WSBK 2016 À LAGUNA SECA : ENTRE MONTEREY ET SALINAS, LE ROUGE (DAVIES) EST MIS……

A A A A AA DAVIES
EAST OF EDEN...

EAST OF EDEN…

 

Que ceux qui ne comprennent pas la raison de ce titre très géographique me pardonnent, c’est juste un clin d’œil à un somptueux roman de John Steinbeck, repris au cinéma par Elia Kazan avec comme acteur principal James Dean, et oui rien que cela, nous sommes sur les terres de « East of Eden », alias « A l’Est d’Eden »…

Qui commence justement par ces mots, « entre Monterey et Salinas », c’est là que se trouve l’un des plus beaux circuits au monde (avec le Bugatti tssss…tssss…) et le pif paf le plus célèbre du monde, le « Cork Screw » autrement dit le tire-bouchon…

 

JAMES!

JAMES!

Malheureusement ce circuit a été abandonné par le MotoGP, le club d’amateurs qui est le propriétaire du circuit a refusé les demandes exorbitantes de Dorna pour venir y disputer les GP…

Et a, nous l’avons expliqué hier, diminué par quatre les royalties théoriques pour un WSBK.

Alors merci au WSBK (Laguna Seca est aussi un des circuits cultes du SBK américain) de venir y planter son drapeau l’espace d’un week end, même si pour des raisons financières, seule la catégorie WSBK s’y déplace,  pas de Supersport ni de Superstock.

Il faut se coucher un peu tard, avec le décalage horaire énorme (9 heures), mais pas grave on est près de San Fransisco alias « Frisco », la ville tout en étages de collines où a été tournée la plus belle scène de cascade automobile de toute l’histoire du cinéma, dans le film « Bullitt »

Entre James Dean et Steve Mc Queen, on a largement de laisser errer ses rêveries en attendant que les motos vrombissent (ce mot là je ne l’aime pas, sur utilisé dès qu’il y a du moteur de compète, mais là je suis dans le rêve vintage…)  à) Laguna Seca.

 

LOWES ET SA YAMAHA R1

LOWES ET SA YAMAHA R1

 

Deux séances de libres le vendredi soir, la première est une première, puisque la Yamaha d’Alex Lowes a fait le meilleur temps, 59 millièmes devant la Ducati de Chaz Davies, lui-même 70 millièmes devant la Kawasaki de Tom Sykes.

La Honda de van der Mark est quatre, mais à quatre dixièmes, bref devant c’est infinitésimal mais Laguna Seca, je vais me répéter est un circuit tellement exigeant que les très bons pilotes parviennent de temps en temps à passer les Kawasaki d’usine…

Au fait Guintoli est toujours absent pour cause de cheville brisée, remplacé par Canepa.

Justement, en deuxième séance, 23 heures « french time », c’est Davies, auteur d’un doublé ici en 2015, qui fait le meilleur temps, devant Sykes, Lowes et Rea.

Les écarts en début de séance sont un peu plus importants, de l’ordre du dixième entre chaque moto, mais bien entendu on affine et la fin de session va être redoutable.

Rea contre attaque à un quart d’heure du bout, 60 millièmes devant Davies…

C’est quand même lui le champion du monde annoncé, na !

 

REA... OUPS!

REA… OUPS!

 

Puis Chaz Davies, il est Gallois, donc Celte, donc têtu, lui recolle 70 millièmes…

Rea est un faux celte, il vient d’Ulster, cette partie de l’Irlande volée à son peuple par les angliches, où vit bien entendu une communauté anglicane très extrémiste…

Bref, il ya un petit côté combat des chefs qui ne déplaît pas au demi-celte que je suis.

Et j’ai évidemment un gros penchant pour Davies, pour cette première raison et pour une autre, il pilote une moto italienne, ce qui ne déplaît pas au demi-rital que je suis !

 

Davies reste devant, Rea est deux, et Nicky Hayden vient formidablement se glisser trois dans le dernier tour.

Mais comme Van der Mark en première session, la Honda est à deux dixièmes, on sait que la moto de base est vieillissante, et c’est tout à l’honneur de ses pilotes d’arriver à rester dans le trio de tête.

Résultats combinés premier jour de roulage à Laguna Seca WSBK 2016

http://resources.worldsbk.com/files/results/2016/USA/SBK/L2A/RIE/Qualifying.pdf?version=cfcd208495d565ef66e7dff9f98764da

Jean Louis BERNARDELLI

Photos WSBK

 

 

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis