À PETERHANSEL L’ÉTAPE DEVANT LOEB, MAIS DESPRES TOUJOURS SOLIDE LEADER ; COMME LE RENAULT SHERPA EN CAMION

SILK WAY RALLY 20216 LE RENAULT SHERPA de VAN DEN BRINK

 

 

SILK WAY RALLY 2016 Logo

 

Quittant le Xinjiang Ouïghoure pour la province du Ganshu, le Silk Way Rally 2016 s’est installé aux portes du désert de Gobi, au terme d’une étape longue de 525 kilomètres.

Stéphane Peterhansel au volant de son 2008 DKR du Team Peugeot Total et Martin Van Den Brink avec son Sherpa du Team Renault Mammoet, sont les vainqueurs du jour avant les grandes batailles finales, au cœur du plus grand désert d’Asie.

Le parcours de cette étape qui menait la caravane de Hami à Dunhuang et dénommée « La piste des grottes » était constituée de 95%  de piste (85% sable – 5% de terre -10% empierré) et de 5% d’hors-piste (sable et terre)

 

PEUGEOT-de-STEPHANE-PETERHANSEL-et-JEAN-PAUL-COTTRET-

PEUGEOT-de-STEPHANE-PETERHANSEL-et-JEAN-PAUL-COTTRET-

 

Les Peugeot DKR2008 ont encore dicté le rythme.

 

Troisièmes au départ et restés dans le sillage immédiat de leurs équipiers, comme l’impose désormais la stratégie d’équipe, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret remportent logiquement la spéciale avec 1’15 d’avance sur Sébastien Loeb et Daniel Elena, toujours deuxièmes au général, à moins de 10’ de Despres. Troisièmes de l’étape, à 3’03 de ‘Peter’, le Britannique Harry Hunt et l’Allemand Andy Schulz avec la MINI ALL4 Racing N°105, gâchent le festin du Lion, mais offrent à Cyril Despres et David Castera et à leur Peugeot DKR2008 N°104, 4émes du jour, une belle perspective de remontée pour l’étape de demain.

Yazeed Al Rahji et Timo Gottschalk qui roulent dans la MINI ALL4 Racing N°103, complètent le Top 5 de l’étape, mais pointent déjà à près d’une demi-heure au général.

SILK-WAY-RALLY-2016-2008-DKR-PEUGEOT-SUR-UNE-PISTE-EN-CHIN

SILK-WAY-RALLY-2016-2008-DKR-PEUGEOT sur la poste en CHINE

 

Peterhansel, la sentinelle du fort!

 

Adossé à la muraille d’une ville fortifiée servant de décor à nombre de films historiques et faisant face à des dunes géantes, le bivouac de Dunhuang est planté aux portes du désert de Gobi.

Pas de dunes pourtant au programme de cette 10éme étape menant à Dunhuang, disputée sur des pistes plutôt roulantes, où la navigation et les risques de crevaison constituaient le principal enjeu. Parties à trois de front, pour quelques beaux chassé-croisé, les Peugeot DKR2008 ont encore dicté le rythme.

 

 SILK WAY RALLY 20216 LE 2008 DKR PEUGEOT de SEBASTIEN LOEB et DANIEL ELENA.


SILK WAY RALLY 20216 LE 2008 DKR PEUGEOT de SEBASTIEN LOEB et DANIEL ELENA.

 

Troisièmes au départ et restés dans le sillage immédiat de leurs équipiers, comme l’impose désormais la stratégie d’équipe, Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret, remportent logiquement la spéciale avec 1’15 d’avance sur Sébastien Loeb et Daniel Elena, toujours deuxièmes au général, à moins de 10’ de Despres.

 

 SILK WAY RALLY 2016 La MINI de HARRY HUNT et ANDREAS SCHULZ.


SILK WAY RALLY 2016 La MINI de HARRY HUNT et ANDREAS SCHULZ.

