38 CONCURRENTS EN PISTE AUX 4 HEURES DU RED BULL RING EN ELMS

ELMS 2016  Le depart des voitures a IMOLA

 

 

CIRCUIT DU RED BULL RING Vue aerienne.

CIRCUIT DU RED BULL RING Vue aérienne.

 

Après deux premières courses particulièrement disputées au Royaume-Uni à Silverstone puis en Italie à Imola, les concurrents de l’ELMS (European Le Mans Series) 2016, vont se retrouver ce week-end au cœur des montagnes Autrichiennes, pour la troisième manche de la saison, sur le superbe circuit du Red Bull Ring, l’ancien Zeltweg, tracé sur les contreforts des Alpes Styriennes.

38 voitures y sont attendues :

11 LMP2, 19 LMP3 et 8 LMGTE.

Le plateau sera plus international que jamais, avec cent onze pilotes représentant vingt-deux nations d’Europe, d’Amérique et d’Asie, dont certains en provenance de contrées lointaines comme l’Inde, le Venezuela et le Japon.

En catégorie LMP2, les cinq constructeurs présents utilisent tous une motorisation Nissan, avec onze équipes venues de huit nations.

 

 ELMS-2016-SILVERSTONE-VICTOIRE-de-la-GIBSON-G-Drive-le-samedi-16-avril.


ELMS-2016-SILVERSTONE-VICTOIRE de la GIBSON G-Drive le samedi 16 avril 2016

 

Après leur victoire à Silverstone et leur deuxième place à Imola, la Gibson-Nissan N°38 et ses pilotes Simon Dolan, Harry Tincknell et Giedo Van der Garde de l’écurie G-Drive Racing avec le soutien logistique de l’équipe technique du Jota Sport, sont les actuels leaders du classement général provisoire.

Rappelons que cette Gibson N°38 s’était imposée l’an passé sur le Red Bull Ring justement sous les couleurs du JOTA Sport, et qu’elle avait auparavant déjà brillé, décrochant depuis l’édition 2013, la pole position lors de chacune des courses disputées sur le circuit Autrichien!

C’est dire le lien entre le Team et la piste de Knitefield…

Le trio de ses actuels pilotes dispose d’une avance de treize points sur la BR01-Nissan N°32 de l’équipe SMP Racing, du Monégasque Stefano Coletti, du Colombien Julian Covelli et de l’Allemand Andreas Wirth.

 

 ELMS 2016 IMOLA - Victoire du trio THIRIET by TDS BECHE-THIRIET-HITAKAWA.


ELMS 2016 IMOLA – Victoire du trio THIRIET by TDS:  BECHE-THIRIET-HIRAKAWA.

 

Victorieux en mai dernier à Imola et titré en ELMS en 2012, l’équipe Française Thiriet by TDS Racing, ne pointe qu’à dix-sept points des leaders de G-Drive Racing.

Pour ses pilotes, le Suisse Mathias Beche, le Japonais Ryo Hirakawa et le Français Pierre Thiriet, il s’agira de capitaliser sur son niveau de performance pour tenter et essayer de réduire l’écart avec l’équipage de la Gibson.

 

 ELMS-2016-IMOLA-ORECA-05-NOSSAN-Equipe-EURASIA


ELMS-2016 IMOLA-ORECA-05-NISSAN-Equipe  EURASIA

 

L’Oreca-Nissan N°33 de Pu Junjin, Nico Pieter de Bruijn et Tristan Gommendy du Team Eurasia Motorsport, a réalisé le mois dernier le meilleur résultat d’une équipe ELMS présente aux 24 Heures du Mans.

Elle a franchi le drapeau à damier à la cinquième place de la catégorie LMP2, avec 53 secondes d’avance sur la Ligier N°41 du très expérimenté Team Britannique, Greaves Motorsport.

 

 ELMS-2016-IMOLA-LORECA-05-NISSAN-du-Team-DRAGON-SPEED-en-pole-avec-Nicolas-LAPIERRE


ELMS 2016-IMOLA-  L’ORECA 05-NISSAN du Team DRAGON-SPEED en pole avec Nicolas LAPIERRE

 

Nico Lapierre est monté sur la plus haute marche du podium Sarthois pour la deuxième année consécutive, cette fois avec la formation Signatech Alpine, titré en ELMS en 2013 et 2014 et qui dispute cette année le Championnat du monde d’endurance WEC. Le pilote tricolore retrouvera en Autriche l’Oreca N°21 de chez Dragonspeed avec laquelle il avait décroché la pole à Imola.

 

 ROAD-TO-LE-MANS-La-LIGIER-UNITED-de-MARTIN-BRUNDLE-et-CHRISTIAN-ENGLAND-Photo-Thierry-COULIBALY.


La LIGIER UNITED de MARTIN BRUNDLE et CHRISTIAN ENGLAND-Photo Thierry COULIBALY.

DIX NEUF BOLIDES EN LMP3

 

Cette fois encore, la catégorie LMP3 présentera un sacré plateau fort de dix-neuf voitures et cinquante-quatre pilotes, soit quatorze équipes venant de huit nations.

Après deux victoires en autant de courses à Silverstone et Imola, la Ligier N°2 d’Alex Brundle, Michael Guasch et Christian England du Team United Autosports, rejoint l’Autriche avec vingt-cinq points d’avance sur Mark Patterson, Matt Bell et Wayne Boyd, leurs équipiers de la voiture-sœur, la N°3.

Le mois dernier, dans le cadre de la semaine des 24 Heures du Mans, Christian England a accueilli comme coéquipier le père d’Alex, Martin Brundle, ancien vainqueur des 24 Heures du Mans et Champion du Monde des Voitures de Sport.

A l’issue de la course hors-championnat  dénommée ‘Road to Le Mans’, ils ont terminé sur le podium devant un public de 200.000 fans.

A leurs côtés, on retrouvait sur le podium John Falb, qui pilotait en solitaire lors de cette épreuve longue ‘une heure, la Ligier-Nissan du Graff Racing. Celui-ci sera à nouveau au volant de la voiture de Graff Racing, la N°10 sur le Red Bull Ring, en compagnie de l’Américain Sean Rayhall et du Vénézuélien Enzo Potolicchio.

 

 ELMS-2016-IMOLA-Paul-Loup-CHATIN-signe-le-temps-de-reference-des-1ers-essais-libres-le-vendredi-13-Ma


ELMS-2016-IMOLA- Paul-Loup CHATIN signe le temps de référence des 1ers essais libres le vendredi 13 Mai. Troisième place finale en course.

 

Après avoir terminé quatrième à Silverstone et Imola, les Français David Hallyday et Dino Lunardi et le Suisse David Droux, le trio de la Ligier N°19 de Duqueine Engineering, ne comptent qu’un petit point de retard sur la Ligier N°3 de United Autosports. Ils viseront en Autriche leur premier podium de la saison.

Après sa troisième place en Italie, la Ligier N°16 d’Éric Debard, Valentin Moineault et Simon Gachet du Panis Barthez Compétition, est elle aussi en quête de podium. Les Français occupent actuellement la quatrième place du classement provisoire de la catégorie LMP3, devant la Ligier N°11 des Italiens Giorgio Mondini et Marco Jacobini d’Eurointernational, deuxième à domicile à l’issue des 4 Heures d’Imola.

 ELMS-20216-IMOLA-La-FERRARI-F458-du-Team-FORMULA-Racing.


ELMS 2016-IMOLA- La FERRARI F458 du Team FORMULA-Racing.

HUIT VOITURES EN LMGTE

 

Huit voitures composent le plateau LMGTE, avec vingt-quatre pilotes venus de huit nations. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve l’unique concurrente Autrichienne de l’ELMS pour les 4 Heures du Red Bull Ring :

La Ferrari f458 Italia, la N°56 de AT Racing, pilotée par le duo familial Biélorusse, Alexander Talkanitsa père et fils, associé une nouvelle fois, au transalpin Alessandro Pier Guidi.

Avec deux podiums sur les deux premières courses 2016, AT Racing occupe actuellement la deuxième place du classement provisoire, à seulement deux points de l’Aston Martin Vantage V8 d’usine N°99 du Champion ‘British GT’ 2015, Andrew Howard, de Darren Turner et d’Alex McDowall. Les trois Britanniques ont marqué les points de la victoire à domicile en avril lors des 4 Heures de Silverstone.

La Porsche 911 N°77 du duo Allemand formé de Wolf Henzler et de Marco Seefried et de leur coéquipier Américain, Michael Hedlund du Proton Competition, est actuellement troisième, après avoir gagné en Italie, en partant de la pole position.

 

 ELMS-2016-IMOLA-La-FERRARI-F458-du-TEAM-BRITANNIQUE-JMW


ELMS-2016-IMOLA-La-FERRARI-F458-du-TEAM-BRITANNIQUE-JMW

 

Ils devancent la Ferrari N°66 du JMW Motorsport, de Rory Butcher, Robert Smith et du Champion du Monde ‘FIA GT1’ 2010, l’Italien Andrea Bertolini.

Titré en ELMS en 2015, Formula Racing a connu un début de saison 2016 difficile. Son équipage 100 % Danois, constitué de Johnny Laursen, Mikkel Mac et Christina Nielsen, espère bien inverser cette tendance en Autriche pour pouvoir défendre cette couronne.

Cette épreuve des 4 Heures du Red Bull Ring aura lieu le dimanche 17 juillet sur le circuit Autrichien, autrefois dénommé Zeltweg et situé près de Spielberg, dans les Alpes de Styrie.

Ce troisième week-end de course ELMS 2016, proposera également la Michelin GT3 Le Mans Cup, ainsi que les courses de la Formule Renault Eurocup 2.0 et du Renault Sport Trophy.

 

Peter SOWL

Photos : Davy et Dany DELIEN – DPPI- Thierry COULIBALY

 

ELMS

About Author

gilles