WSBK : BIENTÔT UNE COURSE AU KAZAKHSTAN ?

LORENZO EN VISITE AU CHANTIER

LORENZO EN VISITE AU CHANTIER

 

Décidément, le Kazakhstan devient le phare du sport mécanique !

Ce pays qui recevra le passage du Silk Way Moscou Pékin dans quelques jours, est une véritable éponge à pétrole ce qui explique les taux de croissance à deux chiffres du pays, on est à l’est de la Caspienne et de l’Oural, le pays est énorme, plus de cinq fois la France, la capitale s’appelait Alma Ata quand j’étais à Sciences Po, ce qui remonte à un milliard d’années, aujourd’hui elle est à Astana.

C’est pourtant près d’Almaty, ex Alma Ata, qu’est construit le circuit « Sokol Race Track », financé par un monsieur qui dispose d’un peu de monnaie, sa fortune est évaluée à trois milliards, elle vient évidemment du pétrole, ce sont ses fils qui seront en charge du circuit.

 

LE PLAN DU CIRCUIT

LE PLAN DU CIRCUIT

 

Ce qui fait un peu sourire, mais c’est un caprice de milliardaire qui voulait donner un peu de vie à la petite ville dont il était le maire, qui nous permet aujourd’hui de posséder un circuit phénoménal qui s’appelle le Paul Ricard, et personne ne s’en est plaint…

Le circuit vise l’homologation WSBK, MotoGP, DTM et WTCC, jusqu’à présent le pays n’a reçu qu’une finale mondiale de Speedway, bref, faire connaître l’endroit et recevoir plein de touristes et le but affiché, même si ce n’est pas vraiment la porte à côté…

Bien entendu, restaus, hôtels, et même lac artificiel sont prévus.

Bon, histoire de faire un peu de com, on a fait venir Jorge Lorenzo qui a visité le chantier, qui sera terminé en septembre 2016.

On rappelle qu’en ex Union Soviétique, deux courses internationales de moto ont été courues à Moscou, le WSBK est venu en 2012 et 2013, mais c’est semble t’il compliqué, en particulier au niveau des douanes…

On verra bien ce qui se passe à Almaty, le circuit a été construit par l’architecte à la mode dans ce domaine, Hermann Tilke.

On sait par ailleurs que Sepang, qui reçoit aussi le MotoGP et estime que le WSBK fait inutilement double emploi n’est plus très accro au WSBK, la Thaïlande refuse de verser les deux millions exigés par Dorna pour faire venir l’événement, et puis les teams râlent un peu contre les courses lointaines, ça coûte…

Bref, il va y avoir de la place.

On est d’ailleurs revenu en Allemagne en 2016, Brno est prévu en 2017, bref d’une part on se rapproche de l’Europe et pour les courses lointaines, on choisit les organisateurs qui ont les moyens, Australie et Qatar au hasard…

On reviendra dans un autre papier sur le statut particulier des circuits qui paient seulement 500 000 dollars, Laguna Seca, Lausitzring et Brno.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos Organisation

 

Moto Moto - Superbike Sport

About Author

jeanlouis