 

Troisièmes eux de l’étape, à 3’03 de ‘Peter’, le Britannique Harry Hunt et l’Allemand Andy Schulz avec la MINI ALL4 Racing N°105, gâchent le festin du Lion, mais offrent à Cyril Despres et David Castera et à leur Peugeot DKR2008, quatrièmes du jour, une belle perspective de remontée pour l’étape de demain.

 

 SILK WAY RALLY 20216 La MINI de AL JAHRI.


SILK WAY RALLY 20216 La MINI de AL JAHRI.

 

Quant au Saoudien Yazeed Al Rahji et à son navigateur Allemand Timo Gottschalk, leur MINI ALL4 Racing, la N°103, complète le Top 5 de l’étape, mais elle pointe dorénavant déjà à près d’une demi-heure au général!

Bruno FAMIN, Team manager, Directeur Peugeot Sport qui confiait:

« Nous sommes contents de faire un nouveau doublé. Nos pilotes ont roulé ensemble et leurs Peugeot 2008 DKR, ont très bien fonctionné sur cette étape rapide. C’est un jour de moins qui nous sépare de l’arrivée, mais il reste encore quatre grosses spéciales. Nous restons concentrés pour continuer à performer sans faire d’erreurs. »

 

 SILK-WAY-RALLY-20216-2008-DKR-PEUGEOT-CYRIL-DESPRES


SILK-WAY-RALLY-20216-2008-DKR-PEUGEOT-CYRIL-DESPRES

 

 CYRIL DESPRES : «340 kilomètres d‘école de pilotage»

 

«On pourrait croire que nous sommes dans une position confortable, mais je vous assure que c’est un vrai défi de suivre Sébastien Loeb sur une spéciale. Aujourd’hui j’ai encore pris une leçon de pilotage de 340 kilomètres. Heureusement que nous jardinons de temps en temps, cela permet de souffler un peu. Sur les petites bosses, je freinais trop au début et je perdais tout de suite 30 à 40 km/h. A la fin, on les passait à fond et on sautait… Demain je partira encore 4 e et j’aurais donc comme objectif de lui reprendre encore 4 minutes.»

 

 SILK WAY RALLY 2016 - Seb LOEB -


SILK WAY RALLY 2016 – Seb LOEB –

 

SÉBASTIEN LOEB : «Parfois fustrant… »

 

« C’est parfois frustrant d’attaquer comme des damnés pour prendre une poignée de secondes et puis de perdre plusieurs minutes sur une erreur de navigation. A certains endroits, la piste n’était pas facile à trouver et les traces quasi inexistantes. Nous avons ouvert sur la fin après plusieurs chassés croisés avec Cyril. Je n’ai pas d’autre choix que d’attaquer à fond dans chaque spéciale. Si Stéphane pouvait ouvrir la piste pour nous… tout en restant derrière, ce serait vraiment l’idéal! »

 

 SILK-WAY-RALLY-2016-STEPHANE-PETERHANSEL-et-DAVID-CASTERA


SILK-WAY-RALLY-2016-STEPHANE-PETERHANSEL-et-DAVID-CASTERA

 

STÉPHANE PETERHANSEL : «Je roule plus relax»

« On est resté derrière nos équipiers et, à cause de la poussière, on restait à bonne distance. Un moment, ils ont un peu jardiné. On leur à montrer la bonne piste à suivre. On roule plus relax et, franchement, je profite bien plus de mon pilotage. J’ai bénéficié de tant de porteurs d’eau dans ma carrière, que cela ne me dérange vraiment pas de jouer ce rôle-là pour mes équipiers… »

 

 SOLK-WAY-RALLY-2016-HARRY-HUNT-à-larrivée-à-BORTOLA-entrée-en-CHINE


SOLK-WAY-RALLY-2016-HARRY-HUNT en-CHINE

 

Quant à Harry HUNT, le pilote de la MINI ALL4 Racing N°105, lui, il précisait:

