APRÈS SON ACCIDENT AU SILK WAY, STÉPHANE PETERHANSEL:  » J’AI COMMIS UNE ERREUR… »

SILK-WAY-RALLY-2016-Stephane-PETERHANSEL-apres-son-crash-le-mercredi-13-Juillet-entre-ASTANA-et-BALKASH

 

 SILK-WAY-2016-Le-2008-DKR-de-PETERHANSEL-COTTRET-apres-ses-tonneaux-le-mercredi-13-Juillet


SILK-WAY-2016-Le-2008-DKR-de-PETERHANSEL-COTTRET-apres-ses-tonneaux-le-mercredi-13-Juillet

 

 

Enfin parvenu au bivouac à Balkhash mercredi soir vers 23 heures, après son accident et ses tonneaux survenus ce mercredi en matinée, Stéphane Peterhansel, qui pilote l’une des trois Peugeot DKR2008, la N°100, a expliqué ce qui s’était réellement passé un peu plus tôt ce 13 juillet :

« C’est un grand sentiment de frustration. Celui d’avoir commis une erreur. Cela ne m’est pas arrivé souvent. Je crois que mon dernier gros crash date de 2009. Là, c’est un danger 3 que je n’ai pas imprimé, ou… trop tard ! On n’était pas bien, mais j’y croyait encore. Lorsque la voiture s’est levée dans une grosse ornière, je croyais que cela allait passer, mais la roue a cassé net. On est partis en tonneaux.»

 

SILK-WAY-RALLY-2016-Stephane-PETERHANSEL-apres-son-crash-le-mercredi-13-Juillet-entre-ASTANA-et-BALKASH

SILK-WAY-RALLY-2016-Stephane-PETERHANSEL-apres-son-crash-le-mercredi-13-Juillet-entre-ASTANA-et-BALKASH

Et il précisait encore:

« Après, c’était compliqué. Il y avait beaucoup de dégâts. J’ai joué l’assistant de Jean-Paul. On a jonglé avec les amortisseurs qui restaient et préparé la voiture pour les mécanos du camion d’assistance. Le système de refroidissement était atteint. On a tout bricolé et c’est déjà pas mal qu’on ait pu ramener la voiture au bivouac. J’espère repartir ce jeudi pour aider mes petits camarades… »

SILK-WAY-RALLY-20216-Bruno-FAMIN-Directeur-de-PEUGEOT-Sport.j

A ses côtés Bruno Famin, le Directeur Team Peugeot Total, précisait:

« Bien sûr, nous sommes très heureux de la très belle victoire de Cyril et David aujourd’hui. Nous avons toujours deux voitures en tête du rallye et nous allons tout faire pour que Stéphane et Jean-Paul puissent repartir. Le système de joker mis en place par les organisateurs, malgré 100 heures de pénalité, devrait nous permettre de poursuivre la course avec nos trois voitures. C’est important que nos trois équipages arrivent à Pékin. Nous sommes également là pour effectuer des essais en vue des échéances suivantes. »

Qu’ajouter ?

Que le rallye et l’équipe Peugeot ont perdu son leader, alors que nous ne sommes même pas encore à mi-parcours.

Et que se profilent les longues  et si l’on en croit notre ami Luc Alphand, longues et terrifiantes étapes en Chine…

 

 SILK-WAY-RALLY-2016-Le-parcours-entre-BELKHASH-et-ALMATY


SILK-WAY-RALLY-2016-Le-parcours-entre-BELKHASH-et-ALMATY

 

Le Silk Way se poursuit ce jeudi 14 juillet avec la sixième étape entre Belkhash et Almaty sur 855,88 km dont 411,35 de spéciale.

Et bonne nouvelle, après avoir rejoint le bivouac, et un long travail de ses mécaniciens cette nuit, le 2008 DKR N°100, a pu reprendre la piste ce jeudi matin 14 juillet!

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : SILK WAY -DPPI

 

 SILK-WAY-RALLY-2016-Jean-Paul-COTTRET-et-Stephane-PETERHANSEL-tentent-de-reperer-leur-PEUGEOT-2008-DKR-apres-leurs-tonneaux-entre-ASTANA-et-BALKLASH-le-13-juillet.


SILK-WAY-RALLY-2016-Jean-Paul-COTTRET-et-Stephane-PETERHANSEL-tentent-de-reperer-leur-PEUGEOT-2008-DKR-apres-leurs-tonneaux-entre-ASTANA-et-BALKLASH-le-13-juillet.

SILK WAY

About Author

gilles