ARCH MOTORCYCLE : DONNEZ DONC 70.000 € À KEANU REEVES !

 

Gilles Gaignault, le boss d’autonewsinfo, me dit que St Trop bruisse de cette moto créée avec les dollars de l’acteur canadien Keanu Reeves, et avec le crayon de Gart Hollinger, designer issu de la tendance mode de Los Angeles.

Moto qui aurait été vue près du célèbre quai Jean Jaurès…

Et c’est quoi cette Arch ?

 

 

Pour ses cinquante ans, l’acteur canadien voulait s’offrir un rêve, une moto.

Il a d’abord tenté de transformer totalement son Harley avec Gart Hollinger, échec…

Mais dans ce monde, quand on loupe quelque chose, on est prêt à claquer des millions pour voir son joujou apparaître…

C’était cette moto, Arch Motorcycle.

 

 

Née en 2014, Elle s’appelle KRGT1, ce qui n’est pas franchement original, mais bon, le tout est de savoir si Keanu Reeves entrera dans la postérité par la KRGT1 ou par « Matrix »…

Alors à St Trop, ce qui est sûr c’est que quand on va faire « vroom » devant chez Sénéquier, le bistrot à la mode sur le port, çà permet de se la péter grave.

Mais.

Mais  la famille Sénéquier a vendu  le café à un investisseur qui possède cinquante établissements à Paris.

Aujourd’hui authenticité zéro, nostalgiques des éclats de rire de  Bardot séduisant Vadim, des yeux terriblement pénétrants de Picasso et des coups de génie de son ami Matisse, chef de file du fauvisme, toutes petites choses habituelles en ces lieux, passez votre chemin, ici c’est que pour être vu … et payer le café huit euro…

Alors cette Arch ?

 

 

De la gueule c’est sûr, mais c’est plutôt moins beau qu’une Avinton.

Des sous en pagaille,70 000 euro, ce qui n’est rien comparé aux yachts (on prononce des yaks) amarrés au quai Jean Jaurès, qui valent eux des dizaines de millions…

Un moteur de deux litres, S&S cycle T124 Twin Cam, c’est très long à dire mais faut en avoir pour son blé, 121 chevaux, 244 kilos à sec, on peut le dire, c’est du lourd.

 

 

Bien entendu, quitte à y laisser un bras, autant demander des finitions uniques, quand on a des dollars, on vous écoute dans toutes les échoppes, encore plus si c’est du luxe marketé.

Mais ça va coûter, cela dit, quand on est prêt à lâcher 70 000 pour la moto « de base », rajouter trente mille pour la prépa, c’est juste un détail…

Les jantes sont en fibre de carbone, la partie cycle en alu, le pneu AR est un monstre, les suspensions Ohlins, il est clair que l’on peut aussi se faire plaisir, et l’engin, indiscutablement, a de la gueule.

Cela dit  le demi tour élégant sur place doit être peu évident…

 

 

 

L’atelier de fabrication est situé dans la banlieue de Los Angeles, un truc énorme évidemment, on y fournit tous les grands de Hollywood (Orlando Bloom entre autres, on dit que Johnny serait intéressé, Brad Pitt aussi), on en construit cinq par an et le carnet de commandes est plein pour les deux années à venir.

Savoir si les deux associés gagnent vraiment de l’argent avec cinq motos par an c’est pas sûr mais c’est vulgaire de parler d’argent dans ce milieu non ?

Ah au fait, aux dernières nouvelles, les deux associés n’auraient vendu aucune moto en France…

Peut-être que la moto vue (ou fantasmée, St Trop est coutumier du fait…) appartenait à un américain qui l’aurait descendue de son yacht ?

Tout est possible dans cette ville, on y rêve souvent du chevalier blanc…

 

Infos sur

http://www.archmotorcycle.com/

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos constructeur

 

 

 

Moto Moto - Divers Sport

About Author

jeanlouis