 « Une très belle étape. Je me suis bien amusé. Le road book était précis ce qui facilite grandement la tâche. On a pu lâcher les chevaux, car c’était très rapide. Andy était sur la balle. Hier c’était bien d’avoir un premier aperçu des dunes. Nous nous sommes plantés et cela nous a rappelé à l’ordre. Il faudra être prudent. Notre objectif est de conserver la 5éme place et, qui sait, si l’un des leaders a un problème, on peut même rêver mieux… »

 

 SILK-WAY-RALLY-20216-Le-bivouac-a-DUNHUANG


SILK-WAY-RALLY-20216-Le-bivouac-a-DUNHUANG

CATÉGORIE T2 : Les duettistes se tiennent en joue

 

Nouvelle victoire en catégorie T2 pour le Toyota VDJ200 du Japonais Akira Miura et du Français Laurent Lichtleuchter.

Tout comme hier, le fleuron du Team officiel Autobody devance de près de neuf minutes, la Toyota Land Cruiser des Kazakhs Beverovskiy et Falkov, leurs plus sérieux adversaires au général, aujourd’hui relégués à plus d’une heure…

 

SILK WAY RALLY 20216 LE RENAULT SHERPA de VAN DEN BRINK

SILK WAY RALLY 20216 LE RENAULT SHERPA de VAN DEN BRINK

Van Den Brink, le rouge au front !

 

Touché dans orgueil hier et serré de très près par les Kamaz, Martin Van Den Brink et son impressionnant Renault ‘Sherpa’ K520 ont mené cette 10éme étape tambour battant.

 

 SILK-WAY-RALLY-20216-LE-KAMAZ-de-MARDEEV.


SILK-WAY-RALLY-20216-LE-KAMAZ-de-MARDEEV.

 

Malgré une crevaison lente sur les quarante derniers kilomètres, le Néerlandais s’impose avec 2’51 d’avance sur Airat Mardeev et 3’55 sur Anton Shibalov.

Eduard Nikolaev et Dmitry Sotnikov complètent le Top 5 du jour pour l’armada Kamaz.

Au général, Van Den Brink se donne un peu d’air avec, respectivement 4’32 et 9’20 d’avance sur Mardeev et Sotnikov.

 

VAN DEN BRINK : « Le camion était parfait »

 

Martin Van Den Brink qui pilote le Renault ‘Sherpa’ K520 N°301, expliquait :

« Nos mécaniciens ont travaillé toute la nuit pour réparer notre problème de refroidissement moteur. Nous sommes partis derrière les Kamaz et j’ai aperçu le premier après 50 km. Je savais donc que j’avais déjà repris déjà six minutes. Nous avons poussé assez fort. La piste était rapide et le camion marchait du tonnerre. A quarante kilomètres de l’arrivée, le pneu arrière droit souffrait d’une crevaison lente. Nous avons donc dévié le système de gonflage des quatre roues sur celui-là. Heureusement, cela a tenu jusqu’au bout. Demain, nous ouvrirons à nouveau la piste. On ne sait jamais ce qui peut se passer, mais pour aujourd’hui, je suis entièrement satisfait..»

 

EDUARD MARDEEV : « Sans point de repère…»

 

Eduard Mardeev, le pilote du Kamaz N°306, poursuivait:

 « Nous avons roulé en tête toute la journée sans voir personne. Sans point de repère, il était donc difficile de trouver le bon rythme. L’étape était intéressante par sa variété de terrains avec des portions rapides, du sable et des passages plus empierrés. Ce fut une journée sans souci, ni mécanique, ni en terme de navigation. On a pu voir que Van Den Brink est toujours très rapide sur ce type de spéciale. Nous allons donc essayer de trouver un peu plus de vitesse afin de pouvoir nous battre avec lui. Je crois que l’élément crucial résidera dans la préparation technique. Le mieux préparé sera le meilleur en piste…»

 

ANTON SHIBALOV : «Suspensions trop dures»

Enfin, Anton Shibalov, le pilote du Kamaz N°303, enchaînait :

« On avait opté pour un réglage de suspension trop dur. On a été secoués comme dans un shaker pendant toute la journée. Avec vingt-trois minutes de retard au général, il nous reste néanmoins une belle carte à jouer dans les grandes dunes du désert de Gobi.»

