratégie optimale évaluée par Pirelli est :

LA PLUS RAPIDE

Deux arrêts : deux relais de 29 tours en tendres + 12 tours en super-tendres

LA DEUXIÈME PLUS RAPIDE

Trois arrêts : trois relais de 14 tours en super-tendres + 28 tours en tendres

LA MOINS EFFICACE

Trois arrêts : deux relais de 24 tours en tendres plus deux relais de 11 tours en super-tendres

Ces informations, basées sur les datas de Pirelli, sont données à titre indicatif aux médias. Cela ne constitue aucune garantie pour les teams, responsables de leurs stratégies en fonction des données qu’ils ont eux-mêmes recueillies.

En fonction de l’usage faite de la gomme, différentes stratégies sont donc possibles.

 

Sam HORNETT

Photos : TEAMS et PIRELLI

 F1-2016-BUDAPEST-POLE-pour-la-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG


F1-2016-BUDAPEST-POLE-pour NICO-ROSBERG

LA GRILLE DE DÉPART

 

 

1.Nico Rosberg (Mercedes) 1’19.965

2.Lewis Hamilton (Mercedes) 1’20.108, à 0.143

3.Daniel Ricciardo (Red Bull-Renault) 1’20.280, à 0.315

4.Max Verstappen (Red Bull-Renault) 1’20.557, à 0.592

5.Sebastian Vettel (Ferrari) 1’20.874, à 0.909

6.Carlos Sainz (Toro Rosso-Ferrari) 1’21.131, à 1.166

7.Fernando Alonso (McLaren-Honda) 1’21.211, à 1.246

8.Jenson Button (McLaren-Honda) 1’21.597, à 1.632

9.Nico Hulkenberg (Force India-Mercedes) 1’21.823, à 1.858

10.Valtteri Bottas (Williams-Mercedes) 1’22.182, à 2.217

11.Romain Grosjean (Haas-Ferrari) 1’24.941 (Q2)

12.Daniil Kvyat (Toro Rosso-Ferrari) 1’25.301 (Q2)

13.Sergio Perez   (Force India-Mercedes) 1’25.416 (Q2)

14.Kimi Raikkonen (Ferrari) 1’25.435 (Q2)

15.Esteban Gutierrez (Haas-Ferrari) 1’26.189 (Q2)

16.Felipe Nasr (Sauber-Ferrari) 1’27.063 (Q2)

17.Jolyon Palmer (Renault) 1’43.965 (Q1)

18.Felipe Massa (Williams-Mercedes 1’43.999 (Q1)

19.Kevin Magnussen (Renault) 1’44.543 (Q1)

20.Marcus Ericsson (Sauber-Ferrari) 1’46.984 (Q1)

21.Pascal Wehrlein (Manor-Mercedes) 1’47.343 (Q1)

22.Rio Haryanto (Manor-Mercedes) 1’50.189 (Q1)

F1

About Author

gilles