L‘ÉQUIPE TOYOTA REMONTE SUR LE RING AU… NÜRBURGRING POUR LA 4 ème MANCHE WEC

24-HEURES-du-MANS-2016-Les-deux-TOYOTA-dans-la-DUNLOP-Photo-Thierry-COULIBALY

 

 

24-HEURES-du-MANS-2016-Le-stand-decouvrant-sur-les-écans-TV-la-TOYOTA-TS050-N°5-au-ralenti

24-HEURES-du-MANS-2016-Le-stand-decouvrant-sur-les-écans-TV-la-TOYOTA-TS050-N°5-au-ralenti

 

Un mois après le cruel épilogue des ’24 Heures du Mans’, l’équipe Toyota reprend le combat, bien décidé à briller aux 6 Heures du Nürburgring, quatrième manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC 2016.

Sur le circuit Sarthois, une panne mécanique a privé de victoire, la TS050 N° 5 quelques minutes seulement avant le baisser du drapeau à damier, mais au Mans, les TS050 HYBRID ont prouvé qu’elles pouvaient devancer leurs rivales Porsche et Audi.

 

24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-a-larret-a-lamorce-de-son-384éme-et-dernier-tour.

24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050 à l’arrêt à l’amorce de son 384éme et dernier tour.

 24-HEURES-DU-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-est-poussée-apres-son-arrivée-et-un-dernier-tour-au-talenti-en-plus-fr-srpt-minutes


24-HEURES-DU-MANS-2016-La-TOYOTA TS050 est poussée après l’arrivée et un dernier tour au ralenti en plus de sept minutes!

 

À une heure de route seulement du siège de l’écurie à Cologne, la course de ce week-end offre une excellente occasion de le démontrer à nouveau et de reléguer l’amer souvenir du Mans aux oubliettes en briguant à nouveau la victoire.

L’équipage de la N° 5 d’Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima a joué de malchance lors des trois manches courues à ce jour depuis le début du Championnat à Silverstone.

Les classements ne reflètent en rien sa compétitivité et dimanche, elle vise naturellement le podium.

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-du-MANS-2016-La-TOYOTA-TS050-N°6-Photo-Thierry-COULIBALY

 

En terminant seconds au Mans avec la seconde TS050 HYBRID N° 6, le trio Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi reste en lice pour le Championnat du Monde des Pilotes et, comme leurs homologues de la N° 5, espèrent décrocher la première victoire de la saison.

La TS050 HYBRID qui évoluera ce week-end diffère de la version à faible appui qui a prouvé son efficacité au Mans. En effet, compte tenu du tracé plus court et plus sinueux, elle inaugurera un pack aérodynamique à l’appui ultra-renforcé.

L’avant et l’arrière de la carrosserie ont été mis au point dans les souffleries de Toyota Motorsport GmbH, à Cologne, afin d’augmenter cet appui au sol au détriment de la vitesse de pointe, un compromis plus adapté aux exigences des circuits des manches restantes.

Lors des essais qui débutent ce vendredi, l’écurie aura pour priorité d’analyser ce nouveau pack et de l’ajuster au tracé de 5,137 km du circuit Grand Prix, qui revient cette année à la configuration «serrée» de la chicane Veedol, utilisée en Formule 1.

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-Dans-le-stand-les-visages-des-dirigeants-de-TOYOTA-découvrant-le-drame-qui-se-joue-avec-la-TS050-en-tete-et-au-ralenti-à-six-minutes-du-damier


24-HEURES-du-MANS-2016-Dans le stand TOYOTA, les visages des dirigeants de TOYOTA découvrant le drame qui se joue avec la TS050 en tète et au ralenti à six minutes du damier…

 

Questionné Toshio Sato, Président de l’écurie, explique :

« Après la déception du Mans, nous voulons tourner la page mais je tiens d’abord à remercier sincèrement tous les fans, concurrents et amis qui nous ont adressé des messages de soutien si touchants ces dernières semaines. Nous ne l’oublierons jamais. Nous sommes une écurie de sport automobile et, à ce titre, nous voulons revenir en course, plus motivés et plus soudés que jamais. L’épreuve du Nürburgring en est l’excellente occasion car elle se déroule à domicile : beaucoup de collègues de Cologne viendront donc nous encourager. L’an dernier, les spectateurs s’étaient déplacés en masse ; j’espère donc que cette année encore, les tribunes d’honneur seront combles et je suis convaincu que nous pouvons prétendre à la victoire. »

 

PAROLES DE PILOTES

24-HEURES-DU-MANS-2016-La-TOYOTA-N°5-Dans-la-courbe-dINDIANAPOLIS-Photo-Thierry-COULIBALY-.

24-HEURES-DU-MANS-2016-La-TOYOTA-N°5-Dans la courbe d’INDIANAPOLIS-Photo-Thierry-COULIBALY-.