 

 SILK-WAY-RALLY-2016-Auc-porte-du-desert-de-GOBI


SILK-WAY-RALLY-2016-Auc-porte-du-desert-de-GOBI

Demain : « La piste des 1000 lacs »

 

La 11éme étape du Silk Way Rally, entre Dunhuang et Jiayuguan et ses 609,66 km dont 193,91 km de spéciale, démarrera dans un erg de petites dunes parfois délicates, se dressant autour d’innombrables lacs avant d’attaquer des pistes montagneuses grimpant jusqu’à 2.500 mètres d’altitude sur des pistes sablonneuses avec des portions cassantes et une spéciale globalement roulante.

Parfois rapide, mais aussi techniques avec des franchissements d’oueds, la fin de l’étape imposera nombre de changements de rythme et exigera une attention particulière.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : SILK WAY – DPPI – X RAID

 SILK WAY RALLY 20216 le 2008 DKR PEUGEOT de STEPHANE PETERHANSEL et JEAN PAUL COTTRET


SILK WAY RALLY 20216 le 2008 DKR PEUGEOT de STEPHANE PETERHANSEL et JEAN PAUL COTTRET

 LE CLASSEMENT DE L’ETAPE

 

1.Stéphane Peterhansel (France) – J.-P. Cottret (France) – Peugeot 2008 DKR, en 3h 18’ 49

2.Sébastien Loeb (France) – Daniel Elena (Monaco) – Peugeot 2008 DKR, en 3h 20’04

3.Harry Hunt (GB) – Andrea Schulz (Allemagne) – MINI ALL4 Racing, en 3h 21’ 52

4.Cyril Despres (France) – David Castera (France) – Peugeot 2008 DKR, en 3h 22’24

5.Yassed Al-Rajhi (Arabie) – Timo Gottschalk (Allemagne) – MINI ALL4 Racing, en 3h 23’ 02

6.Vladimir Vasilyev (Russie) – Konstantin Zhiltsov (Russie) – MINI ALL4 Racing, en 3h 27’45

7.Aidyn Rakhimbayev (Kazakhstzan) – Anton Nikolaev (Russie) – MINI ALL4 Racing, en 3h 28’ 03

8.Bauyrhan Issabayev (Kazakhstan) – Vladimir Demyanenko (Russie) – MINI ALL4 Racing, en 3h 28’ 05

 

 SILK-WAY-RALLY-2016-CYRIL-DESPRES


SILK-WAY-RALLY-2016-CYRIL-DESPRES

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE A DUNHUANG

 

1.Cyril Despres (France) – David Castera (France) – Peugeot 2008 DKR, en 22h 25’08

2.Sébastien Loeb (France) – Daniel Elena (Monaco) – Peugeot 2008 DKR, en 22h 35’ 05

3.Yaseed Al-Rajhi (Arabie) – Timo Gottschalk (Allemagne) – MINI ALL4 Racing, en 22h 53’ 08

4.Vladimir Vasilyev (Russie) – Konstantin Zhiltsov (Russie) – MINI ALL4 Racing, en 23h 10’ 54

5.Harry Hunt (GB) – Andreas Schulz (Allemagne) – MINI ALL4 Racing, en 23h 44’ 21

6.Aidyn Rakhimbayev (Kazakhstan) – Anton Nikolaev (Russie) – MINI ALL4 Racing, en 23h 53’ 45

23.Stéphane Peterhansel (France) – Jean-Paul Cottret (France), Peugeot 2008 DKR, à 9h20’14

 

 

SILK WAY

About Author

gilles