 

TS050 HYBRID N° 5

 

Anthony Davidson :

« J’ai tiré un trait sur l’amertume du Mans et je suis remonté à bloc pour reprendre le volant de notre TS050 HYBRID. Le Nürburgring est un circuit que j’apprécie vraiment et j’espère que la voiture sera aussi compétitive que lors des deux dernières courses. De plus, ce serait pour l’équipe un excellent stimulant de gagner si près de notre base. La présence sur le circuit de tous ces collègues de Cologne en fait pour nous un événement à part. L’ambiance géniale et cet esprit d’équipe me rendent encore plus impatient de courir ce week-end. »

Sébastien Buemi :

« J’attends le Nürburgring avec une grande impatience. C’est une bonne chose qu’il ait lieu peu de temps après Le Mans pour nous remettre en selle sans tarder. Je pense que là encore, nous pourrons lutter pour gagner. Concernant le début de saison, nous devons positiver : dans deux manches sur trois, nous avons mené la course quasiment jusqu’à la fin. Par conséquent, je suis convaincu que nous serons également à la hauteur en Allemagne. Nous savons tous combien l’épreuve du Mans a été pénible, mais la page est tournée et il est temps de songer à la suite de la saison. Nous tenons absolument à remporter notre première course de l’année. »

Kazuki Nakajima :

« Je suis ravi de retrouver la piste peu de temps après Le Mans. Les années précédentes, le WEC faisait une longue pause estivale mais cette année, il ne s’est écoulé qu’un mois depuis Le Mans, ce qui nous convient tout à fait. Les 24 Heures ont prouvé la compétitivité de la voiture : aussi, nous devrions nous retrouver à nouveau dans le peloton de tête ce week-end. Je sais que beaucoup de collègues de Cologne viendront assister à la course et j’ai vraiment envie de décrocher pour eux une belle place, surtout après ce qui s’est passé au Mans. Comme tout le personnel de l’écurie, ils travaillent vraiment dur ; c’est donc une formidable occasion de les en remercier. »

 

 24-HEURES-du-MANS-2016-TOYOTA-N°-6-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-du-MANS-2016-TOYOTA-N°-6-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

TS050 HYBRID N° 6

 

Stéphane Sarrazin :

« Au Mans, nous avons fait un boulot formidable en prouvant l’énorme évolution de la voiture par rapport à l’an passé. C’est ce qui compte le plus pour nous désormais : remonter sur le ring. Notre objectif est à présent de gagner des courses et de nous battre pour le titre de Champion du Monde. J’ai hâte d’être au Nürburgring et c’est à mon avis une bonne chose d’avoir supprimé la longue coupure après Le Mans : je veux retrouver la piste le plus tôt possible. Ce tracé me plaît beaucoup et notre voiture est compétitive : je suis donc hyper motivé pour ce week-end, prêt à en découdre. »

Mike Conway :

« Le tracé du Nürburgring est très sympa, j’aurai donc plaisir à le retrouver. Il sera intéressant de voir qui disposera du bon pack aérodynamique, car c’est un circuit qui exige un appui au sol élevé : l’aérodynamisme de la voiture a donc été repensé. Espérons que nous pourrons reprendre le rythme très rapide du Mans. Puisque notre voiture est toujours en course pour le championnat, j’espère que nous pourrons marquer des points et remonter dans le classement. L’an dernier, l’ambiance était fabuleuse au Nürburgring et j’espère y revoir quantité de fans et de collègues, puisque c’est l’un des circuits où nous courons à domicile. »

Kamui Kobayashi :

« Cela fait quelques années maintenant que je n’ai plus couru au Nürburgring, mais j’y ai fait de bons résultats en monoplace et j’ai hâte d’y rouler en proto LMP1 pour la première fois. La voiture me semble très performante ; je vise donc le peloton de tête et j’espère que nous monterons sur la première marche du podium. Comme la voiture a été modifiée et l’appui renforcé, nous avons du travail pour en tirer le meilleur. Mais l’équipe y a parfaitement réussi avec la configuration du Mans et je suis sûr que nous pouvons le refaire. »

Premiers tours de roues et essais ce vendredi 22 juillet

 

WEC-2015-NURBURGRING-TOYOTA-N°-1-Photo-Alain-RAGU

WEC-2015-NURBURGRING-TOYOTA-N°-1-Photo-Alain-RAGU

TOYOTA aux 6 Heures du Nürburgring :

 

2015 :

N° 1 : 5ème en qualifications et 5ème en course

N° 2 : 6ème en qualifications et 6ème en course

 

François LEROUX

Photos :  
Thierry COULIBALY et Alain RAGU

24-HEURES-du-MANS-2016-Ls-deux-TOYOTA-quittent-leurs-stands-Photo-Thierry-COULIBALY.

24-HEURES-du-MANS-2016-Les deux TOYOTA quittent leurs stands-Photo-Thierry-COULIBALY.

 24-HEURES-du-MANS-2016-Les-deux-TOYOTA-dans-la-DUNLOP-Photo-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-du-MANS-2016-Les deux TOYOTA dans la DUNLOP-Photo-Thierry-COULIBALY

WEC Championnat du monde

About Author

gilles